Séminaire du projet HornEast (2020-2021)

Julien-loiseau

Photo © Julien Loiseau

D’Alexandrie à l’Abyssinie : textes, images et objets entre l’Égypte copte et la Corne de l’Afrique chrétienne au Moyen Âge

Coordonné par Martina Ambu, doctorante, Paris 1 et Damien Labadie, chargé de recherche au CNRS (CIHAM).

Argumentaire

Ce séminaire, organisé dans le cadre du projet ERC COG HornEast, est consacré à l’étude de la circulation des textes, images et objets entre l’Égypte copte et la Corne de l’Afrique chrétienne (Nubie et Éthiopie) durant le Moyen Âge (VIIe-XVe s.). En prenant pour objets d’étude les productions littéraires, iconographiques et matérielles qui circulèrent et se diffusèrent entre les chrétiens d’Égypte, de Nubie et d’Éthiopie à l’époque médiévale, ce séminaire de recherche présente un triple objectif.

Premièrement, il s’agira de documenter la diversité et la richesse des transferts culturels et interactions intellectuelles entre l’Égypte et la Corne de l’Afrique, en soulignant la vitalité des échanges, notamment littéraires, des chrétientés nubienne et éthiopienne avec le monde copte durant tout le Moyen Âge. Deuxièmement, le séminaire tâchera de renouveler en profondeur la question des liens unissant le christianisme égyptien à celui de la Corne de l’Afrique ; alors que les études entrevoient traditionnellement les relations entre l’Égypte et la Corne de l’Afrique comme celui d’un simple rapport de subordination institutionnelle, le séminaire s’emploiera à étudier l’originalité et la singularité des créations littéraires et iconographiques des chrétiens nubiens et éthiopiens, qui recomposent et remanient des modèles égyptiens en vue d’élaborer des œuvres inédites. Enfin, troisièmement, il s’agira de comprendre comment, au prisme des supports littéraires et artistiques, les chrétientés égyptienne, nubienne et éthiopienne se forgent une identité nouvelle dans le contexte de l’avènement de l’islam. Devenant une religion minoritaire qui s’arabise progressivement, à travers quelles expressions littéraires et iconographiques le christianisme copte interagit-il dorénavant avec le christianisme de la Corne de l’Afrique, et de quelles manières ce dernier évolue-t-il et se distingue-t-il dans ce nouveau contexte politique, religieux et linguistique dans lequel vivent les chrétiens d’Égypte ? Ce séminaire s’efforcera ainsi de répondre à ces interrogations et explorer l’ensemble des problématiques précédemment exposées.

Ce séminaire mettra un accent tout particulier sur la question des productions textuelles et de leur circulation entre l’Égypte et la Corne de l’Afrique. On examinera les divers genres de texte (littéraires, normatifs, liturgiques, etc.), leur production, leur diffusion et leur usage, depuis l’Égypte jusqu’à la Nubie et l’Éthiopie. On s’intéressera tout particulièrement à la question des traductions, en vieux-nubien et en guèze, de textes grecs, coptes et arabes produits dans l’Égypte chrétienne. Un volet spécifique sur les enjeux liés au vaste mouvement de traductions de l’arabe en guèze, à partir du XIIIe siècle en Éthiopie, pourra être également ouvert. La connaissance de l’arabe par les lettrés éthiopiens, le rôle de la cour patriarcale ou encore l’activité des scriptoria monastiques représentent autant de pistes de recherche au sujet de la question des traductions en guèze de textes arabes chrétiens à l’époque médiévale. Inversement, les traductions du guèze en arabe, à l’instar de la Vie de Takla Hāymānot, ainsi que, plus largement, la circulation de textes guèzes en Égypte pourront faire l’objet d’examens plus approfondis. Outre ces problématiques d’histoire des pratiques de l’écrit, ce séminaire offrira un lieu de discussions sur des questions philologiques relatives à l’édition de textes guèzes et vieux-nubiens, notamment de textes traduits sur la base d’originaux arabes, coptes ou grecs.

Un autre pan du séminaire aura pour objet la circulation des images et des objets. Il s’agira d’examiner la diffusion de motifs iconographiques égyptiens et leur transposition en Nubie et en Éthiopie, à la fois dans l’art monumental, l’enluminure ou le textile. Un questionnement similaire pourra aussi s’ouvrir sur les objets, en particulier les objets à usage liturgique, et leur adaptation aux exigences cultuelles propres aux chrétiens de Nubie et d’Éthiopie. L’examen des documents archéologiques, joint à celui des sources textuelles et iconographiques, contribuera également à enrichir les discussions et éclairer les problématiques soulevées. L’objectif sera ainsi d’explorer les transformations et les traits spécifiques de l’art religieux nubien et éthiopien qui, réélaborant en partie des modèles d’origine copte, s’impose au Moyen Âge comme un des plus originaux du continent africain.

Ce séminaire constituera, au sein de l’IREMAM, un lieu d’échanges unique autour de la documentation textuelle et iconographique, et permettra ainsi de croiser les questionnements et les méthodes issus de différentes disciplines comme la philologie, l’histoire de l’art et l’anthropologie religieuse.

Les communications produites dans le cadre de ce séminaire seront publiées dans un volume collectif.

Calendrier 2020-2021

Mardi 21 janvier 2020, 14h, MMSH, salle André Raymond.
Martina Ambu, doctorante, Paris 1, « Circulation et vénération des saints : le cas de Taklâ Haymânût al-Habashî. »

Mardi 11 février 2020, 14h, MMSH, salle André Raymond.
Damien Labadie, post-doctorant du programme ERC HornEast, « Le mémoire apostolique copte et ses versions vieux-nubiennes. »

Mardi 16 février 2021, 14h-16h (heure de Paris), en visio Zoom.
Jan Dochhorn (Université de Durham), « Mashafa Malâekt, A Bêta Esrâêl Apocryphon: Manuscripts, Problems of Edition, Prehistory. »

Mardi 20 avril 2021, 10h-12h30 (heure de Paris), en visio Zoom.
Alexandros Tsakos, « Religious Literacy in Christian Nubia. »
Vincent van Gerven Oei, « Translation Traditions in Makuria. »

Mardi 1er juin 2021, 14h-17h30 (heure de Paris), en visio Zoom.
14h-14h45
Magdalena Wozniak, « Les relations entre Égypte et Nubie médiévale par le prisme des textiles : diplomatie, commerce, costume des élites »
14h45-15h : questions et discussion
15h-15h45
Nafisa Valieva, « Ascension of Lālibalā : textual analysis of the unedited part of the Life of Lālibalā »
15h45-16h : questions et discussion
16h-16h30 : pause
16h30-17h15
Daria Elagina, « Case Study of Knowledge Transmission: Translation of the Chronicle of John of Nikiu to Ethiopic »
17h15-17h30 : questions et discussion

Mardi 15 juin 2021, 10h30-12h (heure de Paris), en visio Zoom.
Artur Obłuski, "Next to the cradle or far away. What was the relation between Nubian and Egyptian monastic movements ?"