Marine Poirier

Marine Poirier

Chargée de recherche au CNRS
Courriel : poiriermarine@gmail.com

Recherche

Discipline : Sociologie
Spécialité : Sociologie politique
Terrains : Égypte, Yémen
Responsable adjointe du pôle Sciences sociales du contemporain
Projet de recherche : « La politique malgré la guerre. Sociologie du personnel politique dirigeant dans le conflit au Yémen. »

Dans le contexte extraordinaire de la guerre, que reste-t-il de l’activité politique ordinaire ? Que font les dirigeants civils, dans une guerre civile ? Que deviennent les acteurs qui habitaient les sommets des institutions de gouvernement ? Dans quelle mesure l’État et le régime se font et se défont dans la guerre ? Je propose de travailler ces questions en étudiant un segment d’acteurs sous-étudié par la sociologie des guerres civiles : le personnel politique dirigeant. Je définis ce dernier comme les acteurs qui habitent et/ou contrôlent des institutions centrales spécialisées de gouvernement, reconnues comme exerçant et incarnant l’autorité politique de l’État. En développant une triple vision de la politique étatique - « l’être » de l’État, le « faire » de l’État, et le « faire régime » - et en recourant aux méthodes prosopographique et ethnographique, j’investigue un cas d’étude largement délaissé par les sciences sociales : le Yémen en guerre et sa diaspora d’élites exilées. Objet polarisant, qui permet de saisir ensemble ce qui est souvent pensé séparément, le personnel politique dirigeant à l’épreuve du conflit armé au Yémen interroge simultanément quatre champs de la discipline : la sociologie des guerres civiles ; de l’État ; des changements de régime ; et enfin des élites transnationales. 

Thèmes de recherche

- Sociologie des élites politiques et de la classe dirigeante
- Sociologie des mobilisations et des organisation partisanes
- Crises politiques, conflits et changements de régime

Fonctions antérieures

2017-2021 : Chercheuse contractuelle MEAE, responsable du pôle Gouvernance et politiques publiques au Centre d’Études et de Documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ - USR 3123), Le Caire.

2018-2021 : Chargée de cours en science politique, Faculté d’Économie et de sciences politiques (filière francophone), Université du Caire.

2017 : Chargée de cours, Sciences Po Aix.

2011-2013 : Attachée temporaire d’enseignement et de recherche en science politique, Sciences Po Aix.

2007-2010 : Allocataire de recherche, MESR.

Formation

2016 : Doctorat de science politique, Sciences Po Aix (CHERPA – IREMAM). « Le bon parti. » Soutenir le pouvoir autoritaire, le cas du Congrès Populaire Général au Yémen (2008-2011), sous la direction de François Burgat. Prix de thèse 2017 de l’Université Aix-Marseille.

2007 : Master 2 Recherche - Modes d’action politique comparés, spécialité Monde arabe et musulman, Sciences Po Aix.

2006 : Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg.

Responsabilités scientifiques et administratives

Membre du comité de rédaction de la revue Égypte Soudan Monde arabe, responsable de la rubrique Varia.

Publications (sélection)

Direction d’ouvrages collectifs

2016, Faire campagne, ici et ailleurs. Mobilisations électorales et pratiques politiques ordinaires, Paris : Karthala – CHERPA (avec L. Baamara et C. Floderer).

2016, Al-Yaman. Al-mun’atif al-thawri, Beyrouth : Dar al-Furat – CEFAS (avec L. Bonnefoy et F. Mermier) - édition arabe actualisée.

2012, Yémen. Le tournant révolutionnaire, Paris : Karthala – CEFAS (avec L. Bonnefoy et F. Mermier).

Direction de numéros de revues

2018, « Réappropriations plurielles des modes d’identification à la nation dans la péninsule Arabique contemporaine », Arabian Humanities, n°9 (avec A. Alviso-Marino).

Articles dans des revues à comité de lecture

2020, « Les charmes du cheikh. Construire et défendre sa notabilité au Yémen (2009-2019) », Critique Internationale, n°87, p. 175-198.

2013, “Imagining Collective Identities. The ‘Nationalist’ Claim within Yemen’s Former Ruling Party”, Arabian Humanities.

2012, « La structuration de la révolution yéménite : essai d’analyse d’un processus en marche », Revue Française de Science Politique, vol. 62, n°5-6, p. 895-913 (avec L. Bonnefoy).

2011, “Performing political domination in Yemen. Narratives and practices of power in the General People’s Congress”, The Muslim World, 101(2), p. 202-227.

2008, « Yémen nouveau, futur meilleur ? Retour sur l’élection présidentielle de 2006 », Chroniques Yéménites, n°15, p. 159-179.

Contributions à des ouvrages collectifs

2020, « Recompositions de la scène partisane (2000 – 2018) », in K. Bennafla et H. Bayoumi (dir.), Atlas de l’Egypte contemporaine, Paris : CNRS Editions, p. 48-49.

2016, « Contenir sans tenir. Disciplines et indisciplines dans un parti hégémonique. Le cas du Congrès populaire général au Yémen (2008-2011) », in A. Allal et N. Bué (dir.), (In)disciplines partisanes. Comment les partis politiques tiennent leurs militants, Lille : Presses Universitaires du Septentrion, p. 225-241.

2016, « Conjuguer la campagne au pluriel », in L. Baamara, C. Floderer et M. Poirier (dir.), Faire campagne ici et ailleurs. Mobilisations électorales et pratiques politiques ordinaires, Paris : Karthala – CHERPA (avec L. Baamara et C. Floderer), p. 7-24.

2013, “Dynamics of the Yemeni Revolution. Contextualizing Mobilizations”, in J. Beinin et F. Vairel (eds.), Social Movements, Mobilization and Contestation in the Middle East and North Africa (2nd edition), Stanford : Stanford University Press (avec L. Bonnefoy), p. 228-245.

2013, « Chewing alone. Transformation des modes de consommation du qat au Yémen », in L. Bonnefoy et M. Catusse (dir.), Jeunesses arabes. Du Maroc au Yémen : loisirs, cultures et politiques, Paris : La Découverte, p. 221-224.

2013, « De la place de la Libération (al-Tahrir) à la place du Changement (al-Taghyir) : recompositions des espaces et expressions du politique au Yémen », in A. Allal et T. Pierret (dir.), Devenir révolutionnaires. Au cœur des révoltes arabes, Paris : Armand Colin – IREMAM, p. 31-51.

2012, « Les recompositions de la scène politique yéménite » in L. Bonnefoy, F. Mermier et M. Poirier (dir.), Yémen. Le tournant révolutionnaire, Paris : Karthala – CEFAS, p. 15-36.

2010, “The Yemeni Congregation for Reform (al-Islâh) : the Difficult Process of Building a Project for Change”, in M. Catusse et K. Karam (eds.), Returning to Political Parties ? Political Party Development in the Arab World, Beyrouth : Lebanese Center for Policy Studies (avec L. Bonnefoy), p. 61-99.

Communications récentes (sélection)

« Les élites politiques yéménites à l’épreuve de la guerre », Atelier Recherche du CEDEJ, vidéoconférence, 4 juin 2020.

« Staying alive. Competing legacies and mobilities within the former regime’s political elites », panel Surviving Revolution ? Disillusions, Expectations and Mobilities in Post-2013 Egypt, Congrès international de la MESA (Middle East Studies Association), Nouvelle Orléans, novembre 2019.

« Déclassés ? Les dirigeants de l’ancien parti-État yéménite à l’épreuve de l’exil en Égypte », RT Sociologie des élites, Congrès de l’AFS, Aix-en-Provence, 27-30 août 2019.

« Inside out. Social and political mobilities of former ruling elites in exile », 31st Exeter Gulf Conference, Exeter, 1-2 juillet 2019.

« Stateless Statesmen ? Dynamics of Relegation and Mobilization among Yemeni Former Ruling Elites Exiled in Cairo », conférence internationale The Pillars of Rule. The Writ of Dynasties and Nation-States in the Middle East and South Asia, Université de Zurich, 31 janvier – 1er février 2019.

« Refaire parti(e) ? Les anciens dirigeants du parti-État yéménite à l’épreuve de l’exil », colloque Saisir le transnational dans les mondes arabes contemporains. Objets, méthodes et terrains, IRMC, Tunis, 3-4 décembre 2018.

« What have former ruling parties become ? A comparative perspective Yemen-Egypt », World Congress for Middle Eastern Studies, Seville, 20 juillet 2018.

« À l’ombre du parti-État : recomposition des jeux politiques au sein des anciennes élites du PND dans l’Égypte post révolutionnaire », 5èmes Rencontres des Études Africaines en France, Marseille, 9-12 juillet 2018.