N° 147 | 2020-1 de la REMMM

"Fragments palestiniens : pouvoir, territoire et sociétés"

Sous la direction de Xavier Guignard et Leila Seurat
PUP, 2020, 194 p.

N° 147 | 2020-1 de la REMMM

Entre 2005 et 2007, la Palestine connaît l’élection d’une nouvelle figure présidentielle, la fin de la seconde Intifada, le retrait unilatéral de Gaza et des élections législatives qui débouchent sur l’éclatement de l’ordre politique qui prévalait depuis la signature des accords d’Oslo (1993). La division en deux autorités distinctes, à Ramallah et Gaza, vient conclure cette période et durablement reconfigurer les vécus palestiniens, en premier lieu dans les territoires occupés, mais également en Israël, dans les camps de réfugiés ou au sein de la diaspora éclatée.

Le travail collectif de ce numéro tente d’appréhender les traductions de cette fragmentation dans l’ensemble des espaces sociaux et territoriaux palestiniens. Les enquêtes menées explorent les formes de mobilisations, la production culturelle, les imaginaires, l’économie politique et les pratiques de pouvoir qui singularisent la période ouverte par ce « moment 2005 ». Ce faisant, elles contribuent à réincarner et restituer des expériences socio-politiques palestiniennes qui viennent contredire le discours commun sur la « disparition » de la Palestine.

A lire en texte intégral sur le site de la REMMM

La REMMM est publiée avec le soutien de l’IREMAM.

Prochaine livraison : "Fantômes d’Empire. Persistances et revendications d’ottomanité(s) dans les espaces post-ottomans" sous la direction de Aline Schlaepfer, Philippe Bourmaud et Iyas Hassan.