SÉMINAIRES & ATELIERS HORS LES MURS

Ces séminaires de recherche sont co-organisés et co-animés par les chercheurs·euses et enseignant·es-chercheurs·euses de l'IREMAM. Les séminaires sont classés par date de première séance.

Organisation & contact : Juliette DUMAS : juliette.dumas[at]univ-amu.fr (Aix-Marseille Univ, IREMAM) et Jawdath JABBOUR : jawdath.jabbour[at]cnrs.fr (CNRS, TDMAM)

Le séminaire international "1923-2023 : cent ans de recherche française en République turque", est organisé par le laboratoire TDMAM et l’REMAM, en partenariat avec l’Institut français d’études anatoliennes et l’Université technique de Yildiz (Istanbul).

Les séminaires du premier semestre se déroulent de 15h à 17h, à la MMSH (Aix-en-Provence), ceux du second semestre se dérouleront à l'IFEA à Istanbul. 

Programme

Jeudi 21 septembre 2023
Sait Özervarli, Yildiz Technical University, Istanbul, "French into Turkish: Translation as a Way of Transmitting Modern Ideas to the Late Ottoman Intellectual Circles"

Jeudi 19 octobre 2023
Gabriel Doyle, Aix-Marseille Université, Département d’études moyen-orientales, "Les mondes du bien à Istanbul : initiatives charitables et transformation de la ville au 19e siècle"

Jeudi 23 novembre 2023
Lydia Zeghmar, Musée du Quai Branly, Paris, "Est-ce bien le portrait du bandit Çakıcı ?’. Vérité et discours historiques vernaculaires en Turquie égéenne contemporaine"

Jeudi 1er février 2024, MMSH, salle B279, Aix-en-Provence et en visioconférence. Pour y assister à distance, merci d’envoyer votre demande à Jawdath Jabbour : jawdath.jabbour[at]cnrs.fr
Pascale Roure, professeur associée, Yildiz Teknik Üniversitesi, Istanbul, « Leo Spitzer et le français en Turquie. Réflexions d’un romaniste exilé en Turquie dans les années 1930 ».

Deuxième semestre, IFEA, Istanbul : programme en cours d’établissement. À retrouver sur le site du TDAM

logo

Responsables : Frédéric Lagrange, professeur des universités à Sorbonne Université, Najla Nakhlé-Cerruti, chargée de recherche au CNRS et rattachée à l'IREMAM et Rima Sleiman, professeure des universités à l’Inalco.

Ce séminaire se place dans la continuité du séminaire « Orient Littératures », créé par Gilles Ladkany. Sous cette nouvelle appellation, il se conçoit comme un séminaire d’orientation universitaire ouvert au public. Il est principalement tourné sur la littérature d’expression arabophone mais ouvert ponctuellement aux expressions en langues française, anglaise, tamazight, hébraïque, persane, etc. 

Il présente alternativement : des figures marquantes de la fiction ou de la poésie contemporaine du monde arabe, s’exprimant sur leurs œuvres et interrogés par les responsables, les étudiants et le public ; des chercheurs universitaires (titulaires, doctorants ou post-doctorants) exposant leur recherche ; des traducteurs de littérature arabe.

La connaissance de l’arabe est requise pour certaines séances, fléchées en ce sens. Inclus dans les cursus universitaire de master & doctorat des établissements auxquels sont rattachés ses responsables, il est hébergé institutionnellement par l’IISMM. Il ne donne pas lieu à validation en dehors des cursus INaLCO et SU ; cependant, les étudiants en faisant la demande peuvent recevoir un certificat d’assiduité.

Programme

Les séances ont lieu le lundi de 14h à 16h à l'EHESS, 54 bd Raspail, Paris et en visioconférence. Lien vers l'inscription

Lundi 23 octobre 2023, 14h-16h, EHESS, salle B3_18, Paris et en visioconférence
Ons Trabelsi (Université de Lorraine), « Adapter Molière en arabe : Le Bourgois Gentilhomme tunisien comme modèle »

Lundi 20 novembre 2023, 14h-16h, EHESS, salle B3_18, Paris et en visioconférence
Oussama Ghanam (Institut supérieur des arts dramatiques de Damas), « L'adaptation en dramaturgie arabe contemporaine : le concept et la pratique »

Lundi 11 décembre 2023, 14h-16h, EHESS, salle B3_18, Paris et en visioconférence
Benjamin Koerber, « La littérature judéo-arabe en Tunisie : des significations de la 'vernacularité' »

Lundi 15 janvier 2024, 14h-16h, EHESS, salle B3_18, Paris et en visioconférence
Dima Samaha, « Mémoires déplacées. Histoire(s) réinventée(s) »

Lundi 5 février 2024, 14h-16h, EHESS, salle B3_18, Paris et en visioconférence
Toni Kahwaji, من الحيّ إلى العالم... قراءة تأويليّة في رواية "حيّ الأميركان" لجبّور الدويهي

Lundi 12 février 2024, EHESS, salle B3_18, Paris et en visioconférence
Maha Hassan, "الأدب المنفي"

Prochaines séances 
11/03/2024 : Chakib Ararou
22/04/2024 : Marylin Booth
13/05/2024 : intervenant à confirmer
10/06/2024 : intervenant à confirmer

À retrouver sur le site de l'IISMM

Nouvelle-église- Debre-Damo-AUC-Press

Photo : nouvelle église Debre Damo, Éthiopie, Nigel Pavitt, Frédéric Courbet et Justus Mulinge @ The American University in Cairo Press

Animé par Claire Bosc-Tiessé (CNRS/EHESS, Institut des Mondes Africains), Amélie Chekroun (CNRS, Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans), Marie-Laure Derat (CNRS, Orient & Méditerranée), Anaïs Wion (CNRS, Institut des Mondes Africains).

Ce séminaire teste et confronte hypothèses et méthodes pour montrer comment les sciences humaines et sociales écrivent aujourd’hui le passé de l’Afrique. L’objectif est de présenter et discuter les recherches en cours sur l’Afrique ancienne, entendue dans un sens très large de la préhistoire jusqu’au pré-contemporain, prenant en compte aussi bien les régions au sud du Sahara que celles qui sont au nord. Il s’agit non seulement d’établir une veille sur les tendances actuelles de la recherche mais surtout de voir comment celle-ci peut se faire en situation de pénurie documentaire dans une interdisciplinarité en acte. Ce séminaire permet aussi de mobiliser et rassembler les recherches sur l’Afrique pré-contemporaine pour créer un lieu d’échanges et dynamiser le champ.

Contacts : anais.wion[at]univ-paris1.fr (pour Paris-1) et claire.bosc-tiesse[at]ehess.fr (pour l’EHESS).

Programme 2023-2024

Les séances ont lieu les 2e et 4vendredi de chaque mois de 14h30 à 16h30, du 10 novembre au 14 juin, sauf le 24 novembre et le 8 décembre (voir ci-dessous). Lieu : salle Gradinée, bâtiment EHESS, Campus Condorcet, Aubervilliers (inscription facultative mais recommandée ici).

Vendredi 10 novembre 2023 : Mikael Muehlbauer (Columbia University – Islamic Art department, Metropolitan Museum, New York), “The “Gothic” Window in the Church of Beta Maryam (Lalibela, Ethiopia): Mamluk Aesthetics and the Iconography of Spolia in Medieval Ethiopia“.

Au centre de la façade de l'église taillée dans le roc de Beta Maryam (Lalibela, Éthiopie), datant de la fin du XIIe ou du début du XIIIe siècle, se trouve une curieuse fenêtre. Constituée d'une paire d'ouvertures cintrées couronnées d'un quadrilobe, elle ressemble beaucoup aux fenêtres à plateaux du début du gothique. Plutôt qu'une coïncidence, j'émets l'hypothèse que cette forme fut un emprunt ostensible au gothique par la royauté éthiopienne et qu'elle fut probablement sculptée lors d'une restauration médiévale tardive de l'ensemble de l'église (fin du XIIIe - milieu du XVe siècle). Ce motif n'a cependant pas parcouru seul les 5 500 km qui séparent l'Éthiopie de l'Île-de-France. À cette époque, les éléments gothiques pillées dans les églises des croisés tels que lancettes, occuli et portails étaient utilisés dans les façades des bâtiments royaux du Caire. C'est dans cette ville qu'étaient nommés les archevêques coptes nommés sur le diocèse éthiopien. De nombreuses délégations royales éthiopiennes s'y rendaient. Je soutiens donc que la "fenêtre gothique" de Beta Maryam fut, dans son contexte éthiopien, un symbole royal mamelouk utilisé pour permettre l'appropriation de l'ancien complexe rupestre de Lalibela par la dynastie régnante des Solomonides.

Vendredi 24 novembre 2023 : les journées d’études « Dans les carnets d’un savant-voyageur en Éthiopie. Transcrire et éditer les carnets d'Antoine d'Abbadie (mi- XIXe s.) », qui se tiendront à la BNF les 22 et 23 novembre, remplacent la séance du 24 novembre. Il sera vu au cas par cas avec les masterant·es comment ils peuvent y assister en fonction de leur calendrier. Il leur est recommandé de privilégier la conférence inaugurale d’Hélène Blais le mercredi après-midi, précédé d'une présentation des manuscrits éthiopiens de la BnF.
 
Vendredi 8 décembre 2023, 9h-18h, INHA, Paris. L'atelier de recherche « Repenser les récits de l’art depuis l’Afrique : usages situés de la modernité (c. 1920-1980) » tiendra lieu de séance du séminaire.

Vendredi 22 décembre 2023 : Mathilde Alain (Warwick Univ.), « Étudier et utiliser le récit de voyage de Francisco Álvares en Éthiopie : méthodologie, sources et pistes de recherche (XVIe siècle) ».

Vendredi 12 janvier 2024 : journée dédiée à la présentation des travaux des masterant·es.

Vendredi 26 janvier 2024 : Camille Lefebvre, directrice de recherche au CNRS, directrice d'étude à l'EHESS, Institut des Mondes Africaines, « Langues archivées, paroles gelées : questionner des documentations afropéennes ».

Vendredi 9 février 2024 : Margaux Herman (INALCO, CESSMA), Eloi Ficquet (EHESS, Césor) et Xavier de Saint Chamas, (conservateur des monuments historiques, DRAC Bretagne), « Le Palais du Jubilé ou Palais National d'Addis Abeba : un joyau architectural de la guerre froide longtemps dissimulé ».

Vendredi 1er mars 2024 : Anaël Poussier (SIRICE) « Une histoire à parts égales de la famine de l'an six au Soudan- Est à travers les sources coloniales et mahdistes (1888-1890) ».

Vendredi 22 mars 2024 : Birgit Ricquier (Université libre de Bruxelles), « Des arbres et des racines en linguistique à l’histoire des communautés en forêt équatoriale : le cas du nord-est de la République Démocratique du Congo ».

Vendredi 26 avril 2024 : Cheick Sene (Bonn Center for Dependency and Slavery Studies, The Harvard University, Center for Italian Renaissance Studies), « La fiscalité à l’ère de la traite négrière et du "commerce légitime" en Sénégambie XVIIe-XIXe siècle ».

Vendredi 24 mai 2024 : Robin Seignobos (Univ. Lyon), « Archives d’une frontière : les documents arabes de Qaṣr Ibrīm (Nubie, XIe-XIIe siècle) ».

Vendredi 21 juin 2024 : « Benjamin Weber, Le barrage sur le Nil et les relations égypto-éthiopiennes ».

À retrouver sur le site : Carnets d'Afrique. Actualité de la recherche en histoire de l'Afrique avant le XXe siècle

Fonds-Désiré-Sic

Photo © Fonds Désiré Sic, militaire français au Maroc entre 1912 et 1933.

Co-organisé par :
Analyse comparée des pouvoirs (ACP, Marne-la-Vallée)
Archives nationales d’outre-mer (ANOM, Aix)
Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS, Paris)
Institut des mondes africains (IMAf, Aix)
Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM, Aix)
Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA, Lyon) 

Présentation de l’atelier

Bien qu’elles ne soient pas toujours revendiquées ainsi, les « études coloniales » forment un champ particulièrement dynamique et foisonnant. La définition et la place du « colonial » ne cessent d’être discutées et débattues, en histoire comme dans d’autres sciences sociales. Parallèlement, pour approfondir et dépasser cet horizon, les axes de recherche privilégiés se spécialisent de plus en plus, en formant de nouveaux sous-champs qui associent, par exemple, le fait colonial à l’histoire du droit, aux études de genre, aux services techniques de l’État, à l’environnement, etc. Aussi nous paraît-il utile d’en proposer régulièrement un état des lieux, d’exposer certaines des pistes empruntées dans les recherches en cours. Cet atelier est ouvert à tous les chercheurs intéressés, en particulier à ceux de passage aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM) où se tiendront les séances. Il prendra la forme d’interventions d’historiens, d’anthropologues ou de sociologues, sur la base de lectures proposées en amont d’archives ou d’écrits scientifiques (parus / en cours de rédaction). La discussion sera privilégiée dans un second temps.

Contacts pour le lien zoom et le partage des extraits à lire notamment :
Didier Guignard (IREMAM, Aix), didier.guignard[at]univ-amu.fr
Thierry Guillopé (ACP, Marne-la-Vallée), thierry.guillope[at]gmail.com
Julie Marquet (CEIAS, ULCO Dunkerque), julie.marquet7[at]gmail.com
Antonin Plarier (LARHRA, Lyon 3), antonin.plarier[at]gmail.com
Florence Renucci (IMAf, Aix), florence.renucci[at]univ-amu.fr

Calendrier des séances 

Lundi 22 janvier 2024, 10h-12h, MMSH, salle A219, Aix-en-Provence et en visioconférence
Séance animée par Hélène Blais (ENS Paris) pour la présentation de son ouvrage : L'Empire de la nature. Une histoire des jardins botaniques coloniaux (fin XVIIIe siècle-années 1930), Ceyzérieux, Champ Vallon, 2023.

Lundi 19 février 2024, 10h-12h, en visioconférence exclusivement
Séance animée par Adrien Nery (Université Paris VIII) sur le thème : « Appropriation et contestation des frontières coloniales dans la construction du nationalisme cabindais (1958-1974) »

Lundi 11 mars 2024, 10h-12h, Archives nationales d’Outre-mer, Aix-en-Provence et en visioconférence
Séance animée par Romain Old (Université Rennes II) sur le thème : « L’estivage contre le pâturage ? Une histoire environnementale du tourisme colonial dans les parcs nationaux algériens (1921-1954) »

Lundi 15 avril 2024, 10h-12h, Archives nationales d’Outre-mer, Aix-en-Provence et en visioconférence
Séance animée par Hend Guirat (Université de Tunis) sur le thème : « Justice dans la tourmente de la guerre : le tribunal français de Tunis pendant la Première Guerre mondiale »
 
Lundi 27 mai 2024, 10h-12h, en visioconférence exclusivement
Séancé animée par Nora Eguienta (Université Paris VIII) sur le thème : « Les institutrices de l’école primaire laïque en Martinique (années 1920-années 1960) : quels enjeux historiographiques pour l’étude d’un groupe professionnel et social dans une ‟vieille colonieˮ ? »

Lundi 24 juin 2024, 10h-12h, Archives nationales d’Outre-mer, Aix-en-Provence et en visioconférence
Séance animée par David Leconte (Université de Normandie) sur le thème : « Histoire croisée de l’administration de l’immigration sous contrat dans les empires coloniaux britannique et français (La Réunion, Maurice, Guadeloupe) entre les années 1830 et les années 1880 » (titre provisoire)