MMSH INTER-LABOS SEMINARS

These research seminars, supported by the Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (MMSH), are co-organised and co-hosted by IREMAM researchers and teacher-researchers. The seminars are listed by date of first session. 

illustrationIA

Image générée par intelligence artificielle

Ce séminaire vise à réunir plusieurs équipes de recherche d’Aix-Marseille Université s’intéressant aux questions éducatives dans une approche pluridisciplinaire et attentive aux formes d’hybridations qui peuvent les parcourir.

Le terme d’hybridation, comme celui de métissage, est devenu très à la mode depuis quelques décennies dans les sciences humaines et sociales, de l’histoire1 à la philosophie2 en passant par la géographie3, l’anthropologie4, la littérature5 et, plus récemment les sciences de l’éducation6. Nous envisageons ici le terme au pluriel, pour discuter des processus divers de croisements de dynamiques, d’acteurs, de formes, qui complexifient les analyses monolithiques de l’éducation. 

Par exemple, opposer aujourd’hui en France un secteur public et privé de l’éducation ne permet pas de comprendre les logiques communes qui les traversent : comment des formes de marchandisation ou des logiques de privatisation (ce que l’on appelle aussi de néolibéralisation de l’éducation) traversent le secteur public éducatif ; comment des parcours scolaires articulent passages par le public et le privé dans des logiques pas seulement concurrentielles mais aussi complémentaires.

Nous souhaitons travailler sur l’éducation en allant au-delà de la séparation scolaire / périscolaire / familial pour nous permettre de réfléchir aux relations entre acteurs dans la construction des territoires éducatifs (tels qu’en France ceux des cités éducatives aujourd’hui, lancés en 2019), et pour envisager les effets des superpositions, juxtapositions et entrelacements de périmètres territoriaux dans la construction des politiques éducatives et leur vécu par les acteurs.

Nous n’envisageons pas le terme hybridations selon son origine biologique7 renvoyant à un croisement d’espèces conduisant à une nouvelle « identité », mais dans sa dimension processuelle de croisement. Il s’agit de questionner ce que produisent ces interférences, rencontres, croisements : quelles influences des uns sur les autres ? quels effets de domination, d’asymétrie, d’absorption, ou au contraire d’enrichissement, de fluidité, de flexibilité, produisent les processus hybrides ? Que nous disent-ils de l’évolution de l’éducation, dans ses dispositifs, ses acteurs, ses territoires, ses marchés ?

L’objectif de ce séminaire est de confronter et/ou de faire dialoguer, différentes recherches menées au sein de trois laboratoires de la MMSH (Iremam, Mesopolhis et Telemme) et de l’équipe pilote « Dynamiques territoriales en Éducation prioritaire » du pôle pilote Ampiric, mobilisant principalement géographes, sociologues, historiens, politistes.

Organisation 2023-2024

Mutualisées entre les équipes de recherche des différents laboratoires impliqués, plusieurs séances (2h30 chacune), pourront se dérouler au cours de l’année 2023-2024. Chaque séminaire donnera lieu à deux présentations croisées, principalement de chercheur.es et de doctorant.es des équipes, afin de favoriser l’interconnaissance et la discussion interne de nos travaux, qui seront mises en perspective par un discutant.

Pour le groupe « Education, jeunesses, territoires » du laboratoire TELEMMe (nouveau contrat 2024-29), ces séminaires tiendront lieu d’activité centrale de l’année 2023-24. Gwenaëlle Audren et Nora Nafaa en assureront la coordination.

Les séances ont lieu le lundi après-midi, de 13h30 à 16h à la MMSH (Aix-en-Provence), salle 101, avec 2 présentations de 30/35 minutes

PROGRAMME

15/01/24 – (1) Hybridation des acteurs et néolibéralisme, entre public et privé

Nora Nafaa
, géographe, CR CNRS - TELEMMe UMR 7303, "De l’école au centre social ? Une hybridation publique-privée des écoles urbaines aux Etats-Unis"
Emily Puyol, sociologue, docteure - MESOPOLHIS UMR 7064, "Le mentorat étudiant : une synergie du secteur public, privé et associatif au service des élèves de l’éducation prioritaire ?"
Discussion : Ariane Richard-Bossez, sociologue, MCF à l’INSPE - Aix-Marseille Université, MESOPOLHIS UMR 7064

12/02/24 – (2) Hybridations des systèmes scolaires et des dispositifs éducatifs

Christine Mussard
, maîtresse de conférences HDR en histoire contemporaine à l'INSPÉ, Aix-Marseille Université - IREMAM UMR 7310, “Quand l’école républicaine doit faire avec la concurrence : autoriser, tolérer, interdire d’autres lieux d'apprentissage dans l’Algérie colonisée”.
Aude-Line Gervais, géographe, doctorante à Aix-Marseille Université - TELEMMe UMR 7303, “Vers un système éducatif hybride : entre permanences et mutations néolibérales. Le cas de Marseille”
Discussion : Nora Nafaa, géographe, CR CNRS - TELEMMe UMR 7303

11/03/24 – (3) Hybridations dans les programmes scolaires et politiques éducatives : entre adaptations et résistances

Iris Portoleau
, géographe, doctorante à Aix-Marseille Université - TELEMMe UMR 7303, "Réinventer l'école ? Les enjeux de l'adaptation des enseignements d'histoire-géographie en Nouvelle-Calédonie"
Olivier Berton, sociologue de l’éducation et angliciste, doctorant à l’Université Paris-Est Créteil, EA IMAGER, "Des curriculums d’histoire LGBT-inclusive en Californie et en Écosse : étude croisée au regard des contextes socioculturels, politiques et institutionnels" (titre provisoire)
Discussion : Philippe Vitale, sociologue, professeur des universités à Aix-Marseille Université - LEST UMR 7317

06/05/24 – (4) Hybridations des espaces scolaires, quelle(s) place(s) des jeunes ?

Luna Russo, géographe, doctorante à Aix-Marseille Université - TELEMMe UMR 7303, "Ni dedans, ni dehors : être élève allophone nouvellement arrivé.e en classe(s) en France" (titre provisoire)
Magali Nonjon, politiste, MCF à Sciences Po Aix - MESOPOLHIS UMR 7064 & Camille Floderer, politiste, MCF à Université Montpellier 3 - ART-Dev UMR 5281, "Être étudiant.e.s bénéficiaires d'un programme d'ouverture sociale dans l'enseignement supérieur sélectif : des socialisations estudiantines sous contraintes" (titre provisoire)
Discussion : Julien Garric, sociologue, MCF à l’INSPE - Aix-Marseille Université, IREMAM UMR 7310

27/05/24 – (5) Hybridations des dispositifs d’orientation scolaire

Sofia Laiz, sociologue, post-doctorante à MESHOPOLIS UMR 7064, "Un dispositif d'accompagnement à l'orientation scolaire à l'aune de l'hybridation entre institution, famille et réseaux informels"
Gwenaëlle Audren, géographe, MCF à l’INSPE-Aix-Marseille Université - TELEMMe UMR 7303, Virginie Baby-Collin, géographe, professeure à l’INSPE-Aix-Marseille Université - TELEMMe UMR 7303 & Céline Persini, sociologue, doctorante à l’Université de Genève, "L’orientation scolaire et son appropriation par les élèves allophones"
Discussion : Hicham Jamid, sociologue, post-doctorant à l’IRD, CoSAV

24/06/24 – (6) Hybridation des espaces éducatifs, école / hors école : quels liens ?

Sami Ouchane, historien, doctorant à Aix-Marseille Université, IREMAM UMR 7310, "L’école hors les murs : entre extension du domaine scolaire et hybridation du champ éducatif sous l’effet des dynamiques guerrières au Liban (1975-1990)"
Renaud Cornand, sociologue, docteure - MESOPOLHIS UMR 7064, "La circulation des savoirs entre école et hors école. Étude sur un collège populaire marseillais"
Discussion : Nadja Monnet, anthropologue, MCF à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture à Marseille, Laboratoire Architecture Anthropologie (LAA), UMR LAVUE 7218
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1 Voir par exemple les travaux de Gruzinski Serge, 1999, La Pensée métisse, Fayard.
2 Halpern Gabrielle, 2020, Tous centaures ! Eloge de l’hybridation, le Pommier ; voir aussi www.gabriellehalpern.com
3 Gwiazdzinski Luc, dir., 2016, L’hybridation des mondes : territoires et organisations à l’épreuve de l’hybridation, Elya Editions. En ligne sur halshs
4 Par exemple les travaux essentiels de Amselle Jean-Loup, 2010 (1990), Logiques métisses, 4e éd. Petite Bibliothèque Payot ; du même auteur, 2001, Branchements. Anthropologie de l’universalité des cultures, Flammarion.
5 Notamment les travaux d’Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau, dans lesquels créolisation, métissage,
hybridation, se croisent pour aboutir à une pensée de la relation
.
6 Au-delà de l’hybridation présentiel / distanciel qui a fait donner une nouvelle teneur à l’expression d’hybridation dans l’enseignement. Voir par exemple Claire Peltier et Catherine Séguin, « Hybridation et dispositifs hybrides de formation dans l’enseignement supérieur : revue de la littérature 2012-2020 », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 35 | 2021 https://journals.openedition.org/dms/6414
7 https://www.cnrtl.fr/definition/hybridation

Remonter en haut de la page

Séminaire pluridisciplinaire sur le Moyen Âge

Responsable scientifique : Julien Loiseau, AMU/IREMAM. Laboratoires partenaires : CIELAM, CPAF, IREMAM, LA3M, TELEMMe.

Les Séances médiévales d’Aix-Marseille est un lieu de réflexion pluridisciplinaire, un rendez-vous d’actualité de la recherche et un cadre de formation des jeunes chercheurs sur les sociétés méditerranéennes au Moyen Âge. Le Moyen Âge constitue en effet un cadre épistémologique commun à de nombreux travaux conduits à AMU en histoire, histoire de l’art, archéologie, philosophie, littérature et linguistique. Loin d’être seulement une convention chronologique, cette découpe particulière du temps que constitue le millénaire médiéval offre un cadre de réflexion d’une grande acuité pour comprendre sur le temps long la formation plurielle des sociétés méditerranéennes et la sédimentation des héritages dont elles se réclament encore aujourd’hui. En associant plusieurs intervenants autour d’une thématique commune, chaque séance entend faire dialoguer des médiévistes d’horizons divers sur leurs objets et leurs pratiques de recherche, à la croisée des disciplines et des différents mondes médiévaux. Séminaire inter-laboratoires, les Séances médiévales d’Aix-Marseille réunissent des enseignants-chercheurs et chercheurs des différentes équipes de la MMSH et leurs invités.

Programme

Mercredi 24 janvier 2024, 9h30-12h, MMSH, salle Georges Duby, Aix-en-Provence.

L'émoi du féodalisme : archives de la médiévistique et historiographie du féodalisme. Avec Solal Abélès (Université Paris-I Panthéon-Sorbonne et Université de Florence) et Blaise Dufal (Université de Sidney), pour une séance conçue par Damien Boquet (AMU, TELEMMe).

Les débats autour du concept de féodalisme ont profondément structuré l’historiographie européenne du Moyen Age occidental au cours de la seconde moitié du XXe siècle. La Société d’Études du Féodalisme fut l’un des lieux importants de ces débats. Elle a en effet réuni, entre 1976 et 1982, une trentaine de participants – médiévistes et modernistes pour la plupart, mais aussi philosophes et anthropologues – dont les échanges oraux étaient transcrits et publiés sous forme de fascicules. C’est également sous son impulsion qu’un grand colloque international fut organisé en mai 1981 à Trêves, permettant une rencontre importante entre spécialistes français, allemands et est-européens sur le thème. Témoins pour la discipline historique des vastes débats qui agitaient alors les sciences humaines et sociales autour de l’usage des théories marxistes et du comparatisme, les résultats de ces travaux sont désormais accessibles à travers cette publication accompagnée d’analyses de leur impact et de leur contextualisation historiographique.

Solal Abélès et Blaise Dufal viendront nous présenter leur enquête collective qui, par son approche pluridisciplinaire et comparée de l’historiographie du féodalisme, s’inscrit en droite ligne de l’esprit des SMAM. Pour accéder au volume :  https://journals.openedition.org/acrh/23229

Jeudi 8 février 2024, 14h-17h, MMSH, salle PAF, Aix-en-Provence

Les Bibles et leurs usages en Occident médiéval. Un point d'études latines et hébraïques avec Chiara Ruzzier (Université de Namur), Élodie Attia (CNRS, TDMAM) et Emmanuel Bain (Aix-Marseille Université, TELEMMe).

Les recherches autour du « Livre des Livres », la Bible, que ce soit dans les versions hébraïques (TaNaKh) ou latines médiévales (Ancien et Nouveau Testament), ont été d’abord axées sur l’édition de texte, sa critique, son histoire et son interprétation, ou encore son usage comme référent d’autorité à des fins religieuses, normatives, idéologiques, politiques. Les études philologiques et de critique textuelle biblique, très importantes par l’établissement d’un texte de référence, ont cependant souvent attiré l’attention sur des manuscrits médiévaux célèbres (Le Codex dit de Leningrad, dit codex hébreu massorétique de Tibériade (1008 e.c.), ou le Codex Aminiatus reflétant la version latine ou vulgate de Jérôme (Ve siècle de l’e.c.) souvent au détriment des (très) nombreux autres témoins du textes, plus tardifs, d’intérêt philologique moindre. Ces derniers montrent pourtant des évolutions dans la transmission et les usages socio-culturels de la Bible qu’il est bon également de considérer afin d’en apprécier toutes les fonctions. Les travaux de Chiara Ruzzier, dans la continuité des travaux d’Ezzio Ornato (LAMOP), illustrent un courant historique dédié à l’analyse de la production livresque, dans le cadre d’analyses quantitatives des objets matériels et la recherche de leur signification culturelle et sociale.

Suite à la publication en 2022 de sa monographie Entre Université et ordres mendiants. La production des bibles portatives latines au XIIIe siècle (Berlin/Boston : De Gruyter, 2022), C. Ruzzier nous présentera la communication suivante « Complète ou pas ? Contenu, format et usages des bibles du XIIIe siècle ».

Dans un souci d’approche pluridisciplinaire et comparé, Élodie Attia fera écho en faisant le point sur ces questions en monde médiéval hébraïque avec l’exposé suivant : « Bibles complètes ou incomplètes en monde juif Ashkénaze (Angleterre, France du Nord, Rhénanie) : pour quels usages ? ».

Emmanuel Bain nous présentera la communication suivante : « Sens et usages de la Bible au Moyen Âge ».