Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Parutions 2009-2021 > En 2010

Le Maroc de Mohammed VI : mobilisations et action publique

Le Maroc de Mohammed VI : mobilisations et action publique
Politique Africaine, n° 120, décembre 2010

Coordonné par Myriam Catusse et Frédéric Vairel, avec les contributions de Irene Bono, Lamia Zaki, Karine Bennafla et Montserrat Emperador, Mohammed Benidir.

Avec le lancement d’une Initiative nationale pour le développement humain, Mohammed VI a inscrit son règne dans un vaste chantier réformiste au Maroc. D’ambitieuses réformes ont été lancées, appuyées par de nouveaux dispositifs d’action publique inspirés des modèles de développement internationaux. Mais ce réformisme conservateur suscite de fortes mobilisations sociales. Sit-in, marches, pétitions, occupations de locaux, boycotts de factures d’eau, piratage des lignes électriques, organisés à l’initiative d’associations des droits de l’homme, de syndicats en perte de vitesse, d’organisations de la gauche radicale, d’associations altermondialistes mais aussi de citoyens ordinaires, expriment depuis le début des années 2000 la volonté des populations marocaines urbaines et rurales de faire entendre leur voix et de défendre des droits nouveaux. Plutôt localisées, souvent peu politisées, organisées en coordinations ou canalisées par l’associatif, ces mobilisations sont étouffées ou réprimées par les autorités, ce qui atteste l’éminence des questions soulevées et leur charge politique. Des mouvements organisés sur des mots d’ordre semblables en Tunisie ont récemment montré leur capacité de déstabilisation d’un régime réputé nettement plus stable et prospère que celui du Maroc. Ce dossier explore les rencontres conflictuelles et les accommodements entre action publique et mobilisations autour de différentes facettes de la question sociale.

En savoir plus