Partenaires

 



Search



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Home > Events (Workshops, Conferences...) > Colloques, Tables rondes, Journées d’études organisés par l’Iremam > En 2021

ONLINE Research and Training Workshop / Atelier de recherche et de formation

“Reading Sources in Area Studies. Contribution of biographical data for the social and cultural history of Turko-Iranian societies (9th-18th c.)”

«Lire les sources en études aréales. L’apport des données biographiques pour l’histoire sociale et culturelle du monde turko-iranien (IXe-XVIIIe s.)»


- Panel 1 : 26 March 2021 / le 26 mars 2021, 14:00 – 18:00 (+1:00 GMT, Paris time)
- Panel 2 : 20 April 2021 / le 20 avril 2021, 14:00 – 18:00 (+1:00 GMT, Paris time)

To register to get the Zoom link / inscription à la visioconférence

PhD candidate students and advanced MA students are invited to apply for participation. Doctorants et étudiants de Master sont encouragés à participer.

Convenors/Responsables : Maria Szuppe (CNRS / CeRMI), Camille Rhoné-Quer (Université Aix- Marseille / IREMAM), Sacha Alsancakli (Université Sorbonne Nouvelle / CeRMI).

Contact: maria.szuppe@cnrs.fr ou camille.rhone@univ-amu.fr

Historiographical tradition in the Persian language has been particularly abundant in the Mediaeval and Modern periods. Most often, history was recorded at court, often upon the order of patrons, some of whom belonged to the reigning dynasty, and others who came from circles close to power. The historiography produced in this context offers an official version of history, but it is far from being the only version. Here, we are interested in another kind of historiography, that produced in a non-official context, outside the court and away from the seat of power, in the peripheral regions, in various socio-professional and family contexts. This account of history, often a complement, sometimes in contradiction with official historiography, can be seen in a variety of forms: the texts of chronicles or local histories, biographical accounts, archive documents as well as architectural or funerary inscriptions. We hope to provide a glimpse of this wealth during the two workshop sessions.

La tradition historiographique en langue persane est particulièrement riche aux époques médiévale et moderne. L’histoire s’écrit la plupart du temps à la cour, souvent suite à la commande de mécènes dont certains sont issus de la dynastie régnante, et d’autres proviennent de milieux liés au pouvoir. L’historiographie produite dans ce contexte présente une version officielle de l’histoire, mais elle est loin d’être la seule : c’est à une autre historiographie, celle qui est produite dans un contexte non-officiel — en dehors de la cour et du siège du pouvoir, dans les régions périphériques, dans des contextes socio-professionnels et familiaux variés —, que nous entendons nous intéresser ici. Cette narration de l’histoire, souvent en complément et parfois en contradiction avec l’historiographie officielle, est perceptible sur une multitude de supports : textes des chroniques ou des histoires locales, recueils biographiques, documents d’archives, mais aussi inscriptions funéraires ou monumentales. Nous en espérons donner à voir la richesse lors des deux séances de cet atelier.

Intended audience/Public: This research workshop, primarily intended for advanced Master students and PhD candidates working on history of Turko-Iranian societies in the Mediaeval and Early Modern periods, is open to all interested academic participants. Papers will be given in English yet discussion is possible either in English or French. Knowledge of Persian is not compulsory although it is strongly advisable. Basic knowledge about historiographical traditions of the Iranian world would be a plus.

Cet atelier de formation, destiné aux étudiants de master et de doctorat travaillant sur l’histoire du monde turco-iranien aux époques médiévale et moderne, est ouvert à tout public universitaire intéressé. Les communications ont lieu en anglais ; la discussion pourra avoir lieu en anglais ou en français. La maîtrise du persan est souhaitable mais non indispensable. De même, des notions sur l’historiographie du monde iranien seront un plus.

Télécharger le programme complet