Partenaires

 



Search



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Home > Parutions 2009-2021 > En 2021

L’Année du Maghreb 24 | 2021

by Marie-Pierre Oulié

L’Année du Maghreb 24 | 2021

Dossier spécial - "L’Année du Maghreb : 60 ans de luttes"

Le Comité de rédaction de L’Année du Maghreb (L’AdM) s’associe au «Collectif des Revues en luttes» sous l’éditorial de Camille Noûs « Sciences en danger, revues en lutte». Ce numéro – à partir d’une sélection d’articles qui revisite 60 ans de publications autour de cinq questions – veut défendre l’autonomie et les ressources de la recherche et de l’édition scientifique au service de la compréhension de nos sociétés.

L’AdM est l’héritière de l’Annuaire de l’Afrique du Nord, publication née en 1962 dans le prolongement des luttes de libération nationale et de la construction des nouveaux États (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie) ; l’une après l’autre, elles ont rendu compte au fil de leurs articles et chroniques de débats sociétaux et controverses politiques majeurs. L’effort de décoloniser les savoirs a rendu plus vive encore que dans d’autres contextes la perception des menaces à la liberté de penser. Cette zone à défendre constitue l’un des horizons de notre revue. Ainsi, ce numéro spécial n’a pas seulement pour objectif de rendre hommage aux auteur.e.s qui, par leurs contributions, ont éclairé durant plus d’un demi-siècle les mobilisations ici et là-bas, il répond aussi au désir d’inscrire notre publication dans une histoire critique des mouvements sociaux qui traversent le champ scientifique et universitaire.

L’Année du Maghreb est une revue universitaire publiée par CNRS Éditions, hébergée par l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM), soutenue par Aix Marseille Université (AMU). Elle est attachée à son indépendance éditoriale et au service public de la recherche, jusqu’à récemment préservée mais fragilisée par les logiques commerciales et managériales qui gagnent certains secteurs de l’édition scientifique. Cette indépendance permet, notamment, de promouvoir les publications des « précaires de l’enseignement supérieur » et de sortir de « l’entre soi », ce qui contribue au renouvellement des thématiques scientifiques, des terrains d’enquête mais aussi des approches méthodologiques et théoriques sur le Maghreb.
Ainsi, les textes rassemblés rendent compte de nos choix éditoriaux, des mutations des métiers de la recherche, et des rapports de forces qui se jouent non seulement dans l’édition scientifique mais dans nos sociétés contemporaines, dont le Maghreb peut faire figure d’avant-garde à bien des égards.

Si L’AdM n’a jamais été une revue militante, elle est depuis sa fondation une publication engagée, vitrine éditoriale des mouvements sociaux, des mobilisations populaires et des protestations des sociétés du Sud de la Méditerranée comme de leur prolongement dans les sociétés européennes. Cette revue est le produit de la circulation des savoir-faire, des informations, des connaissances et des sociabilités transnationales. Elle a pour ADN de contribuer à l’analyse des multiples formes de domination d’ici et d’ailleurs, à la défense des libertés académiques et à la lutte contre toutes les formes de censure.

Solidairement,
le Comité de Rédaction.
Rédactrice en chef : Camille Noûs.

Notes de la rédaction : les articles sélectionnés restent hébergés sur les plateformes d’origine.
Nous remercions L’Annuaire de l’Afrique du Nord pour son aimable autorisation.

LIRE le numéro en ligne en texte intégral