Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Pages personnelles > Des doctorants

GROSSI Virginia

Doctorante contractuelle INHA-IREMAM
Chargée d’études et de recherches, Institut National d’Histoire de l’Art

Contact : virginia.grossi@etu.univ-amu.fr | virginia.grossi@inha.fr



Membre du pôle Histoire et islamologie : objets et pratiques

Domaines de recherche

• Archéologie du bâti
• Histoire de l’architecture médiévale
• Histoire urbaine du Proche-Orient médiéval

Sujet de thèse
Les portiques mamelouks : matérialité, fonctions et rôle dans l’aménagement urbain. Le cas du Haram al-Sharif à Jérusalem (1261-1516).

Directeur : Julien Loiseau (AMU/IREMAM).
Co-directeur : Federico Cantini (Université de Pise).

Résumé : ce projet de thèse entend étudier les portiques du Haram al-Sharif de Jérusalem, et l’enclos qu’ils forment, en tant que dispositif d’aménagement urbain, mis en place en plusieurs phases et selon des modalités diverses sous le règne des Mamelouks (1261-1516). La recherche envisagée entend répondre à trois problèmes, concernant notamment l’histoire de la construction, l’histoire de l’architecture à l’époque mamelouke, et l’histoire urbaine de Jérusalem. : il s’agira de comprendre comment s’articulent le complexe architectural du Haram al-Sharif et l’espace urbain qui s’étend au-delà de ses limites Nord et Ouest, et le rôle joué par les nouveaux dispositifs mis en place à l’époque mamelouke (portiques et portes d’accès) dans la fixation du réseau des rues et dans leur hiérarchisation. De manière générale, il s’agira de définir le rôle joué par les portiques du Haram al-Sharif dans l’articulation (matérielle, visuelle, sociale) entre l’intérieur et l’extérieur de l’espace du Haram.

Parcours universitaire

Avril-juillet 2020 : stage Erasmus+ Talent at Work, Université Lumière-Lyon 2, UMR 5138 ArAr. Référent : Nicolas Reveyron.

Octobre 2019-avril 2020 : stage Erasmus+ Talent at Work, Université Paris-Nanterre, UMR 7041 ArScAn, équipe THEMAM. Référente : Brigitte Boissavit-Camus.

Décembre 2017-avril 2020 : Master Recherche Archéologie, parcours Moyen-Âge, Université de Pise. Mémoire : « Le Palais du Podestat de Pise (XIIIe-XIVe siècle) : édilité et urbanisme du pouvoir public dans la ville communale », sous la direction de Federico Cantini ; soutenu le 30 avril 2020 (mention 110/110 cum laude).

Octobre 2014-septembre 2019 : cours Ordinaire (L1-M2) en Histoire de l’art et archéologie, École Normale Supérieure de Pise, Classe de Lettres et Philosophie (mention 100/100).

Février-mai 2019 : échange Erasmus +, École Nationale des Chartes, Paris.

Octobre 2014-septembre 2017 : Licence Disciplines des Biens culturels, parcours Histoire de l’art, Université de Pise. Mémoire : « Le monastère de Saint-Jean à Vigolo Marchese (Piacenza). Problèmes d’architecture proto-romane et romane en Italie du nord », sous la direction de M. Federico Cantini (mention 110/110 cum laude).

Communications scientifiques

20 novembre 2020 : « When colour matters : materials and historical significance of stone polychromy in medieval Pisa », intervention conjointe avec Giuseppe Tumbiolo, British Archaeological Association Postgraduate Conference, Londres, Courtauld Institute (par visioconférence).

4 décembre 2019 : « Le Palais du Podestat de Pise (XIIIe-XIVe siècle) : architecture, édilité et urbanisme du pouvoir public dans la ville communale », Colloque international Architecture médiévale : le XIVe siècle. Modèles, techniques et matériaux, Turin, Politecnico-Université de Turin.

23 mai 2019 : « Entre matérialité et iconographie de l’architecture : la rotonde de Saint-Jean à Vigolo Marchese (Plaisance) comme interprétation du modèle du Saint-Sépulcre ? », XIIe Rencontres du GRIM : Matérialité, visualité, signification, Paris, INHA.