Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Séminaires de Master et de recherche > Séminaires et webinaires d’équipe, de formation et de recherche (2020-2021)

Webinaire Livres & MAM (Mondes arabes et musulmans)

Livres & MAM
Mondes arabes et musulmans

Livres & MAM est un cycle d’entretiens organisé par l’IREMAM et la médiathèque de la MMSH avec les auteur.e.s d’ouvrages académiques récents sur les mondes arabes et musulmans. Les séances sont visibles sur la chaîne Youtube de l’IREMAM et réécoutables en podcast sur Anchor et les principales plateformes (Spotify, Google Podcasts, Pocket Casts, Radio Public et bientôt d’autres).

Programme 2020-2021

Mardi 1er décembre 2020, 13h-14h, Livres & MAM accueille Francesco Saverio Leopardi (Université Ca’ Foscari, Venise/Université de Bologne), auteur de The Palestinian Left and Its Decline. Loyal Opposition, Palgrave MacMillan, 2020. Entretien animé par Thomas Pierret.

Francesco Saverio Leopardi analyse le déclin du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) depuis son départ du Liban suite à l’invasion israélienne de 1982. Il met en lumière les contradictions d’une stratégie combinant loyauté à l’Organisation de Libération de la Palestine et opposition au Fatah. Cette stratégie, avance l’auteur, a empêché le FPLP de se renouveler idéologiquement et de proposer un véritable projet contre-hégémonique.

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : PAL 320 SAV).

Lien vers l’évènement Facebook


Mardi 19 janvier 2021, 14h-15h, Livres & MAM accueille Mériam Cheikh (Inalco) autour de son livre Les filles qui sortent. Jeunesse, sexualité et prostitution au Maroc, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2020. Entretien animé par Myriam Catusse.

Au Maroc, l’expression « filles qui sortent » désigne celles qui fréquentent les night-clubs et les bars la nuit pour gagner leur vie. Au-delà du fait prostitutionnel, le « sortir » renvoie aussi plus largement aux distances qu’une partie de la jeunesse féminine des classes populaires prend avec les normes, la moralité et la respectabilité. Loin d’être confiné à la marginalité, le sortir joue sa partition dans les métamorphoses de l’ordre sexuel et intime dans un contexte d’essor de l’économie du divertissement et d’accroissement des inégalités. Y émergent de nouvelles valeurs qui remettent en cause les régimes moraux et juridiques tout en réaffirmant l’ordre hétérosexuel. Cohabitant avec une dizaine de jeunes femmes engagées dans le sortir à Tanger, Mériam Cheikh a mené une ethnographie longitudinale sur sept ans. À l’intersection de la génération, du sexe et de la classe, elle analyse des trajectoires où se succèdent socialisations familiale et scolaire, élaboration de la sexualité et insertions professionnelle et matrimoniale. Les Filles qui sortent. Jeunesse, sexualité et prostitution au Maroc revient sur l’expérience dans le sortir, de l’engagement au désengagement, croisant anthropologie urbaine, anthropologie économique et anthropologie du droit.

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : MAR 306.8 CHE).

Lien vers l’évènement Facebook

Mardi 2 février 2021, 13h-14h, Livres & MAM accueille Laure Guirguis (Associate Prof. - Aias Fellow, à Aarhus Institute of Advanced Studies et chercheuse associée à l’IREMAM) autour de son livre The Arab Lefts. Histories and Legacies, 1950s – 1970s, Edinburgh University Press, 2020. Entretien animé par Vincent Geisser.

Cet ouvrage collectif explore les histoires entremêlées des mouvements de gauche au Maghreb et au Machreq durant les "longues années soixante". Grâce à de nouvelles approches transnationales et générationnelles, il ouvre de nouvelles perspectives de recherche sur la Guerre Froide et les luttes d’émancipation nationale.

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : MUS 320 GUI).

Lien vers l’évènement Facebook

Mardi 16 février 2021, 13h-14h, Livres & MAM accueille Thomas Hegghammer (Norwegian Defence Research Establishment), The Caravan : Abdallah Azzam and the Rise of Global Jihad (Cambridge University Press, 2020). Entretien animé par Thomas Pierret.

Abdallah Azzam, militant palestinien qui prit la tête des combattants arabes en Afghanistan dans les années 1980, joua un rôle crucial dans l’internationalisation du mouvement jihadiste. Assassiné dans des circonstances obscures à Peshawar (Pakistan) en 1989, il demeure l’un des idéologues jihadistes les plus influents à ce jour. Dans cette première biographie approfondie, Thomas Hegghammer explique comment Azzam a acquis ce statut et pourquoi le jihad s’est globalisé à ce moment précis de l’histoire.

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : MUS 320 HEG).

Lien vers l’évènement Facebook

Mardi 2 mars 2021, 14h-15h, Livres & MAM accueille Youssef El Chazli (Crown Center for Middle East Studies, Boston/ERC DREAM) pour évoquer Devenir révolutionnaire à Alexandrie. Contribution à une sociologie historique de surgissement révolutionnaire, Dalloz, 2020. Entretien animé par Myriam Catusse

Ce livre contribue à une sociologie historique du surgissement révolutionnaire en Égypte. Le surgissement révolutionnaire renvoie à une séquence d’interactions dont l’issue, contingente, peut donner lieu à un basculement général de l’ordre politique et amorcer ce faisant un processus de changement de régime. Afin de rendre compte des mécanismes concrets dont sont faites ces séquences, cette recherche se fonde sur l’étude des engagements de révolutionnaires et de novices dans la deuxième ville d’Égypte, Alexandrie, lors de la « révolution du 25 janvier 2011 ». Elle examine dans le détail les dilemmes pratiques et les microdécisions qui, pouvant paraître au départ comme marginaux, finissent par avoir des conséquences disproportionnées, mettant fin à un régime autoritaire vieux de plusieurs décennies. Faisant usage d’une multitude de sources et de données (entretiens, observations, traces numériques, revues de presse, corpus de photographies et de vidéos), cette thèse permet ainsi de renouveler notre compréhension des phénomènes révolutionnaires et de la manière dont ils émergent. Mais aussi, en contraste, à la manière dont peuvent s’opérer des sorties de crise et des processus de stabilisation politique. Plus précisément, on y voit comment, à rebours des analyses globalisantes et réifiantes des processus révolutionnaires, on ne peut comprendre la dynamique d’émergence d’une crise sans en revenir aux paramètres situationnels et, surtout, aux dynamiques locales de chaque cas. Par ailleurs, en focalisant l’attention sur la ville d’Alexandrie, cette thèse contribue à ouvrir un chantier de recherche sur cette grande métropole méditerranéenne qui reste sous-étudiée.

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : EGY 320 CHA).

Lien vers l’évènement Facebook

Mardi 23 mars 2021, 14h-15h, Livres & MAM accueille Françoise Lorcerie (IREMAM), pour évoquer Éducation et diversité. Les fondamentaux de l’action (Presses Universitaires de Rennes, 2021). Entretien animé par Vanille Laborde (MESOPOLHIS).

Le mot "diversité" désigne ici, et cache tout à la fois, une réalité des sociétés nationales et une dimension des inégalités sociales. Il s’agit des inégalités matérielles et symboliques qui résultent du fait que certaines personnes, certains groupes sont perçus comme différents de l’identité majoritaire, en raison de leur origine ou de leur culture supposée. Ces inégalités peuvent prendre la forme de discriminations et de ségrégation. Elles affectent les personnes dans l’assurance de leur égale dignité. Ces inégalités liées à la catégorisation socio-ethnique, associée à la catégorisation socio-économique et à celle de genre, sont à l’œuvre dans l’institution scolaire, même si elle n’en est pas toujours à la source. Elles sont traduites voire amplifiées dans divers processus (sélection et auto-sélection, différenciation, orientation).
La "diversité" questionne dès lors le principe universaliste égalitaire que l’Ecole a mission de promouvoir et d’incarner. Cet enjeu gagnerait donc à s’inscrire dans la formation des personnels, initiale et continuée, mais aussi dans la régulation de l’institution scolaire. Le livre offre une synthèse originale sur ces questions. Il a pour auteurs un collectif de chercheurs et formateurs spécialisés de quatre pays ou régions francophones : Belgique francophone, Suisse romande, Québec et France, associés dans un réseau dédié, le RIED (Réseau international Education et diversité), créé en 2013. Leur réunion dans le livre donne du relief au tableau des problèmes rencontrés et à l’étude des lignes d’action.

Lien vers l’évènement Facebook

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : 370 LOR).

Prochaines séances

SÉANCE ANNULÉE - Mardi 27 avril 2021, de 14h à 15h, Livres & MAM accueillera Iman Mersal pour évoquer Sur les traces d’Enayat Zayyat (Sindbad/Actes Sud, 2021). L’entretien sera animé par le traducteur de l’ouvrage, Richard Jacquemond.

Au début des années 1990, Iman Mersal découvre chez un bouquiniste L’Amour et le Silence, l’unique roman d’Enayat Zayyat, publié en 1967 et tombé dans l’oubli. Elle ignore tout de son autrice, si ce n’est qu’elle est morte avant d’avoir pu le publier.

Vingt ans plus tard, elle se lance dans une enquête qui va s’étaler sur plusieurs années pour essayer de savoir qui était Enayat Zayyat et de comprendre ce qui a amené cette jeune femme de bonne famille à se donner la mort à vingt-sept ans. Elle glane des bribes d’information dans les archives de la presse, rencontre l’actrice Nadia Lutfi, la plus proche amie d’Enayat, puis des parents et des connaissances. De proche en proche, elle accède à des couches de vérités toujours parcellaires, parfois contradictoires, qui composent un puzzle dont elle sait d’emblée qu’il restera incomplet. Le refus de l’éditeur est-il vraiment la cause de son suicide ? À quand remontait son trouble dépressif ? Quel rôle ont joué dans cette dépression son divorce, la perte de son fils dont le père avait obtenu la garde, ou encore l’éloignement de Nadia Lutfi ? Pourquoi ce suicide alors qu’elle venait d’être embauchée à l’Institut archéologique allemand du Caire pour un travail qui la comblait ?

Toutes ces questions et bien d’autres emmènent Iman Mersal dans une quête à la fois historique et intellectuelle, poétique et intime, qui est aussi une invitation adressée à l’Égypte d’aujourd’hui à se regarder au miroir de son passé récent, celui de ces années 1950 et 1960 qui font l’objet d’un culte nostalgique que ce livre, loin de le nourrir, épluche comme un oignon et décortique feuille après feuille, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien.

Iman Mersal, poète et écrivain, est titulaire de la chaire Camus à l’IMéRA en 2021. Elle est notamment l’auteure de l’anthologie poétique Des choses m’ont échappé (Sindbad/Actes Sud, 2018).

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : 8-44622).

Lien Zoom
Lien vers l’évènement Facebook

Mardi 18 mai 2021, 14h-15h, Livres & MAM accueillera Philippe Bourmaud, Norig Neveu et Chantal Verdeil pour évoquer Experts et expertise dans les mandats de la Société des Nations : figures, champs et outils (Presses de l’Inalco, 2020).

L’ouvrage est empruntable et consultable à la médiathèque de la MMSH (cote : 8-44291).