Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Formation à la recherche (Masters, ED, soutenances...) > Thèses soutenues depuis 2007 > En 2019

Soutenance de thèse (ED 355)

ED 355 : ESPACES, CULTURES, SOCIETES - Aix-Marseille
Spécialité : mondes arabes, musulman et sémitique

de Simon DUBOIS

- Lundi 4 novembre 2019, 14h, MMSH, salle Georges Duby, Aix-en-Provence

« De la marge au centre, de Syrie en exil : itinéraires d’un jeune théâtre syrien »

Sous la direction de Richard Jacquemond

Jury

Directeur de thèse : Richard Jacquemond, professeur des Universités (IREMAM/Aix-Marseille Université)
Rapporteur : Pénélope Larzillière, chargée de recherche, (CEPED-IRD)
Rapporteur : Frédéric Lagrange, professeur des Universités, (Sorbonne Université)
Examinateur : Franck Mermier, directeur de recherche (IRIS-CNRS)
Examinateur : Sophie Bava, chargée de recherche, (LPED-IRD)
Examinateur : Catherine Miller, directrice de recherche (IREMAM-CNRS)

Résumé :

Cette thèse a pour objet d’étude la production dramatique syrienne depuis le déclenchement du printemps syrien il y a huit ans, à la mi-mars 2011. En prenant pour objet la trajectoire d’une jeune génération de professionnels du théâtre, elle vise à mettre en évidence les dynamiques de la création scénique et à appréhender plus largement la nouvelle condition de la production artistique syrienne contemporaine. Depuis la révolte populaire, cette production a connu un ensemble de transformations qui reflètent un contexte politique et social en constante évolution. Deux axes jouent un rôle catalyseur : le mouvement contestataire qui ébranle un champ artistique très structuré autour de l’État et de ses institutions ; l’exil, généralisé à tous les niveaux de la société, qui disloque complètement l’ancrage territorial de l’art syrien. L’objectivation de la création contemporaine syrienne requiert alors une approche en plusieurs dimensions capable d’appréhender dans le temps et l’espace les mutations de la scène artistique. Pour cela, les trajectoires de ces jeunes praticiens du théâtre agissent comme un révélateur. Au gré des déplacements géographiques, cette génération, confinée jusqu’alors aux marges du champ artistique national syrien, a atteint une position centrale dans la production dramatique en exil. En identifiant les développements récents et en cours de ce milieu, cette recherche examine les recompositions d’une scène artistique après son éclatement politique et géographique, et contribue ainsi à écrire l’histoire culturelle syrienne depuis le début du XXIe siècle.

A retrouver sur le site de l’ED 355