Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > À la une

Appel à contributions







de L’Année du Maghreb

Dossier de recherche 27 | 2022-I : Minorations

Sous la direction de Mari Oiry Varacca (géographe, laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs, Université Gustave Eiffel et Jennifer Vanz (historienne, laboratoire Orient et Méditerranée UMR 8167).

Date limite de retour des propositions d’articles (résumés de proposition) : 15 mai 2021

Argumentaire

Plan

Axe 1 : (Re)penser les catégories
Axe 2 : Des mobilisations sociales pour inverser le stigmate
Axe 3 : La minorisation à l’épreuve des mobilités

Ce projet de dossier pour L’Année du Maghreb vise à participer au renouvellement des études réalisées en sciences sociales sur les groupes sociaux minorés, considérés socialement et politiquement comme des minorités au Maghreb, l’objectif étant d’approfondir trois thématiques transversales émergentes : la construction des catégories, les mobilisations sociales et les mobilités.

La question minoritaire a fait l’objet d’un profond renouvellement sous l’impulsion des études de genre et des subaltern studies. Définie non en termes quantitatifs mais comme « une position dominée dans le champ social et politique » c’est-à-dire comme une « assignation identitaire d’individus et de groupes à des traits qui peuvent être raciaux, nationaux, culturels, genrés ou encore sexuels, assignation associée à une stigmatisation », la condition minoritaire est aujourd’hui appréhendée non seulement en termes de domination, à travers l’analyse des structures sociales, politiques et juridiques qui la mettent en œuvre, mais aussi en termes d’expérience, celle des minoré.es dont on ne présuppose plus la passivité et dont la façon de percevoir, de s’approprier et de jouer avec les normes doit être étudiée (Chassain et al., 2016).

Consulter l’ensemble de l’appel à contributions sur le site de L’Année du Maghreb