Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, conférences... (participation des membres de l’Iremam) > En 2016

MuCEM - Débats



En complément et en prolongement de l’exposition « Made in Algeria », le temps fort « Algérie, entre la carte et le territoire » propose un espace de dialogue et de réflexion autour de ces moments historiques qu’ont été la conquête puis la colonisation de l’Algérie.





La carte et la guerre
Vendredi 11 mars 2016, 19h, MuCem, J4 | Auditorium Germaine Tillion, Marseille.

Avec Hélène Blais (historienne), Sid-Ahmed Souiah (géographe).
Modération : Saïd Belguidoum (sociologue).

Depuis le célèbre essai d’Yves Lacoste La géographie, ça sert d’abord à faire la guerre, qui avait fait scandale en son temps (1976), les historiens se sont penchés sur la production cartographique pour analyser cette formalisation de l’espace qui est loin d’être désintéressée.
Lors de cette rencontre, l’historienne Hélène Blais montrera l’utilisation de la cartographie dans le contexte de l’Algérie coloniale ; et le géographe Sid-Ahmed Souiah évoquera les différentes lectures du territoire par la pratique de la cartographie.

Rencontre précédée du court film Un aller simple, de l’artiste algérien Ammar Bouras : une incursion elliptique dans le territoire algérien des années 1990.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

En savoir plus


La carte et le territoire colonial
Samedi 12 mars 2016, 17h, MuCem, J4 | Auditorium Germaine Tillion, Marseille.

Avec Florence Deprest (historienne) et Marc Côte (géographe).
Modération : Saïd Belguidoum (sociologue).

Dans sa volonté de lire les relations entre l’Occident et l’Orient, l’intellectuel Edward Saïd avait parlé de l’impérialisme comme d’ « un acte de violence géographique ». Le savoir géographique est en effet mobilisé dans les modalités de domination coloniale : c’est ce que nous observerons avec l’historienne Florence Deprest, auteure de Géographes en Algérie, 1880-1950 (Belin, 2009), puis avec le géographe Marc Côte, qui interviendra pour montrer l’impact de l’histoire sur le territoire.

Rencontre précédée par la projection d’un court film d’Ammar Bouras. Sous le titre très cartographique de 24°3’55‘’N-5°3’23’’E, l’artiste propose une évocation de l’impact spatial des essais nucléaires français dans le Sahara algérien.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

En savoir plus


Alger, les villes, le territoire
Samedi 12 mars 2016, 19h, MuCem, J4 | Auditorium Germaine Tillion, Marseille.

Avec Nadir Boumaza et Bouziane Semmoud (géographes).
Modération : Saïd Belguidoum (sociologue)

Partant du « cas » Alger, la capitale, cette rencontre étend son propos à l’analyse de l’armature urbaine du pays, héritée en grande partie de la période coloniale, et en perpétuelle reconstruction depuis l’Indépendance. Les géographes Nadir Boumaza et Bouziane Semmoud qui ont consacré l’essentiel de leurs travaux au fait urbain en Algérie et au Maghreb, apporteront leur éclairage.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

En savoir plus

En savoir plus sur Saïd Belguidoum