couv-ouvrage-pierre-larcher

L’invention de la luġa al-fuṣḥā. Une histoire de l’arabe par les textes

Pierre Larcher
Association pour la Promotion de l’Histoire et de l’Archéologie Orientales, Mémoires, 13
Louvain, Paris, Bristol, CT : Peeters, 2021, XVI-203 p.

Ce volume rassemble des textes, les uns connus, les autres méconnus, d’auteurs médiévaux (du IIe/VIIIe siècle au VIIe/XIIIe siècle) sur l’arabe : philologues (al-Farrā’, al-Zaǧǧāǧī, Ibn Fāris, Ibn Ǧinnī), mais aussi un philosophe (al-Fārābī), un géographe (al-Muqaddasī) et un voyageur (al-‘Abdarī). Il en propose une relecture critique, montrant comment philologie, théologie et philosophie interagissent dans l’« invention » de la luġa al-fuṣḥā (« la manière de parler la plus châtiée »), expression qui n’apparaît qu’au IVe/Xe siècle siècle et désigne aujourd’hui ce que les arabisants appellent l’arabe classique. Au-delà des renseignements qu’ils nous apportent sur l’histoire et la sociolinguistique de l’arabe (états, variétés, registres et statuts ; parlers nomades et sédentaires, diglossie, contact des langues), ils nous renseignent plus encore sur les représentations que l’on s’en fait ou que l’on doit s’en faire. Ils constituent ainsi une histoire moins linguistique qu’épilinguistique de la langue.

Année
2021