Séminaire La crise des relations euro-méditerranéennes (2010-2011)

Séminaire inter-labos de la MMSH "Suivre et analyser la crise des relations euro-méditerranéennes" 

Laboratoires de la MMSH associés au projet : Iremam, Telemme, Lames
Groupe de pilotage : J-R Henry, A. Donzel, G. Dorival, G. Groc, B. Mesini B. Morel.

Objectifs du séminaire

Ce séminaire qui se réunit au moins trois fois par an a pour objectif de maintenir une veille scientifique sur les relations euro-méditerranéennes actuelles, leurs crises et leurs acteurs. Il mobilise des membres de plusieurs laboratoires composant la MMSH et divers partenaires locaux concernés par cet objectif. La constitution d’un groupe de suivi sur les relations euro-méditerranéennes vise à reconstruire, avec les outils, la distance et l’esprit critique du chercheur, les questions posées par l’évolution de ces relations. Ainsi, la crise institutionnelle actuelle du partenariat euro-méditerranéen ou plutôt la nouvelle phase du long processus de crise qui affecte ce partenariat - est un lieu propice d’observation de la tension croissante qui s’observe entre acteurs "d’en haut" et acteurs "d’en bas", à l’intérieur du partenariat mais aussi sur toute la scène méditerranéenne, comme le montrent à voir les récents évènements d’outre-Méditerranée. Le développement, la diversification et le rôle des "acteurs civils" évoluant dans l’espace méditerranéen, sans oublier les acteurs économiques, sont un champ de recherche qui a été à peine exploré. Il faut y ajouter le rôle de plus en plus important joué par les acteurs publics non étatiques (collectivités locales, établissements universitaires, fondations parlementaires…). A travers ce séminaire, il s’agit aussi de renforcer la capacité de la MMSH à observer et analyser des enjeux politiques euro-méditerranéens qui ont une incidence sur nos activités. Ce suivi des relations politiques euro-méditerranéennes ne saurait se confondre avec l’activité du pôle Euromed de la MMSH, dont la vocation est de saisir les opportunités offertes par la politique de recherche européenne.

Modalités

Le séminaire s’adresse en priorité à un groupe de travail dont la composition, donnée ci-dessous, reste largement ouverte. Ce groupe comprend, autour du noyau des chercheurs intéressés de la MMSH, des universitaires, chercheurs, observateurs ou praticiens appartenant à notre environnement proche. On s’emploiera à faciliter au sein du groupe la circulation des informations sur l’actualité des relations transméditerranéennes, et on cherchera de même à favoriser le dialogue (indispensable à l’information) avec les acteurs politiques, sans perdre de vue la nécessité de privilégier dans notre réflexion la posture de recherche. Chaque séance du séminaire, d’une demi-journée, sera organisée autour d’un thème et de deux à trois intervenants, dont un externe. Les résultats de ces rencontres pourront être publiés sur le site de la MMSH ou dans des publications ciblées (à l’instar du dossier sur le devenir méditerranéen qui vient d’être publié dans la revue Rayonnement du CNRS).

Programme pour 2011

Les trois réunions programmées pour l’année 2010 sont les suivantes :

03/05/2011, salle 101, 9h30-13h, MMSH
"La crise du système institutionnel euro-méditerranéen. Interprétations et perspectives."
Exposés de Jean-Robert Henry (DREM/Iremam) et Eduard Soler (CIDOB, Barcelone).

Septembre 2011
"La montée en puissance des acteurs civils"
-
 Intervenants pressentis : Béatrice Mesini, Salam Kawakibi, Ali Bensaad

Novembre 2011
"Les nouvelles perspectives de coopération en matière de recherche et d’échanges universitaires."
- Intervenants pressentis : Monique Gendreau-Massaloux, Gilles Dorival, Gérard Dufour, François Siino.

Composition du groupe (liste non limitative)

- MMSH : Brigitte Marino, Dominique Seigne
- IREMAM : Ali Bensaad (MCF UP), Christian Graeff (chercheur associé), Gérard Groc (chercheur associé), Jean-Robert Henry (DR émérite), Ahmed Mahiou (DR émérite), François Siino (ingénieur de recherche)
- TELEMME : Maryline Crivello (professeure UP), Sylvie Daviet (professeure UP), Gérard Dufour (professeur émérite UP), Béatrice Mesini (chercheur CNRS), Philippe Mioche (professeur UP), Bernard Morel (professeur UP), Stéphane Mourlane (MCF UP)
- LAMES : André Donzel (chercheur CNRS), Mohamed Tozy (professeur IEP)
- CPAF : Gilles Dorival (professeur émérite UP)
- CERIC (U3) : Rostane Mehdi (professeur U3), Olivier Grojean (MCF)
- Doctorants : Rémi Caucanas, Anne Vallat
- Réseau externe : Chérif Dris (MCF sciences politiques Alger), Aomar Baghzouz (MCF sciences politiques Tizi-Ouzou), Isabelle Coustet (fonctionnaire européen détachée à Marseille 2013), Jean-François Coustillière, Jacques Huntzinger, Thomas Lacroix,  William Lenne, Jean-Yves Moisseron, Joachim Rothacker (directeur du Centre Franco-Allemand, Aix-en-Provence), Isabel Schäfer (Humbold Universität, Berlin), Ozan Serdaroglu (MCF sciences politiques, Chypre), Eduard Soler (chercheur au CIDOB, Barcelone), Lionel Urdy, Claire Visier (MCF sciences politiques, Rennes, Yahia Zoubir (professeur à l’Ecole de commerce de Marseille.