Mehdi Sakatni

Doctorant à l’IREMAM (Aix-Marseille Université)
ED 355 Espaces, cultures, sociétés
Contact : sakatnimehdi[at]yahoo.fr

Recherche

Discipline : Histoire
Terrains : Syrie, Liban, Moyen-Orient

Sujet de thèse : « Quand les Bédouins s’arrêteront. » Histoire des politiques de sédentarisation en Syrie mandataire (1920-1941). Sous la direction de Nicolas Michel (AMU-IREMAM)

Résumé
Cette thèse de doctorat est consacrée à l’histoire de la rencontre entre deux mondes : d’une part, l’administration du mandat français qui a investi la Syrie après l’effondrement de l’Empire ottoman, à la fin de la Première guerre mondiale ; d’autre part, les populations bédouines nomadisant au sein de la steppe syrienne, un espace marginalisé aussi bien géographiquement qu’économiquement.
Au centre des interactions entre ces deux univers, figure un des projets majeurs du mandat : la sédentarisation des nomades. À travers la concession de terres agricoles aux chefs de tribus, l’administration française vise à transformer les éleveurs bédouins en cultivateurs sédentaires, à accroître la surface cultivée et, à terme, à assurer le développement économique du pays.
À partir des archives des administrations françaises en Syrie, l’étude présente les différents instruments et techniques de contrôle des populations bédouines élaborés par le pouvoir mandataire. L’analyse fait émerger la tentative française de combiner deux traditions impériales de gouvernement des nomades ; la première héritée de son propre empire colonial – et, en particulier, des expériences nord-africaines – et la seconde correspondant au legs de plusieurs siècles d’administration ottomane en Syrie. Dans l’effort d’accommoder ces deux traditions, le Haut-Commissariat français en Syrie évolue d’une conception binaire du territoire et de ses populations dans les premières années de la tutelle, pour s’orienter vers une politique d’inclusion de la steppe et des Bédouins au sein du territoire et de l’État syrien en construction. La volonté d’inclusion se traduit par une tentative de redéfinition de l’organisation sociale des Bédouins (« la tribu ») et de son rapport aux institutions politiques modernes (« l’État »). Le monde bédouin se constitue alors comme un système politique et un élément de la souveraineté, système dont le particularisme est reconnu par les autorités. Ce travail de recherche, en s’attardant sur les transformations des économies et des sociétés rurales dans le Moyen-Orient de l’entre-deux-guerres, s’efforce de repenser la nature politique de la tutelle mandataire et de réévaluer la place et le rôle de la frange bédouine dans la construction de l’État-nation en Syrie. 

Thèmes de recherche

- Histoire de la Syrie et du Moyen-Orient au XXe siècle
- Histoire impériale (colonisation, mandats)
- Histoire des sociétés rurales et de la propriété foncière  

Parcours académique

Depuis septembre 2012 : doctorant à Aix-Marseille Université.
Juin 2012 : Master 2 Histoire Aix-Marseille Université ; mémoire de recherche intitulé Les politiques agricoles en Syrie sous le mandat français (1920-1940), sous la direction de Nicolas Michel (AMU).
Juin 2011 : Master 1 Histoire Aix-Marseille Université ; mémoire de recherche intitulé Droit et propriété foncière au Bilād al-Shām au XXe siècle, sous la direction de Nicolas Michel (AMU). 

Enseignement

Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER), Aix-Marseille Université, département Histoire, septembre 2015-juin 2017. 

Publications

« Les mondes ruraux », in Leyla Dakhli (éd.), Le Moyen-Orient (fin XIXe-XXe siècle), Paris, Seuil, 2016. 

“From Camel to Truck? Automobiles and the Pastoralist Nomadism of Syrian Tribes during the French Mandate (1920-1946)”, Comparative Studies of South Asia, Africa and the Middle East, vol. 39(1), 2019, p. 159-169. 

Organisation de manifestations scientifiques

Journée de formation  « Les études sur le Maghreb et le numérique : ressources en ligne, outils et projets de valorisation », Webinaire, 22 mars 2021. 

Colloque international « Appropriations d’espaces en contexte colonial et impérial », Aix-en-Provence, 12-14 juin 2017.

Rencontres de la Halqa, Aix-en-Provence (juin 2014) et Paris (juin 2013).

Langues  

Français (langue maternelle), Anglais (professionnel), Allemand (Intermédiaire), Arabe littéral (Intermédiaire), Turc, Hébreu (notions).