LiTTT, "Ecrivains de Turquie, témoins de l'histoire et de la culture"

28 novembre 2014, pôle multimedia, salle de colloques n° 2, Aix.

Structure fédérative de recherche LiTTT (Littératures : Transpositions artistiques, Traduction, Transferts culturels ) en partenariat avec "Lettres d'Europe et d'ailleurs" Hakan Günday et Enis Batur.

Dans l’espace méditerranéen et au-delà, la littérature turque occupe une situation de contrepoint privilégié. Istanbul, depuis le grand romaniste Leo Spitzer, auteur de "En apprenant le turc" (1934), est l’un des lieux d’invention d’un comparatisme élargi. L’oeuvre de Hakan Günday (né en 1976) défie l’idée que le roman, dans la Turquie républicaine et contemporaine, puisse être le modèle narratif par lequel s’exprime un récit national. D’autres cultures s’y expriment, en marge d’une culture dirigée. Hakan Günday est l’auteur de huit romans, dont deux traduits en français, qui ont suscité de multiples débats dans l’espace public turc. Enis Batur (né en 1952) est poète, essayiste, romancier, éditeur de sciences humaines et de littérature (Jacques Derrida, Michel Foucault, Marcel Proust). Son oeuvre conduit à réviser nos conceptions d’un répertoire littéraire globalisé. Elle est ancrée dans la langue et la culture turques, qu’Enis Batur contribue à faire connaître hors de son pays. Mais, sa bibliothèque, comme celle de Borges, ne connaît pas de frontières. L’opposition Orient-Occident en devient très relative. Une dizaine d’ouvrages sont traduits en français.

10h-12h, Rencontre avec Hakan Günday, "Le roman, contre-récit d’une nation républicaine". Dialogue avec Can Yapicioglu (AMU-IREMAM).

14h-16h, Rencontre avec Enis Batur, "De la géographie de ma bibliothèque". Dialogue avec Juliette Dumas (AMU-IREMAM) et Stéphane Baquey (AMU-CIELAM, axe HILCEM) Avec Timour Muhidine (INALCO - CERLOM).

Année
2014