Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, Tables rondes, Journées d’études organisés par l’Iremam > En 2019

Journée d’étude

par Marie-Pierre Oulié

La notion de salafisme en débat : contribution à l’histoire doctrinale de l’islam sunnite

- Mercredi 4 décembre 2019, 9h-17h, MMSH, salle 101, Aix-en-Provence

Dans le cadre du projet HANBANET, « Le corpus hanbalite sur l’internet francophone : textes, émetteurs et usages », avec la participation de l’IREMAM et d’AMU.

Participants :
Ilyass Amharar, doctorant AMU – IREMAM, Aix-en-Provence
Mehdi Berriah, doctorant Paris 1 Sorbonne
Lahcen Daaif, ingénieur de recherche CNRS – CIHAM, Lyon
Yakota Gobran, doctorante, INALCO, Paris
Ahmed Oulddali, chercheur associé IREMAM, responsable du projet Hanbanet
Daoud Riffi, professeur agrégé d’Histoire, éditeur, Lille
Nadjet Zouggar MCF AMU – IREMAM, Aix-en-Provence

- Télécharger l’affiche (conception Hanbanet)

Projet HANBANET : Le corpus hanbalite sur l’internet francophone : textes, émetteurs et usages
Dans la construction de leur discours, les courants salafites se réfèrent à des autorités contemporaines, mais aussi à des textes produits par des savantshanbalites médiévaux, tels qu’Ibn Taymiyya (m. 728/1328) et Ibn Qayyim al-Ǧawziyya (m. 751/1350). Les œuvres de ces oulémas se trouvent ainsi citées dans divers contextes, en fonction des besoins liés à l’élaboration de la doctrine et à sa légitimation. Largement diffusé sur le net, le corpus hanbalite constitue en quelque sorte la trame sur laquelle brode le salafisme d’aujourd’hui.
Le programme de recherche HANBANET, financé pour une année par le Bureau central des cultes (Ministère de l’intérieur) dans le cadre des appels à projets « Islam, religion et société », s’intéresse aux références hanbalites sur le net francophone. Il vise à étudier la manière dont les textes (livres, fatwas, prêches, etc.) sont sélectionnés, traduits en français et diffusés sur internet. Il s’agit aussi de comprendre le contenu du corpus et les usages qui en sont faits, à la fois par les émetteurs et les récepteurs. Mené par une équipe de recherche pluridisciplinaire comprenant deux islamologues, une linguiste spécialisée dans les corpus numériques et un sociologue, le projet utilise entre autres les logiciels de lexicométrie pour analyser le contenu des sites internet concernés par l’étude.
Afin d’enrichir ce projet, le thème choisi pour le séminaire d’islamologie de cette année, porte sur la tradition hanbalite. Plusieurs intervenants formés à différentes disciplines (Histoire médiévale, science politique, islamologie et sociologie) viennent exposer leurs recherches sur ce courant devant les étudiants de Master 1 et 2 travaillant sur le monde musulman. (Pour consulter le programme du séminaire : http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article4493 )