Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, conférences... (participation des membres de l’Iremam) > En 2019

Dans le cadre du Festival du Jeu de l’oie - Performance

Chroniques à la frontière : jeu croisement de la recherche et de la création

Vendredi 21 juin 2019, 11h30, Mucem, Marseille

avec Vincent Berhault (artiste associé à l’Iremam) et Cédric Parizot (anthropologue à l’Iremam).

Retour d’expérience sur le processus de montage d’une œuvre au croisement de la recherche et de la création artistique

Chroniques à la frontière (30′) est une performance solo, un billet d’humeur théâtral et jonglé, un blog scénique. Au croisement d’un numéro de jonglage, de clown et d’une conférence de science politique, elle interpelle sur les manières dont nous parlons, représentons et pensons les transformations des frontières au 21ème siècle.

Cette expérimentation est la première tentative de collaboration entre Vincent Berhault et Cédric Parizot. Elle a été mise en œuvre à Aix-en-Provence, avec le soutien du Centre International des Arts en Mouvement (CIAM). L’objectif était de préparer une pièce art-science pour l’ouverture de l’exposition/colloque Coder et décoder les frontières à l’école d’architecture de Bruxelles.

Pensée comme un dispositif artistique critique, cette expérimentation a tenté d’ouvrir un espace de collaboration entre un circassien et un anthropologue afin de tester, d’éprouver des échanges et des modes d’écritures qui ne sont pas reconnus comme légitimes dans leurs champs respectifs. Le chercheur et l’artiste questionnent ainsi la forme de la conférence et jouent avec les modes de transmission du savoir. Sur scène, par un étrange mélange d’analyses et de manipulation d’objets, tout en s’appuyant sur un récit autobiographique, un personnage décalé oscille entre le mode conférentiel et le mode confidentiel. Vincent Berhault prend la parole et joue avec des objets, des matières aussi variées que des feuilles de papiers, des vestes ou encore des sacs plastiques. Les « Chroniques à la frontière » questionnent l’impact que peut avoir la parole lorsqu’elle est portée par une performance artistique impliquant le corps et la dextérité du geste.

A retrouver sur le site du Festival du jeu de l’oie

Et sur le site de l’antiAtlas des frontières