Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, conférences... (participation des membres de l’Iremam) > En 2019

Séminaire

Productions et circulations des biens culturels à partir du cas des pays de l’Afrique du Nord
et du Moyen-Orient

Jeudi 14 février 2019, 14h-16h, Maison des Sciences de l’Homme, salle 407,
Paris Nord (20 avenue George Sand 93210 Saint-Denis située à la sortie du métro Front Populaire ligne 12)

avec Sbeih Sbeih, post-doctorant LabexMed/IREMAM

Sbeih Sbeih présentera une communication sur le thème suivant :
« Nouveaux » romanciers en Palestine : entre lutte pour le pouvoir et volonté d’émancipation

Résumé :
L’essor que connaît la littérature romanesque palestinienne depuis la signature des accords d’Oslo en 1993 nous laisse croire à l’émergence de « nouveaux » romanciers en Palestine. Cette nouvelle production en langue arabe est néanmoins tiraillée par deux logiques opposées : universelle et patriotique. La première se caractérise par la référence aux valeurs universelles qu’entraine l’« ouverture à l’international » dans la nouvelle configuration politique en Palestine. L’enjeu ici peut s’expliquer par la volonté de certains romanciers d’être traduits et lus à l’international, soit d’occuper une place dans la « république mondiale des lettres ». La seconde s’exprime notamment après la fin de la 2e Intifada en 2005 par le « retour » de la cause nationale et de la question coloniale, ce qui fait resurgir le vieux slogan : « l’art, c’est l’engagement ». L’intervention vise ainsi à étudier ces deux logiques et la lutte entre elles dans le champ littéraire palestinien à travers l’analyse des trajectoires de certains romanciers écrivant depuis la Cisjordanie d’une part et la correspondance de ces trajectoires avec les représentations qui animent cette nouvelle production de l’autre.

En savoir plus