Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Parutions 2009-2019 > En 2018

L’Égypte des villages autour du seizième siècle

par Marie-Pierre Oulié


L’Égypte des villages autour du seizième siècle
Nicolas Michel
Éditions Peeters, Coll. Turcica, XXIII, 528 p.






Ce livre se propose d’éclairer l’une des périodes les moins connues de l’histoire de l’Égypte musulmane, le XVIe siècle, à travers son pan le moins étudié : le monde rural. Une fois l’Égypte conquise (1517), les Ottomans ont porté un intérêt majeur aux campagnes, première source de revenus de l’État ; leur souci d’en dresser l’inventaire a produit un ensemble exceptionnel d’archives, partiellement conservées. Elles règlementent ou enregistrent les statuts fonciers, l’organisation fiscale et la répartition des pouvoirs et de l’autorité au sein des villages et font percevoir la large autonomie dont jouissaient les communautés rurales. Cependant l’apparente uniformité du monde des villages et de la société paysanne que transmettent les archives masquait des inégalités et une diversité considérables. Premier siècle dont sont conservés les registres, le XVIe siècle éclaire rétrospectivement le régime antérieur, mamelouk, et permet de comprendre les évolutions ultérieures de l’époque ottomane.



Nicolas Michel est historien, arabisant, spécialiste des sociétés rurales du monde arabe pré-moderne. Il est professeur d’histoire contemporaine à l’université Aix-Marseille, rattaché à l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM, UMR 7310), et actuellement directeur des études à l’Institut français d’archéologie orientale, Le Caire.

This book aims at studying the history of Islamic Egypt during a little-known time period (the 16th century) through the lens of its rural world, an even lesser-known reality. Following their conquest of Egypt in 1517, the Ottomans developed a lasting concern for the countryside, as it represented a major source of state income. Their attempt to assess and harness its resources brought about an exceptional set of archival records, part of which remain extant to date. These archives retain information on land regimes and fiscal organisation as well as shedding light on the distribution of power and authority within rural societies. Despite giving evidence on the wide-ranging autonomy that local peasant communities could enjoy, such records still impart uniformity to highly diverse and unequal societies. Studying 16th-century Egypt in this way is thus insightful to understand its former Mamluk history as well as its evolutions to come during Ottoman times.

Nicolas Michel is a history professor at Aix-Marseille University, and a permanent research fellow at the Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans (IREMAM, UMR 7310) in Aix-en-Provence. He currently serves as director of studies at the French Institute for Oriental Archaeology in Cairo. His works focus on the rural societies of the pre-modern Arab world.

Commander cet ouvrage aux éditions Peeters :
http://www.peeters-leuven.be/boekoverz.asp?nr=10516
ISBN 978-90-429-3479-5

Ouvrage publié avec le soutien de l’Iremam, Aix-Marseille Université/Cnrs, Aix-en-Provence