Partenaires

CNRS
 




Rechercher

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Pages personnelles > Des doctorants

ABDEL JALIL Mohamed Ali

Doctorant à l’IREMAM depuis le 9 novembre 2012
ED 355 "Espaces, Cultures, Sociétés"

  • Doctorant en traduction
  • Enseignant d’arabe
  • Traducteur (français/arabe)
  • Calligraphe

Courriel personnel : mabdeljalil2003@yahoo.fr
ou mohamed.abdeljalil@gmail.com

Courriel professionnel : mohamed-ali.abdeljalil@univ-amu.fr



Directeur de thèse : Richard Jacquemond (Professeur classe exceptionnelle à l’Université
d’Aix-Marseille - IREMAM).

Sujet de thèse

Analyse de quelques traductions de la Sourate Al-Hajj [le pèlerinage] à la lumière de la polysémie.

Résumé

La tradition musulmane rapporte que l’une des caractéristiques les plus fondamentales du Coran est qu’il est un texte polysémique par excellence (ḥammāl dhū wujūh, porteur de plusieurs visages). Ce qu’affirme plus tard la Déconstruction qui défend l’idée que tout texte est ouvert et infini et que l’autorité appartient non pas au texte lui-même mais au lecteur. Aussi ʿAlī ibn Abī Ṭālib a-t-il recommandé de ne pas débattre avec ses adversaires sur la base du Coran, mais sur la base de la sunna [les dires, les actes et les approbations explicites ou implicites du prophète Muḥammad]. Selon l’exégète As-Suyūṭī (mort en 1505), Ibn ’Umar ibn al Khaṭṭāb aurait dit : « Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était possible [apparent]. » (As-Suyūṭī, Itqān, t. 3, p. 72). L’exégète Muqātil ibn Sulaymān al-Balkhī (mort en 767) rapporte un hadîth [parole de Muḥammad] affirmant que « l’homme n’est un tout faqīh [jurisconsulte érudit] que lorsqu’il voit dans le Coran de multiples faces [sens, contenus, lectures]. » (As-Suyūṭī, Itqān, chapitre « maʿrifat alwujūh wa-n-naẓāʾir », Dar al-Kitāb al-ʿarabī, 1999, p. 440). C’est pourquoi « Nul n’en connaît l’interprétation, à part Dieu » (Coran III, 7), c’est-à-dire que toutes les interprétations du texte coranique se trouvent seulement dans l’inconscient collectif et apparaissent au fur et à mesure des lectures.

Dans Itqān (t. 1, p. 168), As-Suyūṭī relate une thèse, rapportée par Ibn Ḥanbal, expliquant les « sept lettres » par la possibilité qu’a tout mot du Coran d’être remplacé par sept synonymes. ʾUbayy ibn Kaʿb, un des secrétaires de Muḥammad chargé de la rédaction du Coran, va bien au-delà de la simple synonymie en établissant la légitimité de l’infinie liberté des variantes, à la seule condition, toutefois, que celle-ci ne débouche pas sur des contresens. L’on a même fait dire au prophète Muḥammad cette affirmation : « ʾInna al-qurʾāna kullahu ṣawābun mā lam yujʿal ʿadhābun maghfiratan aw maghfiratun ʿadhāban. » [« Tout ce que l’on dit dans le Coran est juste (ṣawāb) tant que l’on ne substitue pas châtiment à pardon [c’est-à-dire tant que l’on ne commette pas de contresens]. »]

Si le Coran n’a pas de sens fixe, comme d’ailleurs tout texte, cela signifie que les 2 exégèses orthodoxes et hétérodoxes ne sont donc que des possibilités parmi d’autres, possibilités qui ne sont pas plus véridiques que les autres.

Si le Coran est polysémique par excellence et que les exégèses ne sont que des lectures possibles, cela veut dire que les traductions sont aussi des lectures possibles et qu’elle sont donc complémentaires, une idée défendue par Maurice Borrmans qui dit que c’est en accumulant les traductions qu’il est possible de rejoindre la riche polysémie du texte d’origine et qui par la suite invite le lecteur à ne pas se contenter d’une seule traduction mais à recourir pluralisme symphonique de toutes les traductions existantes. De même pour la traduction de la bible, Christiane Dieterlé souligne que la diversification des traductions constitue une complémentarité nécessaire dans la ligne même du pluralisme biblique. Ainsi, chaque traduction contribue à mieux faire connaître le message du texte sacré, en l’occurrence le texte coranique.

Mon travail de thèse porte sur l’analyse de la sourate Al-Hajj [le pèlerinage], une sourate, de longueur moyenne (78 versets), qui reflète deux types de discours : mecquois et médinois, prédicatif (exhortatif) et législatif, sourate typique pour étudier la polysémie.

La thèse est articulée autour de deux axes principaux de recherche :
1. une étude de la polysémie du texte de départ (la sourate Al-Hajj) ;
2. une étude de la polysémie du texte d’arrivée (les traductions françaises) pour
montrer comment la traduction réduit et/ou modifie la polysémie.

Domaines de recherche

  • Traductologie ;
  • Polysémie du texte coranique ;
  • Histoire de la traduction du Coran ;
  • Exégèses du Coran.

Sites web

Activités actuelles

  • Enseignant d’arabe tous niveaux aux étrangers, Aix-Marseille Université
    depuis septembre 2011 ;
  • Doctorant en traduction à l’IREMAM (Institut de Recherches et d’Études sur
    le Monde Arabe et Musulman), Aix-Marseille Université depuis 2012 ;
  • Essayiste, traducteur, chercheur et réviseur (en arabe) ;
  • Membre du Comité de rédaction du webzine et maison d’édition Maaber
    (Syrie) ;
  • Membre du site web al-Ḥiwār al-Mutamaddin [le dialogue civilisé] et membre
    du SSRCAW (Secular Studies & Researches Centre in Arabic World) [Centre
    d’études et de recherches de la laïcité dans le monde arabe] ;
  • Membre du Conseil consultatif du site web Medarat Kurd [Orbites kurdes].

Parcours académique

  • Master2 en traduction (français/arabe), parcours : recherche, Université d’Aix-
    Marseille, 2012 ;
  • Master2 en traduction (français/arabe), Parcours : Professionnel, Institut
    Supérieur d’Interprétariat et de Traduction de Damas (ISIT), 2008 ;
  • Licence de traduction assermentée (français/arabe), 2008 ;
  • Diplôme supérieur (bac+5) en méthodologie de l’enseignement, Université de
    Damas, 1999 ;
  • Diplôme supérieur d’études professionnelles en traduction (bac+5)
    (français/arabe), Université de Damas, 1997 ;
  • Licence en langue et littérature françaises (bac+4), Université de Damas,
    1996 ;
  • Diplôme en calligraphie arabe, Institut de la Culture Populaire de Damas,
    1996 ;
  • Baccalauréat scientifique, banlieue de Damas, Syrie, 1999.

Expériences professionnelles

  • De 01/09/2014 - Enseignant d’arabe (contractuel) tous niveaux à
    l’Université d’Aix-Marseille ;
  • De 01/09/2013 à 30/09/2014 Lecteur d’arabe tous niveaux à l’Université d’Aix-
    Marseille ;
  • De 01/10/2012 à 30/09/2013 Lecteur d’arabe tous niveaux à l’Université d’Aix-
    Marseille ;
  • De 01/09/2011 à 30/04/2012 Tuteur d’arabe (contractuel) à l’Université d’Aix-
    Marseille ;
  • De 14/02/2011 à 26/08/2011 Chargé de cours (arabe/français) à l’Institut
    Supérieur d’Interprétariat et de Traduction (ISIT), Université de Damas ;
  • De 07/01/2008 Traducteur assermenté (français – arabe) ;
  • De 21/08/2000 à 26/08/2011 Traducteur de français à la Direction des Relations
    Internationales et Culturelles à l’Université de Damas ;
  • De 08/12/1999 à 31/08/2003 Réceptionniste et caissier à l’hôtel CHAM
    PALACE de Damas ;
  • De 01/05/1998 à 01/11/1999 Service militaire en qualité de lieutenant et de
    traducteur de français au Bureau de l’Approvisionnement Militaire à Damas ;
  • De 01/09 à 31/10/2003 Stage en relations internationales à l’Union des
    Universités de la Méditerranée UNIMED à Rome, Italie ;
  • De 25/03/2005 à 25/04/2005 Stage en relations européennes à l’Université du
    Havre, France ;
  • De 2008 à 2010 Enseignement de l’arabe et du français à l’Institut
    privé de Rankous (Banlieue de Damas) ;
  • De 2000 à 2005 Cours privés du dialecte syrien, de l’arabe littéral et
    de la calligraphie arabe aux étudiants étrangers (français, allemands, tchèques, grecs, russes) ;
  • De 2005 Traducteur et réviseur de textes et de traductions (en langue arabe) à la Maison d’édition Maaber ;
  • De 1991 – 1995 Études de la langue et littérature arabes (grammaire et morphologie, littérature préislamique, islamique et moderne) dans les Mosquées de Damas (notamment la Mosquée de l’ancien Mufti de la Syrie, le Cheikh Ahmad KAFTAROU) ;
  • De 1990 – 1997 Calligraphe arabe.

Participation à des conférences et séminaires

  • Participation aux deuxièmes rencontres de la Halqa (l’association des doctorants travaillant sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine) avec une intervention intitulée : « L’analyse du Coran à la lumière de la déconstruction de Derrida : la sourate 22 (Al-Hajj) comme
    modèle », les 5 et 6 juin 2014, à la MMSH, Aix-en-Provence ;

  • Participation au séminaire thématique commun du Master 2 : « Formes, dynamiques et représentations de la violence dans les mondes arabes et
    musulmans », avec une intervention intitulée : « Présentation et analyse de la
    traduction du dictionnaire de la non-violence du français vers l’arabe », le samedi 05 novembre 2016 à 10h30 à la MMSH salle 01, Aix-en-Provence.

Publications

Ouvrages traduits (du français vers l’arabe) et publiés

1. Qāmūs al-lāʿunf [Dictionnaire de la non-violence], Jean-Marie MULLER (Éditions du Relié, 2005, 412 p.), la traduction en arabe a été publiée à Beyrouth en 2007 par Maaber pour la publication Damas et par le Comité Libanais des Droits Civils à Beyrouth, avec le soutien de l’Association espagnole NOVA ;

2. Al-lāʿunf fī at-tarbya [De la non-violence en éducation], Jean-Marie MULLER
(Unesco, Paris, 2002, 72 p.), la traduction arabe publiée par Maaber, Damas, 2008 ;

3. Sīmūn Fāyl. Mukhtārāt [Simone Weil. Anthologie], Éditions Maaber, Damas,
2009 ;

4. At-Tajadhdhur. Tamhīd li-ʾiʿlān al-wājibāt tujāha al-kāʾin al-ʾinsānī [L’enracinement. Prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain],
Simone WEIL (Gallimard, 1949), la traduction arabe publiée par Éditions Maaber,
Damas, 2010 ;

5. Ghāndī al-mutamarrid : malḥamat masīrat al-milḥ [Gandhi, L’insurgé : L’épopée de la marche du sel], Préface de Bernard Clavel, Jean-Marie MULLER (Paris, Éditions Albin Michel, 1997, 289 p.), Éditions Maaber pour la traduction arabe parue à Damas en 2011 ;

Articles traduits et publiés

1. « Le rôle de la femme dans la société de Palmyre (de l’arabe vers le français),
par Bachir ZUHDI publié dans le livre Moi, Zénobie Reine de Palmyre, Centre
Culturel de Panthéon, Paris 2001, page 111 ;

2. « Naḥwa naẓaryya lāhūtyya li-r-rūḥānyya » [« Vers une théologie de la
spiritualité
 »] (du français vers l’arabe), par Stéphane VALTER webzine
Maaber, juin 2005 ;

3. « Alf ʿām min at-tārīkh. Tārīkh Sūryya (Bilād ash-Shām) » [« Mille ans de
l’histoire. Histoire de la Syrie (Bilād al-Chām)
 »], 5 articles (du français vers
l’arabe), par Samir ANHOURI, webzine Maaber, janvier et juin 2006, juillet et
novembre 2008, février 2009 ;

4. « Al-muʿjiza al-ʿarabyya : Mā yadīnu bihi al-Gharb li-sh-Sharq » [« Le
miracle arabe : Ce que l’Occident doit à l’Orient »], par Paul BALTA (du
français vers l’arabe), revue Ugarit, Paris, hiver 2006, 3ème année, numéro 7,
page 24, le texte est également publié au webzine Maaber, mai 2009 ;

5. « Rumūz māsūnyya fī qalb ʿilm an-nafs al-yūnghī » [« Des symboles
maçonniques au coeur de la psychologie jungienne
 »], Conférence prononcée
dans la Loge suisse Alpina, auteur inconnu, (du français vers l’arabe), webzine
Maaber ;

6. « Bi-shaʾn al-ḥarb ʿalā ghazza : lysa al-ʿunf ḥatmyya, wa lākin… » [« À
propos de la guerre de Gaza : La violence n’est pas une fatalité, mais
… »], par
Jean-Marie MULLER, (du français vers l’arabe), webzine Maaber, mars 2009 ;

7. « Zyāra li-Jawdat Saʿīd » [« Visite à Jawdat Saïd »], par Jean-Marie MULLER,
(du français vers l’arabe) webzine Maaber, avril 2009 ;

8. « Al-ʾilyādha aw qaṣidat al-quwwa » [« L’Iliade ou le poème de la force »]
(du français vers l’arabe), par Simone WEIL, webzine Maaber, mars 2009 ;

9. « Risāla ilā rajul dīn » [« Lettre à un religieux »] (du français vers l’arabe),
par Simone Weil, webzine Maaber, décembre 2009 ;

10. « Al-khibra maʿa Allāh – Ḥubb Allāh wa al-balāʾ » [« L’éxperience de Dieu –
L’amour de Dieu et le Malheur
 »] (du français vers l’arabe), par Simone WEIL,
webzine Maaber, juin 2009 ;

11. « Al-intimāʾāt al-mutaʿaddida ʿinda Amīn Maʿlūf » [« Les appartenances
multiples chez Amin Maalouf
 »] (du français vers l’arabe), Evelyne ARGAUD
(Inalco, Paris), webzine Maaber, juillet 2009 ;

12. « Shahāda fī Akram Anṭākī » [« Témoignage de Jean-Marie MULLER à propos
de Akram Anṭākī
 »] (du français vers l’arabe), Jean-Marie MULLER, Maabe,
mai 2013 ;

13. « Al-yarsānyya » [« Le yarsanisme »] (du français vers l’arabe), Ali Akbar
MORADI, Medarat Kurd, 30/12/2013 ;

14. « Bi-shaʾn maʾsāt Charlie Hebdo » [« Face à la tragédie de Charlie Hebdo »]
(du français vers l’arabe), Jean-Marie MULLER, Maaber, février 2015 ;

15. « Fī muwājahat al-irhāb, lā, Firansā laysat fī ḥālat ḥarb ! » [« Face au
terrorisme, non, la France n’est pas en guerre !
 »] (du français vers l’arabe),
Jean-Marie MULLER, La Croix, 27/11/15, traduction publié dans Maaber,
janvier 2016 ;

Articles et poèmes publiés en arabe (sur les sites web al-Ḥiwār Al-Mutamaddin, Maaber, et autres sites

1- « Conversion » (poèmes en prose), Maaber, janvier 2004 ;

2- « Ḍayāʿ al-huwyya am huwyyat aḍ-ḍayāʿ » [« Perte d’identité ou identité de
perte ?
 »], Maaber, mai 2004 ;

3- « Mafhūm al-waḥda » [« Notion de l’unité »], Maaber, juin 2005 ;

4- « Ḥawla nadwat at-taʾwīl wa at-taḥrīf fī an-nuṣūṣ al-muqaddasa » [« Sur le
colloque : "interprétation et altération des textes sacrés"
 »] (au monastère Mar
Mussa à Nabk, Syrie), Maaber, août 2005 ;

5- « Biḍʿ mulāḥaẓāt fī ramzyyat aṣ-ṣalīb » [« Quelques remarques sur le
symbolisme de la croix
 »], Maaber, août 2006 ;

6- « Hamasāt fī ʾudhun al-Qamar » (poèmes) [« Chuchotements à l’oreille de la
Lune
 »], Maaber, mars 2008 ;

7- « Muḥāwala fī at-tanqīb ʿan judhūr al-ʿunf » [« Essai pour fouiller les racines
de la violence
 »], Maaber, avril 2009 ;

8- « Muḥāwala fī al-baḥth ʿan ʿilāj al-ʿunf » [« Essai pour chercher un remède à
la violence
 »], Maaber, juin 2009 ;

9- « Athar al-ʿaqīda fī takhalluf waʿī al-muʿtaqidīn » [« L’impact du dogme sur
la régression de la conscience des croyants
 »], Maaber, septembre 2009 ;

10- « Al-ʾislām wa al-ʾirhāb » [« L’Islam et le terrorisme »], Maaber, novembre 2009 ;

11- « Anflwanza ad-daʿwa » [« La grippe du prosélytisme »], Maaber, février
2010 ;

12- « Ibn Sīnā wa masʾalat at-taqammuṣ » [« Avicenne et la question de la
métempsychose
 »], Maaber, mai 2010 ;

13- « Kalām Allāh » [« La parole de Dieu »], Maaber, septembre 2010 ;

14- « Maṣādir al-wahm » [« Les sources de l’illusion »], Maaber, octobre 2010 ;

15- « Imtilāk al-ḥaqīqa » [« La possession de la vérité »], Maaber, mars 2011 ;

16- « Al-inkisār ad-dalālī fī mawshūr al-lāwaʿī al-jamʿī » [« La réfraction
sémantique dans le prisme de l’inconscient collectif
 »], Maaber, août 2011 ;

17- « Jāmiʿat Dimashq : ilā ʾayn ? » [« L’Université de Damas : pour aller
où ?
 »] (pseudonyme "Muṣṭafā Aṣ-Ṣūfī"), Maaber, novembre 2011 ;

18- « Al-maʾsāt as-sūryya : azmat iqtilāʿ al-judhūr » [« La tragédie de la Syrie :
une crise de déracinement
 »] (pseudonyme "Muṣṭafā Aṣ-Ṣūfī"), Maaber, mai
2012 ;

19- « Mulāḥaẓāt fī mafhūm al-jihād » [« Remarques sur la notion du djihad »],
Maaber, octobre 2011 ;

20- « Fī mafhūm aṣ-ṣudfa » [« Autour du concept du hasard »], Maaber, février 2012 ;

21- «  Kalimāt minka laka anta » [« Des mots de toi à toi »], Maaber, avril 2012 ;

22- « ʿAlā hāmish muḥāḍarat Ilyās Khūrī fī jāmiʿat Provence » [« En marge de
la conférence d’Elias Khoury à l’Université de Provence
[Aix-Marseille] »],
Maaber, juin 2012 ;

23- « Ṣanam al-qudwa » [«  L’idole de l’exemple  »], Maaber, novembre 2012 ;

24- « Ḥaqīqat an-nabī  » [« La réalité du prophète »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin,
n° 3941, 14/12/2012 ;

25- « Waẓīfat al-Qurʾān » [« La fonction du Coran »], Maaber, 2013 & al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3960, 02/01/2013 ;

26- « Dīn al-ʾaktharīya  » [« La religion de la majorité »], Maaber, avril 2013 ;

27- « Akram Anṭākī al-ḥāḍir al-ghāʾib » [« Akram Anṭākī : le présent absent »],
Maaber, mai 2013 ;

28- « Al-Qurʾān al-ʿarabī naṣṣ mutarjam ila l-ʿarabīya  » [« Le Coran arabe : un
texte traduit en arabe
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3973, 15/01/2013 ;

29- « Qiṭṭat Schrödinger wa qaswarat al-qurʾān » [« Le chat de Schrödinger et
le “qaswara” du Coran
 »], Maaber, juin 2013 & al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n°
3979, 21/01/2013 ;

30- « Al-alfāẓ al-aʿjamīya fi l-Qurʾān wa dalālatuhā ; wa at-taḥaddī wa
maʿnāhu
 » [«  Les mots étrangers dans le Coran et sa signification ; et le défi
du Coran : que signifie-t-il ?
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3984,
26/01/2013 ;

31- « Limādhā naqd al-Qurʾān ? » [« Pourquoi la critique du Coran ? »], al-
Ḥiwār al-Mutamaddin
, n° 3997, 08/02/2013 ;

32- « Baʿḍ al-ʾāthār as-salbīya li-l-Qurʾān ʿalā ḥayāt al-muslimīn » [« Quelques
effets néfastes du Coran sur la vie des musulmans
 »], al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 4032, 15/03/2013 ;

33- « Taʿqīb ʿalā maqāl : "Baʿḍ al-ʾāthār as-salbīya li-l-Qurʾān" »
[« Commentaire sur l’article : "Quelques effets néfastes du Coran"  »], al-
Ḥiwār al-Mutamaddin
, n° 4038, 21/03/2013 ;

34- « Kayfa yanbaghī fahm al-Qurʾān » [« Comment faut-il comprendre le
Coran ?
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4048, 31/03/2013 ;

35- «  Wa arsala lī  » [« Et il m’envoya ! »] (poème mystique), al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 4081, 03/05/2013 ;

36- « Ma l-maqṣūd bi-l-ʿilm fi-l-Qurʾān ?  » [« Qu’entend-on par science dans le
Coran ?
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4114, 05/06/2013 ;

37- « Al-maʿnā al-kawnī li-l-islām » [« Le sens universel de l’islam »], al-Ḥiwār
al-Mutamaddin
, n° 4138, 29/06/2013 ;

38- « Ḥawla al-lā-ʿunf » [« Sur la non-violence »] (entretien), Maaber, juillet
2013 ;

39- « Kayfa yaḥjub al-Qurʾān ar-ruʾya » [«  Comment le Coran obscurcit la
vision ?
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4145, 06/07/2013 ;

40- « ʿAqīdat al-waḥsh al-mujannaḥ  » [« Le dogme du monstre ailé »], al-Ḥiwār
al-Mutamaddin, n° 4276, 15/11/2013 ;

41- « Al-maʿnā as-sirrānī li-l-ʾislām » [« Le sens théosophique de l’Islam  »],
Maaber, décembre 2013 ;

42- «  Li-nufakkir fī hādhihi al-kalimāt » [« Pensons sur ces mots »], al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 4292, 01/12/2013 & Maaber, février 2014 ;

43- « Fī mafhūm al-ittibāʿ » [« Sur la notion de l’imitation »], al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 4293, 02/12/2013 ;

44- « Kayfa naqraʾ qiṣaṣ al-ʾanbyāʾ ? » [« Comment lire les contes des
prophètes
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4295, 04/12/2013 ;

45- « Dawr Muḥammad fī taʾlīf al-Qurʾān » [«  Le rôle de Mahomet dans
l’élaboration du Coran
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4322, 31/12/2013 ;

46- « Buṭlān ad-daʿwa ad-dīnīya » [«  La fausseté du prosélytisme religieux »],
al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4334, 14/01/2014 ;

47- « Al-ʾislām wa al-ʿaql » [« L’islam et la raison »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4376, 25/02/2014 ;

48- « Al-Qurʾān wa taḥajjur al-lugha » [« Le Coran et la sclérose de la
langue
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4380, 01/03/2014 ;

49- « Nashʾat al-kawn bayna al-khalq wa at-tajallī wa al-ʾazalīya » [«  La
cosmogonie entre la création, la manifestation et l’éternité
 »], al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 4382, 03/03/2014 & Maaber, octobre 2014 ;

50- « Al-ʾakhṭāʾ al-lughawīya wa al-ʾinshāʾīya fi-l-Qurʾān : radd ʿalā Sāmī adh-
Dhīb
 » [« Les erreurs linguistiques et stylistiques du Coran : réponse à Sami
Aldeeb
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4387, 08/03/2014 ;

51- « Kayfa yaḥjub al-Qurʾān ar-ruʾya ? (2) » [« Comment le Coran obscurcit la
vision ?
(2)] », al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4390, 11/03/2014 ;

52- « Biḍʿ mulāḥaẓāt ʿalā ʾuslūb al-iltifāt fi-l-Qurʾān » [« Quelques remarques
sur la figure de style appelée l’iltifāt (l’énallage) dans le Coran
 »], al-Ḥiwār
al-Mutamaddin
, n° 4442, 03/05/2014 ;

53- « Akhṭāʾ al-Qurʾān al-lughawīya wa al-ʾinshāʾīya : qirāʾa tafkīkīya » [« Les
erreurs linguistiques et stylistiques du Coran : une lecture déconstructrice
 »],
al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4447, 08/05/2014 & Maaber, juin 2014 ;

54- « L’analyse du Coran à la lumière de la déconstruction de Derrida. La
sourate XXII (Al-Ḥajj) comme modèl
e » (IIèmes rencontres de l’Association
des doctorants Halqa
, 5 et 6 juin 2014, la MMSH, Aix-en-Provence, &
Maaber, juin 2014 ;

55- « Limādhā al-Qurʾān ? wa limādhā fīhi ʾakhṭāʾ ? » [« Pourquoi le Coran ? Et
pourquoi contient-il des erreurs ?
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4452,
13/05/2014 ;

56- « Qirāʾa fī kitāb "Mabdaʾ al-lā-ʿunf" li-l-faylasūf al-firansī Jean-Marie
Muller
 » [« Lecture dans le livre Le principe de non-violence du philosophe
français Jean-Marie Muller
 »], Maaber, juillet 2014 ;

57- « Al-Qurʾān wa thaqāfat al-khawf. Kayfa yashull al-Qurʾān nafsīyat almuslimīn
 ?
 » [« Le Coran et la culture de la peur. Comment le Coran paralyset-
il la psyché collective des musulmans ?
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n°
4537, 08/08/2014 ;

58- « Ṣalawāt fī miḥrāb Qamar » [« Prières dans le temple de Kamar »]
(poèmes), Maaber, janvier 2015 ;

59- « Qirāʾa jadīda li-qiṣṣat ʾuḍḥyat ʾIbrāhīm » [« Une nouvelle lecture de
l’histoire du sacrifice d’Abraham
 »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4781,
18/04/2015 & Maaber, avril 2015 ;

60- « Mafhūm Allāh  » [« Le concept de Dieu »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n°
4787, 25/04/2015 & Maaber, mai 2015 ;

61- « Risāla ilā muʾmin  » [« Lettre à un croyant »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n°4799, 07/05/2015 ;

62- « Le Coran texte révélé ou texte traduit ? », blog de Sami Aldeeb (Savoir ou
se faire avoir
), juillet 2015 ;

63- « Mulāḥaẓāt ḥawla at-taqammuṣ » [« Remarques sur la réincarnation »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4940, 29/09/2015 & Maaber, octobre 2015 ;

64- « ʾUʿāqiru wiskī  » [« Je m’adonne à un whisky »] (poème bachique), al-
Ḥiwār al-Mutamaddin
, n° 4942, 01/10/2015 ;

65- « Qum fa-sqinīhā  » [« Lève-toi et donne-moi à boire un vin »] (poème
bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4942, 01/10/2015 ;

66- « Al-qalbu yarshufu khamratan fī ṣamtihī  » [« Le coeur buvote du vin
silencieusement
 »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4976,
05/11/2015 ;

67- « Taʿālā dhikruha al-ʾasmā  » [« Que Sa mention soit exaltée »] (poème
bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4983, 12/11/2015 ;

68- «  Rāḥū  » [« Ils sont partis »] (poème écrit en 1999), al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 1991, 20/11/2015 ;

69- « ʾUṣallī ila r-rāḥ » [« Je prie le Vin »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 5203, 24/06/2016 ;

70- « Yā khamratī, yā rabbatī » [« Ô mon vin ! Ô ma déesse !  »] (poème
bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 5217, 08/07/2016 ;

71- « Fī al-khawf  » [« La peur »], Maaber, janvier 2017 ; al-Ḥiwār al-
Mutamaddin
, n° 5386, 29/12/2016.

Article paru sur mes recherches

1- « Lecture dialogique de la recherche de M. Mohamed Ali ABDEL JALIL
intitulée : Erreurs linguistiques et stylistiques du Coran  », par Mahmoud
HUMAIDANI, Maaber, juin 2014.

Entretiens auxquels j’ai participé

1- Entretien avec Richard JACQUEMOND intitulé : « ʿAn at-tarjama wa alistishrāq
 : al-mutarjim bayna at-tabaʿyya wa al-istiqlālīya
 » [« Sur la
traduction et l’orientalisme : le traducteur entre la dépendance et
l’indépendance
 »], Maaber, novembre 2012 ;

2- Entretien avec Mohamed BAKHOUCH intitulé : « ʿAn adab al-madīḥ : al-madīḥ
ka-ʿalāqa tabādulīya ghayr takassubīya wa ka-ṣūra mithālīya ʿan almujtama
ʿ
 » [«  Sur la littérature panégyrique : Le panégyrique comme une
relation réciproque non lucrative et comme une image idéale de la société
 »],
Maaber, juillet 2015 ;

Langues

1- Arabe syrien (langue maternelle) ;
2- Arabe littéral (excellent) ;
3- Français (couramment) ;
4- Anglais (assez bien).

Activités extraprofessionnelles

1- Lecture de philosophie, de théosophie et de littérature ;
2- Écriture et publication d’essais ;
3- Traductions d’oeuvres philosophiques, non-violentes et sociopolitiques ;
4- Calligraphie arabe.