Partenaires

CNRS
 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Actualités d’ailleurs > Archives Actualités d’ailleurs 2015-2018

Les Mardis de la Villa Méditerranée

En partenariat avec l’Institut Français des Relations Internationales (Ifri) et à l’occasion de la sortie du numéro spécial de la revue Politique étrangère, n°4/2016 consacrée à la Méditerranée, trois de ses auteurs sont présents dans le cadre des Mardis de la Villa.

Méditerranée, mer de toutes les crises ?

Mardi 31 janvier 2017, 19h, Villa Méditerranée, Marseille.
































L’idée même qu’il existe une Méditerranée, objet politique ou stratégique gérable comme tel, est débattue depuis fort longtemps. Elle est avant tout européenne, et une représentation de projection vers le Sud : projection coloniale, postcoloniale, ou culturelle. Idée prégnante, tant elle fut modernisée par les études braudeliennes, et les politiques englobantes de l’Union européenne.

Le numéro de la revue Politique étrangère consacré au bassin méditerranéen dessine sans surprise l’image d’une Méditerranée-réceptacle, réservoir de contradictions, de conflits innombrables. En positif, si l’on peut dire, la Méditerranée peut se définir comme l’une des trois lignes majeures de partage démographique de la planète ; et comme le lieu de rencontre, de croisement, des principales puissances économiques et militaires du monde – y manquait la Chine : elle s’y déploie.

Pourtant, ce « bassin méditerranéen » n’est unifié que sur les cartes. Les migrants eux-mêmes le savent divers, leurs routes connaissant de constantes métamorphoses. Les puissances extérieures le voient le plus souvent comme un espace de transit, de projection, militaire ou commerciale, vers d’autres horizons. Les perspectives commerciales, démographiques, d’exploitation énergétique à l’est de la mer fermée, n’ouvrent nulle voie nouvelle vers une unité méditerranéenne – à laquelle acteurs et peuples de la rive sud n’ont d’ailleurs jamais cru. Ajoutons que l’extension des théâtres conflictuels, à l’est vers la péninsule arabique, à l’ouest dans les profondeurs du Sahel, ne plaide pas plus pour une restauration de l’objet introuvable Méditerranée.

Avec David Amsellem, docteur en géopolitique de l’université Paris, Jean-François Daguzan, professeur associé à l’université de Paris II panthéon-Assas, Alice Ekman, chercheur, responsable des activités Chine au Centre Asie de l’Ifri.

Animé par Marc Hecker directeur des publications de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et rédacteur en chef de la revue Politique étrangère.

Entrée libre - Sur réservation
Par mail à billetterie@villa-mediterranee.org
Par téléphone au 04 95 09 42 70


En savoir plus