Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, Tables rondes, Journées d’études organisés par l’Iremam > En 2010

Colloque international "Du voyage colonial aux mobilités postcoloniales du Maghreb contemporain"

Voyages pluriels au Maghreb de l’époque coloniale à nos jours

Crédit photo : Fabienne Le Houérou, Hammamet, 2008



25 & 26 octobre 2010, MMSH d’Aix, Salle Paul-Albert Février

Organisé par

Université de Provence - IREMAM (Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman),
Université de Tunis - Manouba (Laboratoire Régions et Ressources Patrimoniales de Tunisie),
Université de Toulouse Le Mirail – FRAMESPA (Laboratoire France méridionale et Espagne, Histoire des sociétés du Moyen Âge à l’époque contemporaine )
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH)

Sous la direction de Fabienne Le Houérou

Comité scientifique

Ghislaine Alleaume, Directrice de l’IREMAM
Habib Kazdaghli, Professeur d’Histoire à l’université de Tunis
Fabienne Le Houérou, Chercheuse CNRS-IREMAM
Colette Zytnicki, Maître de conférences et HdR en Histoire contemporaine à l’Université de Toulouse

Problématique

Parcours pluriels : santé, culture, patrimoine, sport, études, vacances, retraites

Depuis la fin des années soixante dix, les circulations entre l’Europe et le Maghreb impliquent la mise en mobilité de différentes couches sociales des sociétés européennes. « Le voyage en Orient » n’est plus l’apanage de quelques « happy few », aventuriers originaux issus de groupes sociaux relativement favorisés, mais touche l’ensemble des mondes sociaux occidentaux. La banalisation des carnets de voyageurs (sous sa forme audiovisuelle) est une des conséquences culturelle du tourisme de masse.

Après les indépendances des pays du Maghreb, les mouvements des classes moyennes européennes n’ont cessé de croître faisant du nord de l’Afrique un territoire récréatif lié aux activités des loisirs et plus récemment d’une nouvelle forme de tourisme de santé. Les personnels médicaux utilisent le terme de « voyage de santé ».

Du voyage culturel classique orienté vers la visite des monuments historiques de la période coloniale aux parcours polyvalents actuels, nous examinerons les nouvelles formes du voyage depuis l’indépendance dues à la « balnéarisation » contemporaine des circulations. Le programme envisage de rappeler la lente évolution du voyageur en touriste de 1881 à nos jours. Cette partie sera assurée par Colette Zytinicki enseignante d’histoire à l’université de Toulouse et Habib Kazadghli, professeur d’histoire à l’université de Tunis. En effet, ils conduisent depuis trois ans un groupe de recherche composé d’historiens sur le tourisme colonial. Leurs travaux seront complétés par une approche pluridisciplinaire afin d’analyser le voyage postcolonial. Ce dernier tend à se diversifier en apportant une infinité d’options et favorisant la confusion des genres. À l’image de nos sociétés complexes ces « parcours » se sont transformés, au fil des ans, à des périples qui engagent le voyageur dans une consommation de santé qui va de la médecine douce à la chirurgie classique.

Seront analysés dans ce programme plusieurs thèmes de recherche concernant le « voyage de santé », « le voyage culturel », « le voyage cultuel », « l’activité sportive », les « missionnaires », les « vacanciers », « les étudiants africains », dans différents axes géographiques qu’ils soient nord-sud (euromaghrébin), mais également sud-sud (afro-maghrébin) , magro-maghrébin et plus récemment encore asio-maghrébin. Nous tenterons ainsi de dégager dans cette variété de parcours les continuités et les ruptures sur deux siècles afin de mieux comprendre l’évolution du Maghreb contemporain.

Programme

Lundi 25 octobre 2010

« Voyage pluriels au Maghreb de l’époque coloniale à nos jours »

9h00-9h20 : Ouverture du colloque par Ghislaine Alleaume, Directrice de l’IREMAM et Homa Lessan Pezechki, Directrice adjointe de l’IREMAM.

9h20-9h50 : Fabienne Le Houérou, CNRS – IREMAM, questionnera « Les études sur les mobilités contemporaines dans le droit fil des études coloniales ? »

  • Mobilités coloniales, tourisme colonial, voyages de notables

Présidente de séance : Colette Zytnicki


9h30-9h50
 : Colette Zytniki, Maître de conférences et HdR en Histoire contemporaine à l’Université de Toulouse, abordera : « La construction de la figure du touriste dans le Maghreb colonial. »

9h50-10h : Habib Kazdhagli, Professeur d’Histoire à l’université de Tunis, présentera « Le Core-Carpentier, premier directeur de la société du village thermal de Korbous : itinéraire d’un des premiers acteurs du thermalisme en Tunisie ».

10h-10h20 : Idir Hachi, Doctorant à l’université de Provence exposera : « Un savant dans la machine, Histoire anthropologique d’un récit de voyage de notabilités algériennes en France au milieu du XIXème siècle »

10h20 -11h : Discussion

  • Mobilités thermales, balnéaires, relaxation

Président de séance : Habib Kazdaghli

11h-11h30 : Fabienne Le Houérou, CNRS-IREMAM, présentera le programme « La thalassothérapie au Maghreb : le modèle tunisien » qu’elle dirige.


11h30-12h
 : Stéphane Héas, Sociologue, MCU HDR Université de Rennes 2, présentera son « Anthropologie de la relaxation. L’offre de relaxation au Maghreb ».

12h-12h30 : Discussion

12h30-13h30 : Pause déjeuner

  • Les retours après l’indépendance Français de Tunisie, Pied Noirs, coopérants, sportifs

Président de séance : Kamel Chachoua


13h30-13h50
 : Geneviève Falgas, Historienne et chercheuse à l’Université de Toulouse, évoquera « Les retours des [Français de Tunisie] après l’indépendance : entre tourisme et pèlerinage nostalgique »

13H50-14H10 : BelKacem Ayache, Doctorant à l’Université de Provence, présentera « Le voyage « réminiscence » d’un groupe de pieds noirs à Alger (avril 2009). Visites de propriétaires et de courtoisie afin de revoir anciens voisins et camarades de classe. »


14h10-14h30
 : Jean-Robert Henry, Directeur de Recherche Émérite à l’IREMAM, abordera le « voyage d’initiation de jeunes européens au tournant de la décolonisation. »

14h30-14h50 : Driss Abbassi, Historien IREMAM, analysera « Les voyages sportifs au Maghreb ».

14h50-15h00 : Discussion

  • Voyages spirituels, académiques, patrimoniques

Président de séance : Johan Leman


15h-15h20
 : Mohammed Benhlal, Chercheur CNRS-IREMAM, questionnera « Le voyage d’une académie militaire marocaine en France. »


15h20- 15h40
 : Johan Leman, Professeur d’Anthropologie et Directeur de l’IMMRC (Intercultural and Minorities Research Center) à Leuven en Belgique abordera « Les conversions entre l’islam et le christianisme en milieu maghrébin en Belgique »

15h40-16h00 : Discussion


16h00-16h10
 : Pause

16h10-16h20 : Baptiste Buob, Ethnologue-cinéaste à l’Université de Paris X : « Quand les guides font la culture. Touristes et locaux dans la médina de Fès ».


16h20-16h40
 : Jean-Paul Cheylan, Géographe et Directeur de recherche au CNRS UMR ESPACE et CIRAD : « Le processus de patrimonialisation dans le Haut Atlas Marocain. Le voyage du regard ? »

16h40-17h30 : Discussion


17H30
 : Conclusion de la journée


Mardi 26 octobre 2010

« Filmer le voyage. Du voyage immobile aux itinérances du monde moderne »

9h30-10h00 : Hélène Claudot Hawad, Directrice de Recherche CNRS-IREMAM

  • « Le voyage immobile ». Rushes d’un film en préparation.

Synopsis : Pour les Touareg du Sahara central, l’ordre politique et économique moderne équivaut à la destruction de leur mobilité, pourvoyeuse de vie. L’uranium, le pétrole, le gaz et autres richesses minières que recèle le territoire touareg minent les horizons nomades. Diabolisés, marginalisés, dépossédés, cantonnés à des vallées sur-pâturées, les Touareg résistent à la dépossession. Pour survivre au désastre, ils se réapproprient la philosophie du mouvement qui les structure et taillent des routes inédites dans l’espace sans limite de la parole, du geste, de l’art, de la poésie, de l’imaginaire, accomplissant un voyage immobile curatif.

10h00-10h20 : Discussion

10h20-11h00 : Baptiste Buob, Ethnologue-cinéaste à l’Université de Paris X, présentation d’un film sur « La circulation des objets artisanaux dans la médina de Fès ».

11h00-11h20 : Discussion

11h20-12h10 : Jean-Paul Cheylan, Géographe et Directeur de recherche au CNRS UMR ESPACE et CIRAD, présentera un film réalisé en 2008 : "Les greniers de falaise d’Aoujgal, patrimoine et valorisation. Haut-Atlas marocain’’

Synopsis : Des transhumants ont édifié d’étonnants greniers, objets fonctionnels, culturels et identitaires, à mi hauteur de vertigineuses falaises. Les faire connaître, les transformer en ressources touristiques ?

En co-construction avec les tribus utilisatrices, le film met en débat les perspectives de valorisation respectueuses de leur culture."

12h20-12h35 : Discussion


12h35
 : Pause déjeuner

13h30-14h30 : “Thalasso”. Extraits d’un film de Fabienne Le Houérou sur les curistes Français à Hammamet.

Synopsis : La thalassothérapie, est une cure qui en devenant de plus en plus populaire, fait de la Tunisie l’un des pays les plus performants concernant les cures thermales. Loin d’être un phénomène contemporain, ces soins balnéaires témoignent d’une continuité historique remarquable entre l’antiquité et le monde moderne. Les circulations qu’engendrent ces cures sont au carrefour de la « récréation vacancière » et du tourisme de santé. Le mélange des genres étant une des formes de la polyvalence des offres réclamée par la clientèle.

Le film, tourné en 2007, s’inspire de la méthodologie d’Erving Goffman pour saisir les interactions entre curistes Français et Tunisiens dans les grands centres touristiques d’Hammamet. Tentant de décoder l’univers de sens des nouvelles consommations de type « médecines douces ». Il explore les nouveaux cosmopolitismes liés à la mondialisation de la santé et ses effets et participe d’une série de travaux autour des circulations forcées et volontaires.

14h30-15h00 : Discussion

15h00-15h30 : « Kashf » de Maya Ben Ayed. Le voyage erratique et mystique d’un ballon.

Kachf est un film d’animation réalisé en technique de screen split, on voit simultanément trois scènes différentes sur un même écran. Il a été présenté initialement sous forme d’installation vidéo. La disposition des trois écrans de télévision est identique à la disposition des fenêtres dans le film en screen split. Mais la distance entre les différents écrans est mesurées en fonction du temps que prend le personnage en se déplaçant d’un écran à l’autre. Durée : 5 minutes. 2003

15h30-16h00 : Discussion

16h00 : Conclusion de la journée par Fabienne Le Houérou.

Programme en pdf ci-dessous

Programme