Partenaires

CNRS
 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Pages personnelles > Des chercheurs associés, anciens & invités

SFAXI Intissar (Cher. associée)

Chercheuse associée (décembre 2016)

Docteure

Spécialité : Histoire, épigraphie et linguistique libyco-berbères


Courriel : sfaxiintissar@yahoo.fr

Domaines de recherche

  • Linguistique libyco-berbère
  • Epigraphie libyque
  • Epigraphie punique et néopunique
  • Onomastique nord-africaine
  • Histoire ancienne et médiévale de l’Afrique du Nord

Parcours universitaire

  • Doctorat en Histoire, épigraphie et linguistique libyco-berbères, Université de Provence, Aix-en-Provence.
  • Master II recherche Afrique-Océan Indien (Civilisation libyco-berbère), Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), Paris 7.
    Sujet : L’Onomastique libyque des régions de Dougga et de Mactar, d’après l’épigraphie libyque et punique (sous la direction du Professeur Salem CHAKER).
    Matières validées : Historiographie d’ailleurs (le Maghreb, l’Afrique du Sud, l’Inde, la Chine, le Japon, la Turquie (ottomane), et l’Irak) ; Linguistique berbère (Kabyle, Chleuh et Touareg) ; Valorisation patrimoniale ; La société maghrébine pendant la colonisation française ; etc.

Activités de recherche

  • Etude épigraphique et linguistique des inscriptions libyques de Mactar (en collaboration avec A. M’Charek - Université de Tunis).
  • Membre de l’équipe tuniso-italienne (INP-Tunis / Université de Sassari), projet Neapolis (Fouilles archéologiques).

Sujet de la thèse

Contribution à la connaissance de la langue libyque : l’apport de l’onomastique.
Thèse soutenue le mardi 15 novembre 2016 avec la mention très honorable avec félicitations, sous la direction du Professeur Salem CHAKER directeur de l’Encyclopédie Berbère, Professeur de berbère, Université de Provence - INALCO – LACNAD - Centre de Recherche Berbère.

Résumé

Partant du constat qu’il existe pour les autres domaines linguistiques représentés dans l’Afrique antique (punique, latin) des inventaires et outils onomastiques très complets, notre ambition a été d’élaborer, pour le domaine libyque un instrument comparable, qui rassemble les matériaux et en propose une étude linguistique et étymologique aussi systématique que possible. Dans le vaste champ de l’onomastique, notre recherche s’est focalisée prioritairement sur l’anthroponymie, l’ethnonymie, et dans une moindre mesure sur la théonymie.

La pauvreté et la rareté relative des documents épigraphiques libyques font que notre connaissance de la langue libyque, ancêtre directe du berbère contemporain, est très limitée ; les quelques résultats obtenus sont quasiment tous liés aux rares textes bilingues libyco-puniques et libyco-latins, qui ont permis d’éclairer quelque peu la langue libyque. Il était donc naturel d’essayer d’exploiter les abondants onomastiques libyques, dont l’apport a été fondamental pour le déchiffrement des inscriptions libyques. On a postulé que les matériaux onomastiques pouvaient apporter quelques lumières sur la langue libyque puisque une grande part des noms étudiés sont des vocables indigènes d’une authenticité incontestable. L’analyse linguistique et étymologique des données onomastiques, provenant des sources épigraphiques et historiques, permet ainsi un accès immédiat à la langue libyque. Bien sûr, on est tout à fait conscient des grandes difficultés de datation de ces données linguistiques manifestées par le matériau onomastique.

Les matériaux de notre travail couvrent l’ensemble de l’Afrique du Nord antique, ce qui permet de proposer une vision globale. La documentation, rassemblée, commentée et analysée, constitue les bases d’un corpus onomastique (Onosmasticon libycum), qui compte actuellement 636 bases lexicales, et autorise un certain nombre de considérations sociolinguistiques sur les univers libyco-punique et libyco-romain, notamment quant à la succession et l’interpénétration de différents univers culturels. L’onomastique est clairement le marqueur d’un fonds autochtone libyque, sensiblement influencé par les cultures punique, grecque et latine.

Sur le plan linguistique, l’étude du corpus onomastique permet d’avoir à la fois un ensemble de renseignements lexicaux et grammaticaux utile pour l’histoire de la langue, et un ensemble de données ponctuelles relatives à la situation linguistique antique.

Notre recherche met en évidence les principales caractéristiques de l’onomastique libyque, produit d’une diversité ethnoculturelle résultant des contacts continus et directs entre Libyens d’une part, Puniques, Romains et Grecs d’autre part.

L’examen des données onomastiques libyques et les résultats obtenus constituent une première approche de la langue libyque et une base de réflexion et de travail qui pourra être développée dans des recherches ultérieures.

Mots-clés  : Onomastique - Libyque - Berbère - Antiquité - Afrique du Nord - Linguistique - Épigraphie - Historiographie - Latin - Punique - Néopunique - Grec.

Abstract

Contribution to the knowledge of the Libyan language : the contribution of onomastics

Starting from the observation that there are inventories and comprehensive onomastic tools for the other linguistic spheres represented in ancient North Africa (Punic, Latin), my goal has been to develop a comparable instrument for the Libyan sphere which would bring together materials and provide a linguistic and etymological study as systematic as possible. In the vast field of onomastics, my research has focused primarily on anthroponomy, ethnonymy, and to a lesser extent on theonymy.

Poorquality and the relative scarcity of the Libycal epigraphic documents render our knowledge of the Libycal language, the direct ancestor of the modern Berber, very limited ; the few insights that we have are almost all related to the few bilingual Libyco-Punic and Libyco-Latin texts which have helped shed some light on the Libycal language. It was therefore evident to try to exploit the libycal onomastic abundance, whose contribution was fundamental for deciphering the Libycal inscriptions. It has been postulated that the onomastic materials could shed some light on the libycal language as the largely studied names are indigenous terms whose authenticity is beyond question. The linguistic and etymological analysis of onomastic data from epigraphic and historical sources provides an immediate access to the Libycal language. Of course, I am fully aware of the great difficulties of dating these linguistic data expressed by the onomastic material.

The materials of our work cover all of Ancient North Africa, which enables us to offer a global vision. Assembled, annotated and analyzed documentation is the basis for an onomastic corpus (Onosmasticon libycum), which currently has 636 lexical bases, and authorizes a number of sociolinguistic considerations on the Libyco-Punic and Libyco-Roman worlds, particularly as regards succession and interpenetration of different cultural backgrounds. Onomastics is clearly the marker of a native Libycal fund, significantly influenced by the Punic, Greek and Latin cultures.

Linguistically speaking, the study of the onomastic corpus allows for both a set of useful information for lexical and grammatical history of the language, and a precise set of data relating to the ancient linguistic situation.

My research highlights the main features of Libycal onomastics, product of an ethno-cultural diversity resulting from continuous and direct contacts between Libyans on the one hand and Carthaginians, Romans and Greeks on the other.

The examination of the Libycal onomastic data and its results constitute a first approach to the Libycal language and a starting point and working basis which could be developed in future research.

Keywords  : Onomastic - Libycal language - Berber - Antiquity - North Africa - Linguistic - Epigraphy - Historiography - Latin - Punic - Neo-Punic - Greek.

Publications

2016 (en préparation) « Les personnages libyques dans l’historiographie classique ».

2015 (sous presse) « Sur une inscription libyque inédite de Hergla (Byzacène) », 8 th Congresso internazionale di studi fenici e punici, "Dal Mediterraneo all’Atlantico : uomini, merci e idee tra Oriente e Occidente", 21-26 ottobre, Carbonia-Sant’Antioco, Sardegna.

2015 (sous presse), « Expériences de traduction dans l’univers libyque : l’apport des inscriptions bilingues », XX Convegno internazionale di studi su l’Africa romana, Momenti di continuità e rottura : bilancio di trent’anni di Convegni de "L’Africa romana", 26-29 settembre 2013, Alghero, Sardegna.

2014, « L’onomastique libyque : son intérêt - état des recherches », Revue des Etudes Berbères (REB), 9, Paris-INALCO, pp. 565-575.

Séminaires, Colloques et Journées d’études

Onomasticon libycum : Journées doctorales Lacnad / Iremam - Domaines berbères et arabe maghrébin : études linguistiques et sociolinguistiques, 12-13 mars 2015, Inalco, Paris.

Langue et écritures libyques : intérêt-états des recherches  : Convegno Internazionale, Interazioni culturali fra indigeni della libye e fenici in Tunisia e fra sardi e fenici in Sardegna (Il caso di Monte Prama), 19 marzo 2014, Università di Sassari, Sardegna.

Une nouvelle inscription libyque de Tunisie : Séminaire de recherches interdisciplinaires Amazighs - Tamazight/Berbère(s), 4 février 2014, MMSH, Aix-en-Provence.

Sur une inscription libyque inédite de Hergla (Byzacène) : 8th Congresso internazionale di studi fenici e punici, "Dal Mediterraneo all’Atlantico : uomini, merci e idee tra Oriente e Occidente", 21-26 ottobre 2013, Carbonia-Sant’Antioco, Sardegna.

Expériences de traduction dans l’univers libyque : l’apport des inscriptions bilingues : XX Convegno internazionale di studi su l’Africa romana, Momenti di continuità e rottura : bilancio di trent’anni di Convegni de "L’Africa romana", 26-29 settembre 2013, Alghero.

L’écriture libyque : origine et diffusion : Séminaire Iremam - Histoire des écritures, statuts de l’écrit et de la forme, organisé et animé par Frédéric Imbert, Ali Ben Sassi, Francesco Binaghi et Ludwig Ruault, 20 mars 2013, MMSH, Aix-en-Provence.

L’onomastique libyco-berbère : une contribution à l’histoire culturelle de l’Afrique du Nord antique : Séminaire de recherches interdisciplinaires Amazighs - Tamazight/Berbère(s), organisé par Salem Chaker, Hélène Claudot-Hawad et Kamel Chachoua, 15 janvier 2013, MMSH, Aix-en-Provence.

La traduction dans le Maghreb antique : l’apport des inscriptions bilingues : Colloque international de la Traduction amazighe au service de la recherche en sciences humaines et sociales, organisé par le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), 1er-2 décembre 2012, Tizi-Ouzou, Algérie.