Partenaires

CNRS
 




Rechercher

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Séminaires de Master et de recherche > Séminaires de recherche (2015-2017)

Séminaire de recherche ERC WAFAW - IREMAM - IDEMEC - CNMS (2016-2017)

Trajectoires du politique.
Penser les processus de politisation,
dépolitisation et repolitisation dans les sociétés arabes en conflit.



Séminaire organisé par Chiara Calabrese (Labexmed/IREMAM, Aix-en-Provence), Perrine Lachenal (IDEMEC/CNMS Marburg) et Laura Ruiz de Elvira (WAFAW/IREMAM, Aix-en-Provence).

Les sociétés en conflit se caractérisent par une importante fluidité – en termes d’acteurs, de répertoires d’action et de registres de justification – et par une forte imbrication des différents secteurs sociaux, en constante redéfinition dans les contextes de crise politique. C’est pour ces raisons qu’il est pertinent de les analyser à travers les processus de politisation, de dépolitisation et de repolitisation qui les travaillent, ainsi que l’ont montré différents travaux relatifs aux processus révolutionnaires qui ont affecté le nord de l’Afrique et le Moyen-Orient depuis 2011.

L’objectif de ce séminaire de recherche est d’analyser ces processus larges et complexes à partir de l’étude de trajectoires individuelles et collectives. Cherchant à dépasser les débats en termes binaires et exclusifs, reposant sur les oppositions politique/apolitique ou partisan/non-partisan, nous invitons plutôt à mettre en lumière la porosité des frontières et à rendre compte de la complexité des engagements et des expériences vécues par les acteurs qui ont participé aux processus révolutionnaires de 2011 et aux mobilisations sociales qui s’en sont suivies.

Calendrier 2016-2017



- Mardi 22 novembre 2016, 14h-17h (salle 259)

Aymon Kreil (Univ. Zurich) : « Le parti du canapé. Mise en retrait du politique et défense du quotidien en Égypte ».
Pénélope Larzillière (IRD/CEPED, Paris) : « Engagement et désengagement en contexte coercitif. Le statut du sentiment d’injustice ».

- Mercredi 14 décembre 2016, 14h-17h (salle PAF)

Marie Vannetzel (CURAPP, Amiens) : « Égypte, 2011-2015 : vote, opinions et sociabilités. Enquête qualitative auprès des d’électeurs d’un quartier populaire au Caire ».
Laurent Bonnefoy (CERI, Paris) : « Le salafisme au Yémen : échec de la politisation et résilience quiétiste ? ».
A noter la participation de Pascal Menoret : « Ça se bouscule à l’isoloir : islamisme et politique électorale à Riyad et Jeddah ».

- Mardi 17 janvier 2017, 14h-17h (salle A219)

Suzan Guibril (Cevipol, Bruxelles) : « De voyou à héros : le statut fluctuant des Ultras du Caire ».
Marine Poirier (Cherpa/IREMAM, Aix-en-Provence) : « "Libres". Bifurcations biographiques et requalification de l’action politique de députés du parti au pouvoir au Yémen en 2011 ».

- Mardi 28 février 2017, 14h-17h (salle A219)

Anahi Alviso-Marino (CESSP/CRAPUL) : « Les pratiques artistiques entre contestation et incorporation à l’Etat : une comparaison de deux trajectoires d’artistes au Yémen et aux Émirats Arabes Unis ».
Stéphanie Latte (CNRS, Paris) : « Subjectivation politique et engagements locaux aujourd’hui en Palestine ».

- Mardi 21 mars 2017, 14h-17h (salle A219)

Christoph Schwarz (CNMS, Marburg) : « Processus de politisation chez les activistes du Mouvement du 20 février depuis une perspective biographique ».
Valentina Napolitano (EHESS, Paris) : « Stratégies de survie en contexte de crise et de répression : les associations palestiniennes en Syrie (1990-2010) ».

- Mardi 11 avril 2017, 14h-17h (salle A219)

Marion Slitine (EHESS, Paris) : « Trajectoires artistiques, engagements politiques ? Repenser le nationalisme chez la nouvelle génération d’artistes en Territoires palestiniens occupés ».
Thomas Pierret (Univ. Edinburgh) : « Bras armés de la révolution ou avant-gardes du jihad ? Les modalités de la politisation des rebelles syriens ».

- Mercredi 17 mai 2017, 14h-17h (salle PAF)

Amin Allal (CERAPS, Lille) : « Penser la ’violence’ révolutionnaire à partir du cas tunisien. Stigmates et (dé)mobilisations politiques dans les classes populaires ».
Stéphane Lacroix (CERI, Paris) : « Quand les cheikhs deviennent politiciens : le parti al-Nour en Égypte ».