Partenaires

CNRS
 




Rechercher

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Pages personnelles > Des membres statutaires permanents

FILLOD-CHABAUD Aurélie (Post-Doc)

Post-doctorante, Labexmed/Aix-Marseille Université/ Centre Norbert Elias/ IREMAM (1er octobre 2016).

Spécialité : Sociologie de la parenté et du droit

Courriel : aureliefillod@hotmail.fr

Thématiques de recherche

  • Sociologie de la famille et de la parenté
  • Sociologie du droit et du monde judiciaire
  • Sociologie du genre
  • Sociologie du monde associatif et du bénévolat
  • Sociologie des modes d’action collective, sociologie politique.

Membre du pôle : “Sciences sociales du contemporain

Projet de recherche : La circulation des enfants en Méditerranée. Une analyse des usages différenciés du recueil légal d’enfants maghrébins en France.

Parmi les travaux sur les parentés électives en Europe, très peu d’études se consacrent à la circulation des enfants entre la France et le Maghreb, dans le bassin méditerranéen. Pourtant cette circulation et ces échanges existent à travers deux dispositifs : la loi sur l’adoption tunisienne et la kafala, une institution récente au Maghreb et dont les usages ne cessent d’évoluer dans un contexte de globalisation et de politisation de l’adoption internationale et des transferts migratoires.

Dans ce projet, il s’agit de s’intéresser aux adoptants français qui recueillent un enfant venu du Maghreb. Dans le cadre du marché international de l’adoption, la France est un effet un pays qui reçoit des enfants de divers continents car les enfants adoptables sur le territoire sont trop peu nombreux par rapport à la demande. De l’autre côté de la Méditerranée, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie ont des dispositifs juridiques très différents concernant le recueil légal d’enfant : un créant un lien révocable entre le recueilli et le recueillant – la kafala – et un créant un lien irrévocable – la loi du 4 mars 1958 autorisant l’adoption. Il s’agira d’analyser les ressources et contraintes que génèrent ces différent encadrements institutionnels auprès des futurs adoptants français et les usages différenciés qu’ils en ont.

Cette recherche s’intéresse d’une part à la régulation de la circulation des enfants du Maghreb vers la France et d’autre part aux futurs recueillants ou adoptants français. Les approches choisies ici dans le champ des sciences sociales sont au croisement de la sociologie du droit et des transferts migratoires, de l’ethnographie des pratiques consulaires, judiciaires et de la fabrique de la loi ainsi que de l’ethnographie des usages de la parenté.

Formation et titres universitaires

Qualifiée en 19 (sociologie, démographie) et 04 (science politique) aux fonctions de Maître de conférence.

2009-2014 : Doctorat (Ph.D) à l’Institut Universitaire Européen (Florence, Italie) en Sciences politiques et sociales. Thèse intitulée « Au nom du père. Une sociologie comparative du militantisme paternel en France et au Québec », sous la direction de Martin KOHLI, soutenue le 13 novembre 2014.

2007-2009 : Master « Enquêtes, terrains, théories » (Renommé « PDI ») Ecole Normale Supérieure – Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris.

2004-2007 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence (Spécialité : Modes d’Action Politique Comparés).

Publications

Ouvrage

Collectif Onze, Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales. Paris, Odile Jacob, 2013.

Articles dans des revues scientifiques à comité de lecture

« Enquêter, écrire et publier en collectif » avec le Collectif Onze, Ethnographiques.org, n°32 « Enquêtes collectives », 2016.

« Dénonciation, régulation et réforme du droit de la famille par les groupes de pères séparés : ce que nous apprend la comparaison France-Québec », Revue Femmes et Droit « Régulation du genre en Europe », 28(2), automne 2016 (à paraître).

« Les usages du droit par le mouvement des pères séparés. Une comparaison France-Québec », Genre, sexualité & société « Circulation, fabrique et usage du droit », n°15, printemps 2016.

« Résidence alternée : la justice face aux rapports sociaux de sexe et de classe. », avec Céline Bessière et Emilie Biland-Curinier, Lien Social et Politiques « Les politiques de genre, quel genre de politiques ? » n°69 : 125-143, 2013.

Articles dans des revues scientifiques sans comité de lecture

« Des familles au tribunal. Séparations conjugales et reproduction sociale des inégalités de sexe et de classe » avec Benoit Coquard, Muriel Mille et Julie Minoc, Mouvements, n°82, p. 58-65.

« Les groupes militants de pères séparés en France : assurer la visibilité de la lignée paternelle. », Informations sociales, n°176 : 90-98, 2013.

« Elever un enfant un week-end sur deux. Analyse des stratégies éducatives des pères après leur désunion. », Savoir/ Agir, n°29 : 45-52, 2012.

Rapports de recherche

Au tribunal des couples. Situations professionnelles des conjoints et procédures judiciaires de séparation conjugale. Gip Justice. 2010, participation à la rédaction du rapport sous le pseudonyme de Suzanne Louis.

Chapitre d’ouvrage collectif

« Faire sans la justice ? » Etude du cycle de la vengeance auprès d’un échantillon d’hommes en situation de séparations conjugales conflictuelles au sein d’une association de défense du droit des pères » in Bourdin et Al. Faire justice soi-même. Etudes sur la vengeance, Rennes, Presses Universitaires de Rennes : 219-230, 2010.

Comptes-rendus d’ouvrages

Hennette-Vauchez (S.), Pichard (M.) et Roman D. (dir.), La loi & le genre. Etudes critiques de droit français, Paris, CNRS éditions, 2014, in « comptes-rendus », Revue française de science politique, vol. 66, n°2, 2016.

Hélène Belleau et Agnès Martial, Aimer et compter ? Droits et pratiques des solidarités conjugales dans les nouvelles trajectoires familiales, Presses de l’Université du Québec, 2011, 258 pages, in « Lu pour vous », Revue Canadienne de Droit et Société, 29, 135-137, 2014.

Andress Hans-Jürgen and Dina Hummelsheim (eds), When Marriage Ends. Economics and Social Consequences of Partnership Dissolution, Ed. Edward Elgar, Cheltenham/Northampton, 2009, 419 pages, in « Critiques », Travail, genre et sociétés, 2/2010 : 226-229, 2010.

Interventions dans des colloques / congrès nationaux

« ”Suffit-il de le dire pour le faire ?” La mobilisation du principe de coparentalité en audience. », (avec Hélène Steinmetz), Semi-plénière "Langage et professions", Congrès de l’Association française de sociologie, 30 juin 2015, UVSQ, Saint-Quentin-en-Yvelines.

« Le militantisme paternel. Se mobiliser pour garder le monopôle de la filiation hétérosexuelle », Congrès de l’Association Française de Science Politique, Section thématique 16 « Ripostes catholiques », 22-24 juin 2015, Aix-en-Provence.

« Aller jusqu’au bout ensemble ? Une enquête collective au tribunal des couples », avec Emilie Biland, Sibylle Gollac, Muriel Mille et Sabrina Nouiri Mangold. Colloque « Enquêtes collectives en sciences sociales », MSH, 25-27 juin 2014, Dijon.

« Appréhender une justice de genre : La diffusion du droit de la famille au sein de l’association Sos Papa » Congrès de l’Association Française de Science Politique, Section thématique « La justice au prisme du genre : une approche comparée », 1er Septembre 2011, Strasbourg.

« Conflictualités conjugales et violences parentales : recueil de paroles de pères sur les processus d’”entrée en violence” durant leur séparation », Congrès de l’Association Française de Sociologie du 14 au 17 avril 2009, Université Paris Diderot, Paris.

Interventions dans des colloques / congrès internationaux

« L’argent n’est pas un problème ! Perception et ambigüité de la prise en charge financière des enfants au sein de groupes de pères séparés en France et au Québec », Congrès international des recherches féministes francophones, Atelier « La prise en charge des enfants à l’issue des séparations conjugales. Justice familiale et inégalités de genre », 24-28 août 2015, Montréal.

« Fathers’ rights groups : promoting heroic heterosexuality », European conference on politics and gender, Section 11 « LGBTQI Rights, sexuality and politics », 11-13 juin 2015, Uppsala, Suède.

« Breakdowns : a view from the courts. The contributions of Family justice to gender inequalities. », avec Céline Bessière et Sibylle Gollac, International conference of Divorce, INED, 2-4 octobre 2014, Paris.

« Se mobiliser pour la “cause des hommes”. La promotion de l’hétérosexualité par les mouvements masculinistes en France et au Québec », avec Mélanie Gourarier, Colloque International « Causes Sexuelles. Sexualité et mobilisations collectives », 5-7 juin 2014, Lausanne, Suisse.

“Dealing with mass litigation in France and Quebec : family judges’ work in a comparative perspective” (avec Emilie Biland-Curinier et Hélène Steinmetz), International Working Group of Comparative Studies on Legal Profession, 2 Juillet 2012, Bonn, Allemagne.

« La résidence des enfants en France : l’évidence maternelle en question » (avec Céline Bessière) dans le cadre du colloque « La justice familiale en France et Québec, regards croisés », 31 octobre 2011, Université Laval, Québec.

« Le militantisme paternel en France depuis les années 1970 : Essai de typologie ». Colloque International « Perspectives futures en intervention, politique et recherche sur les hommes et les masculinités » du 9 au 11 mars 2011, Université Laval, Québec.

« Les enjeux et adaptations professionnels liés à la demande de droit de visite et d’hébergement des enfants après les séparations conjugales : une entrée par les pères. Enquêtes auprès d’associations militant pour le droit des pères en France ». Colloque International « Egalité Hommes Femmes et articulation Travail/famille : vers un nouveau modèle ? » 30 septembre et 1er Octobre 2010, CNAM, Paris.

Interventions en journées d’étude et séminaires

« Quelles précautions prendre lorsqu’on enquête sur les groupes de pères ? Contraintes et ressources d’Internet et des réseaux en ligne », Journée d’études : Féminismes et antiféminismes en ligne dans le cadre du cycle de séminaires « Genre et controverses en ligne », Laboratoire ELICO, Université Lyon 1, 3 juin 2016.

« La judiciarisation du projet parental post-conjugal : le cas des groupes de pères séparés », Journées d’études Dimension sexuée de la vie sociale « Parenté, laïcité, normes juridiques », CNRS-EHESS, Centre Norbert Elias, Marseille, 4 et 5 février 2016.

« Le militantisme paternel. Les mobilisations de pères séparés en France et au Québec », séminaire Parentalités, représentations, expériences, EHESS, Paris, 12 novembre 2015.

« La politique familiale vue depuis les tribunaux. Enquête sur la justice familiale en France. » (avec Emilie Biland), Séminaire du LaSSP, IEP de Toulouse, 19 juin 2015.

« La question des enfants lors des séparations conjugales » (avec Hélène Steinmetz), Séminaire du Crapul et du CEG, Université de Lausanne, mercredi 4 mars 2015.

« Autour du processus d’écriture collective : organisation et division du travail dans les publications en binôme ou plus. » (avec Julie Minoc), Séminaire des doctorants des laboratoires Printemps et Cesdip. Université Versailles-Saint-Quentin, Saint-Quentin en Yvelines, vendredi 13 février 2015.

« Au tribunal des couples. Ce que la justice familiale fait à la vie privée » (avec Julie Minoc et Muriel Mille), Séminaire « Dynamiques sociales et politiques de la vie privée », Institut des Sciences de l’homme, Centre Max Weber, vendredi 9 janvier 2015, Lyon.

« ”Au nom du père”. Le militantisme paternel en France et au Québec. » Atelier Efigies Aix-Marseille, EHESS Marseille, 16 octobre 2014.

« S’indigner face à la situation des pères séparés : répertoires d’actions et dispositifs de sensibilisation à la cause des pères », Séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives », animé par Marion Charpenel, Alban Jacquemart, Camille Masclet et Bibia Pavard, Vendredi 28 mars 2014, EHESS-ENS.

« Les mobilisations autour de la parentalité », Séminaire « W 3. Travail professionnel, travail militant, travail domestique, animé par Sibylle Gollac, Alexandra Oeser et Maud Simonet, Jeudi 13 février 2014, IDHE, Université Paris Ouest Nanterre.

« Le militantisme paternel en France. Positionnement du mouvement et présentation de l’enquête ethnographique conduite depuis 2008 », Séminaire « Genre et Politique », animé par Eric Fassin, Jeudi 4 avril 2013, Université Paris VIII.

« La coparentalité à l’épreuve des rapports sociaux de sexe et de classe », (avec Emilie Biland-Curinier et Céline Bessière), Midi-recherche de la Chaire Claire-Bonenfant, le 1er novembre 2012, Université Laval, Québec, Canada.

« Vers une privatisation des intérêts familiaux ? Débats et controverses autour de l’introduction d’un Partenariat Public-Privé entre le Ministère de la famille québécois et la Fondation Chagnon », Midi du CAPP (Centre d’Analyse des Politiques Publiques), 7 décembre 2011, Université Laval, Québec, Canada.

« Mère gardienne, père pourvoyeur : les normes parentales dans les procédures judiciaires de séparation conjugale » (avec Céline Bessière et Sibylle Gollac). Journées « Paternité, genre et parenté » les 31 mars et 1er avril 2011. Ehess, Marseille.

« Se mobiliser pour la cause paternelle : analyse des cadres de l’engagement à l’association Sos Papa auprès des nouveaux adhérents inscrits entre septembre 2009 et juin 2010 ». Journées « Paternité, genre et parenté » les 31 mars et 1er avril 2011. Ehess, Marseille.

« La paternité militante : redevenir père après une séparation conjugale. Enquête à SOS PAPA » Première journée d’étude du programme ANR : Pères en solitaires. Paternités contemporaines et nouvelles trajectoires familiales, 17 novembre 2009, INED, Paris.

Animation de la recherche

Co-organisatrice d’un atelier intitulé « La prise en charge des enfants à l’issue des séparations conjugales. Justice familiale et inégalités de genre », avec Emilie Biland et Gabrielle Schütz au sein du Congrès international des recherches féministes francophones, Montréal, 24-28 août 2015.
http://cirff2015.uqam.ca/