Partenaires

CNRS
 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Séminaires de Master et de recherche > Les séminaires d’enseignement du Master MAMHS (AMU/DEMO) (M2 recherche) 2018-2019

HSMCU02 - Séminaire thématique commun

Master 2 « Langues et sociétés, Mondes arabe, musulman et hamito-sémitique »


HSMCU02 - Séminaire thématique commun
« Héritages et Héritiers »


Responsables : Mohamed Bakhouch et Homa Lessan Pezechki (AMU/IREMAM)

Les séances ont lieu le vendredi, de 14h à 17h, à la MMSH, en salle 7, à partir du vendredi 14 septembre 2018.

Seul un être fini hérite, et sa finitude l’oblige. L’oblige à recevoir ce qui est plus grand et plus vieux et plus puissant, et plus durable que lui. Mais la même finitude oblige à choisir, à préférer, à sacrifier, à exclure, à laisser tomber. Justement pour répondre à l’appel qui le précéda, pour lui répondre et pour répondre de lui, autant en son nom qu’en celui de l’autre [1] .

L’héritage ne peut pas seulement se définir par l’ensemble des biens matériels transmis par une personne à d’autres, c’est également ce qui se transmet habituellement de génération en génération et relève de la culture, des coutumes, des traditions et des croyances.
Si l’héritage des biens transmis de parent à enfant a des implications d’ordre à la fois économiques, juridiques et sociales, tout ce qui ressort de la vie sociale de l’individu et du groupe, de leur rapport au monde et de leur rapport à l’autre (mentalité, croyance, etc.) implique des formes diverses de transmissions, éducation, rite, mode de pensée, etc.
Lors des séances de ce séminaire, des intervenants appartenant à différentes disciplines des sciences humaines et sociales apporteront des éclairages sur les différents aspects de la notion d’Héritage.


Calendrier 2018

14/09

21/09

  • "Droit successoral et notion de propriété à la campagne. Lecture et usage de la loi dans le Bilād Aš-Šām à la fin du XIXe siècle ", Vanessa Guéno.

    Résumé :
    Au XIXe siècle, de nouvelles législations réglementent le droit successoral en fonction du statut des terres. Application et réception de la loi auprès du tribunal se lisent au travers des plaidoiries de chaque partie prenante défendant leurs biens. De ces dialogues interposés, les concepts fondamentaux de « possession » et de « propriété » sont appréhendés non seulement à travers une lecture des législations centrales, des coutumes locales et de la pratique juridique. De la législation à la pratique de la loi, cette présentation interroge les processus d’héritage des biens fonds au cœur des campagnes du Bilād Aš-Šām.

28/09

  • "Le débat sur l’héritage en Tunisie. Entre normes juridiques et imaginaire social et politique", Bernard Botiveau.

05/10

  • "Héritage, mémoire, transmission du savoir en Inde ancienne", Sylvain Brocquet.

12/10

  • "Les savoirs "illégitimes" : héritage colonial et sciences sociales dans le Maghreb décolonisé", Kamel Chachoua.

19/10

  • "Les héritages multiples des dirigeants turko-iraniens en Iran oriental (IXe-XIe s.)", Camille Rhoné-Quer.

26/10

  • "Tel père, tel fils : les héritages musicaux des soufis Indiens du Rajasthan : présentation du film ethnographique Princes et vagabonds", Fabienne Le Houérou.

09/11

16/11

  • "Irṯ, waṣiyya, waqf. Recevoir un héritage, réclamer un legs, bénéficier d’une fondation (Damas, XVIIIe siècle)", Brigitte Marino.

23/11

  • "Un héritage iranien dans les Balkans du XVe siècle : les missions du mouvement mystique houroufi ?", Michel Balivet et Homa Lessan Pezechki.

30/11

  • "Transmission du patrimoine poétique arabe ancien. L’Héritage d’Ibn Taymiyya dans la pensée musulmane", Mohamed Bakhouch et Nadjet Zouggar.

07/12

  • Séance de clôture, Mohamed Bakhouch et Homa Lessan Pezechki.

[11 J. Derrida, É. Roudinesco, Y mañana, qué…, Traduction de Víctor Goldstein, éd. Fondo de Cultura Económica, Buenos Aires, Junio de 2009, p. 12.