Partenaires

CNRS
 




Rechercher

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Rencontres-Débats de l’IREMAM > En 2015-2016

Rencontre-Débat de l’IREMAM

par Marie-Pierre Oulié







Pouvoir et littérature, pouvoir de la littérature

Le Comité, une bande dessinée de Thomas Azuélos
librement inspirée du roman de Sonallah Ibrahim.



Rencontre avec Thomas Azuélos et Richard Jacquemond
Mardi 24 mai 2016
14h30, MMSH, Salle Paul-Albert Février





Sonallah Ibrahim est un des auteurs majeurs du roman arabe contemporain. Né en 1937 au Caire, militant communiste dès l’adolescence, il est détenu comme des milliers de ses camarades dans les camps d’internement nassériens pendant plus de cinq ans. En prison, il décide de renoncer au militantisme politique et de se consacrer à l’écriture romanesque. Depuis son premier roman, Cette odeur-là (1966), il défendra son indépendance vis-à-vis de tous les pouvoirs, jusqu’à refuser publiquement d’accepter le prix décerné en 2003 par le ministère égyptien de la Culture.

Le Comité , du roman à la bande dessinée :
«  Le Comité (1981, traduction française 1992) est un roman sombre qui m’a longtemps intrigué et intimidé. Sur les pas du narrateur, nous progressons à l’aveuglette dans un monde kafkaïen soumis à un pouvoir impalpable. Pouvoir maintenu par la croyance, sans tribunal ni police. La réussite sociale, le contrôle et la punition s’y exercent comme des prophéties auto-réalisatrices. Pendant quinze ans, j’ai tourné autour du roman sans y trouver de porte d’entrée. Je ne voulais pas seulement le mettre en image, ce qui n’aurait fait que l’appauvrir. Je voulais le traduire en bande dessinée. Dans ce langage narratif particulier dont le pouvoir de persuasion est complètement différent du pouvoir de la littérature. Et soudain, en janvier 2011 sur la place Tahrir, un verrou a sauté. Pendant un temps le pouvoir a été nu. Dans ma tête, l’histoire du Comité s’est remise en perspective. Je tenterai de vous raconter comment j’ai alors totalement réinterprété le roman.  »



Thomas Azuélos
Après plusieurs bandes dessinées pour les éditions Carabas (Télémaque, Akhénaton), il a publié en avril 2015 une B.D. documentaire, Le Fantôme arménien, aux éditions Futuropolis, puis une intégrale de la trilogie Abigaël Martini commissaire, aux éditions Cambourakis. Le Comité est sa septième bande dessinée.
Il a également pratiqué l’enseignement, l’illustration, le journalisme et la scénographie. Il a collaboré à des films d’animation : Chienne d’histoire, court-métrage de Serge Avédikian dont il a fait les peintures et qui a eu la Palme d’or à Cannes en 2010, ou le pilote de la série documentaire Juifs et Musulmans, si loin, si proches, réalisée par Karim Miské. Il a dessiné quelques années pour Rue 89 puis pour CQFD la chronique Le Ventre de Marseille. Il a réalisé les peintures d’une fresque interactive et sonore, coproduite par Arte et le Mucem : Marseille, le mistral urbain.
L’ensemble de son travail est visible sur le site azuel.free.fr



Richard Jacquemond
Professeur de littérature arabe moderne à l’Université d’Aix-Marseille et chercheur à l’IREMAM, auteur notamment de Entre scribes et écrivains, Le champ littéraire dans l’Egypte contemporaine (Actes Sud Sindbad, 2003), est également le principal traducteur en français de l’oeuvre de Sonallah Ibrahim.

En savoir plus sur Thomas Azuélos

En savoir sur Richard Jacquemond

Retrouver les Rencontres-Débats de l’IREMAM



Dédicace de Thomas Azuélos après la Rencontre-Débat