Partenaires

CNRS
 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Actualités d’ailleurs > Archives Actualités d’ailleurs 2015-2018

Diploweb.com & GEM - Conférence

Printemps arabes : quels bilans géopolitiques ?

Mercredi 17 février 2016, 18 h, campus parisien de GEM, 70 rue du Ranelagh, 75016, Paris. Métro Ranelagh.

Conférence d’Anne-Clémentine Larroque, Maître de conférences en Questions internationales à Sciences Po Paris. Auteur de "Géopolitique des islamismes", PUF.

Que reste-t-il des Printemps arabes et comment la situation géopolitique du Moyen-Orient oriente-t-elle les processus révolutionnaires nationaux ?

Rappelons-nous : 2011, le monde arabo-musulman sunnite est touché par une onde de choc révolutionnaire. Les régimes autoritaires tombent en Tunisie, en Libye et en Egypte. Les guerres civiles s’installent en Syrie et bientôt au Yémen. L’Arabie Saoudite empêche toute propagation dans le Golfe, tandis que le roi du Maroc choisit de contenir les secousses en concédant une crédibilité nouvelle aux urnes.

Le processus révolutionnaire est amorcé, les peuples tunisien, égyptien, marocain découvrent les possibilités de leur nouvelle expression politique et choisissent l’islamisme comme rempart. Pourtant, l’islamisme politique se cherche, l’expérience du pouvoir manque et les réformes économiques et sociales demeurent inexistantes.

A l’Est, une autre forme d’islamisme, radical cette fois, émerge du conflit syrien en 2014, et déstabilise les révolutions : l’Etat Islamique (Daech).

Par ailleurs, le jeu des puissances du Golfe influe directement sur les Etats en pleine mutation, avec des politiques de soutien et de défiance, adressées aux forces politiques officielles comme clandestines.

Cinq après plus tard, des bilans s’imposent : en 2016, que reste-t-il des Printemps arabes et comment la situation géopolitique du Moyen-Orient oriente-t-elle les processus révolutionnaires nationaux ?

Les situations tunisienne, égyptienne et marocaine seront au coeur de la réponse.

Inscription par le Meetup dédié

En savoir plus