Partenaires

CNRS
 




Rechercher

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Actualités d’ailleurs

Vient de paraître

Qantara 105 - Octobre 2017, Dossier spécial :

L’avenir incertain des chrétiens arabes




" Pèlerinage à Deir el ‘Adra (monastère de la Vierge), Gabal el-Teir près de Minya – Egypte – juillet 2009 " Nabil Boutros.


Au sommaire  : des analyses historiques sur les chrétiens du Liban et d’Égypte et de très nombreuses interviews, réalisées notamment au Caire auprès de chercheurs et de religieux, dressent un panorama inquiétant et contrasté de la situation actuelle des chrétiens du Moyen-Orient.

Au milieu du siècle dernier, les chrétiens semblaient partie prenante du projet de société arabe moderne. Leur situation s’est nettement détériorée au cours de la dernière décennie. Mais le phénomène s’était amorcé peu avant, dans les années 1970, avec la guerre du Liban et les attaques des islamistes contre les coptes. Cependant, c’est la guerre d’Irak, qui force les chrétiens à l’exil. Ils ne sont plus que 7% de la population chrétienne d’origine. En Syrie, leur avenir est tout à fait incertain. Se dessine désormais une carte tronquée du christianisme où ne subsisteraient que deux pôles majeurs, l’égyptien et le libanais.

Parfaitement intégrés, les chrétiens s’étaient, avec le temps, déployés dans toutes les couches sociales. Présents sur tout l’échiquier politique de la droite à la gauche, ils ont rarement cherché à s’exprimer politiquement dans un parti confessionnel. Pour autant, les chrétiens ne sont pas des victimes passives. Ils ont été, au cours du XXe siècle, des acteurs souvent majeurs de la vie économique, sociale et politique.

Les nouvelles guerres confessionnelles qui embrasent la région laissent peu de place à des initiatives pacifiques. Il sera difficile d’inventer un nouveau pacte social tant la culture politique du Moyen-Orient paraît rétive au pluralisme. Mais il faudra bien en passer par une remise en cause des idées qui ont mené et mènent encore aux massacres.

En savoir plus