Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Parutions 2009-2018 > En 2014

N° 136|Novembre 2014

de la REMMM ( Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée )

Les empreintes du temps : calendriers et rythmes sociaux

Sous la direction de Sylvia Chiffoleau

Presses Universitaires de Provence (PUP)





L’histoire du temps, telle qu’elle a été jusqu’alors construite par l’historiographie, a porté essentiellement sur l’expérience occidentale. Le regain récent des études sur le temps, lié au phénomène d’accélération et de déstructuration de celui-ci dans la modernité, a encore enrichi les savoirs, notamment sur la diversité des temps sociaux (temps du travail, du loisir, de la famille…). Or la place des espaces non-occidentaux dans ces réflexions demeure assez modeste. En outre, en ce qui concerne ces derniers, le temps est d’abord référé à la culture, et donc essentiellement à la dimension religieuse. Si celle-ci a une part importante dans la structuration du temps, notamment à travers l’élaboration des calendriers, le temps est aussi façonné par les multiples pratiques sociales imposées par les pouvoirs politiques et les autorités sociales et religieuses dominantes, ou initiées par les acteurs eux-mêmes. Les scansions calendaires et les cadres temporels nés des diverses activités induisent à leur tour des rythmes sociaux, à de multiples échelles, dont l’observation permet de saisir la façon dont ces temporalités sont choisies, appropriées, vécues par les individus et les groupes. Ce numéro propose quelques incursions dans l’espace arabe et musulman à partir de ces questionnements nouveaux sur et par le temps. Elles révèlent la façon dont s’est construite, sur la longue durée, une pluralité de références temporelles et calendaires dans cette région. Le temps ne peut en effet y être réduit à un seul « temps de l’islam », mais il s’inscrit dans un système complexe de circulation de modèles, d’emprunts, et aussi de conflits. Dans ce contexte, les acteurs ont appris à développer des compétences particulières pour passer d’un registre de temps à un autre.

Avec

Leila ABU-SHAMS-PAGÈS
Sossie ANDEZIAN
Marie BONTE
Sylvia CHIFFOLEAU
Mathieu EYCHENNE
Araceli GONZÁLEZ-VÁZQUEZ
Louis LE DOUARIN
Maud MOUSSI
Mathieu TILLIER
Chantal VERDEIL

Prochaine livraison

La nationalité dans le monde arabe des années 1830 aux années 1960 : négocier les appartenances et le droit, sous la direction de M’hamed Oualdi et Noureddine Amara.

Illustration de couverture : Tour de l’Éveil (Sahwa) à l’entrée de Mascate en Oman, ©Photo François Cristofoli

En savoir plus et consulter le sommaire sur le site de la REMMM

La REMMM est publiée par les Presses Universitaires de Provence, avec le soutien de l’IREMAM.