Partenaires

CNRS
 




Rechercher

Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Espace doctorants > Conditions d’accueil des doctorants de l’IREMAM

L’accueil scientifique des doctorants à l’IREMAM

par Siino François

1 – Principes généraux : la thèse et le laboratoire d’accueil

La préparation d’une thèse repose sur l’accord conclu entre le doctorant, son directeur de thèse, l’école doctorale auprès de laquelle il est inscrit et le laboratoire qui fournit le cadre d’un accueil scientifique pour la durée du doctorat. Les engagements réciproques entre le doctorant et son directeur de thèse sont définis dans la charte des thèses mise en place depuis 1998.
Le laboratoire d’accueil est l’unité à laquelle le doctorant est officiellement rattaché après acceptation formelle par le directeur de l’unité. Il fournit, quant à lui, le cadre naturel dans lequel sont menés le travail de recherche et la rédaction de la thèse. Il est à la fois le lieu d’une spécialisation sur une thématique, grâce aux moyens qu’il peut mettre à la disposition du doctorant, et celui d’une ouverture à d’autres démarches, approches ou disciplines à travers les échanges intellectuels et humains qu’il permet avec ses membres.

2 – Quelle place pour les doctorants à l’IREMAM ?

Le doctorant est un chercheur en début de carrière menant un projet de recherche sur une durée (réglementaire) de trois ans, comprenant la rédaction et la soutenance d’une thèse dans le but d’obtenir le grade de docteur.
En France, le doctorant n’a pas de statut particulier en dehors de celui que lui confère son inscription universitaire. Au niveau européen, la Charte européenne du chercheur, signée par de nombreux établissements d’enseignement supérieur et/ou de recherche, recommande de considérer les doctorants comme des professionnels de la recherche.
Ainsi reconnu, le doctorant se doit d’être pleinement intégré dans son unité ou laboratoire d’accueil, où il a accès, dans la mesure des moyens disponibles, aux mêmes facilités que les chercheurs titulaires pour accomplir son travail de recherche.
Les doctorants peuvent également être représentés au Conseil de laboratoire (instance consultative qui assiste le directeur dans la définition et la mise en œuvre de la politique scientifique de l’unité) en tant que « personnels non permanents participant à l’activité de l’unité et répertoriés dans la base labintel » et « sous réserve d’une ancienneté minimale d’un an dans l’unité ».

3 – L’accueil scientifique à l’IREMAM

En tant que laboratoire d’accueil, l’IREMAM essaye, dans la mesure des moyens dont il dispose, de faciliter le travail des doctorants, l’avancée de leur recherche et la confrontation de leur travail avec celui des autres chercheurs du laboratoire. Ce soutien aux doctorants accueillis consiste notamment en :

  • un secrétariat consacré aux doctorants qui leur communique, en complément de l’école doctorale, toutes les informations utiles au bon déroulement de leur accueil : informations pédagogiques, vie du laboratoire, manifestations scientifiques, appels d’offre pour des aides financières, appels à communication, etc. ;
  • l’accès à une salle de travail équipée de plusieurs postes informatiques (bur. 249). Ces postes ne sont pas assez nombreux pour être attribués personnellement, mais ils peuvent être partagés de façon à ce que les données ne soient accessibles qu’à leur propriétaire. Si cela s’avère nécessaire, il appartient aux doctorants de s’organiser entre eux pour élaborer un planning de fréquentation de la salle de travail. Une autre salle spécifiquement équipée de postes informatiques est également réservée aux doctorants par l’école doctorale au rez-de-chaussée de l’aile A (salle informatique des doctorants) ;
  • l’accès à la médiathèque de la MMSH et notamment à son département des études arabes qui possède un fonds de premier plan au niveau européen sur le Maghreb et une composante en arabe unique en France ;
  • la possibilité d’accéder – grâce à des codes utilisateurs réservés aux membres du laboratoire – aux ressources bibliographiques du Portail Biblio SHS (information scientifique des unités CNRS en Sciences humaines et sociales) ;
  • des aides financières ponctuelles principalement destinées à des missions de terrain ou de consultation d’archives. Un appel à candidature est lancé par l’IREMAM en début d’année civile et un dossier de demande peut être retiré au secrétariat. Les dossiers sont examinés par une commission de sélection qui décide de l’aide financière apportée en fonction de la pertinence de la demande (cf. le guide/formulaire de demande d’aide) ;
  • la possibilité de participer à la vie intellectuelle du laboratoire, notamment à travers les réunions de l’équipe à laquelle le doctorant est rattaché et auxquelles il peut participer de plein droit, mais aussi à travers les discussions personnelles – qu’elles soient précédées d’une demande de rendez-vous ou tout à fait informelles – qu’il peut avoir avec l’ensemble des chercheurs de l’unité ;
  • l’accès à l’ensemble des manifestations scientifiques organisées par le laboratoire (sauf mention explicite de réunion fermée) : rencontres-débats, journées d’études, séminaires, colloques... ;
  • la possibilité pour les doctorants de présenter leur travail dans le cadre des réunions scientifiques appropriées : réunion de l’équipe à laquelle ils sont rattachés, participation à des journées d’études, à des séminaires spécifiques, etc.

4 – La participation des doctorants à la vie du laboratoire

Pendant la durée de leur accueil à l’IREMAM, les doctorants ont tout intérêt à tirer le meilleur parti de l’encadrement scientifique qui leur est offert. Même si la thèse est par nature un travail individuel, il peut difficilement être mené à bien sans les échanges intellectuels et humains qui sont une composante majeure de la vie d’un chercheur. Le laboratoire est une communauté qui figure, à une échelle réduite, la communauté scientifique toute entière, et c’est aussi de l’intégration plus ou moins réussie dans cette communauté que dépend la suite de la carrière scientifique d’un jeune chercheur.
L’IREMAM encourage vivement les doctorants accueillis à s’impliquer de diverses façons dans la vie du laboratoire et leur recommande de :

  • Communiquer au secrétariat des doctorats et masters une adresse de courriel valide qu’ils consultent régulièrement afin de se tenir informés des activités du laboratoire ; une autre façon de s’informer est de consulter le site web de l’IREMAM et notamment son « espace doctorants » ;
  • s’intégrer dès leur première année d’inscription à l’une des équipes ou programmes de l’unité. C’est notamment dans ce cadre qu’ils pourront informer régulièrement – outre leur directeur de thèse – l’ensemble des chercheurs de l’avancement de leurs travaux, des obstacles ou difficultés de tous ordres qu’ils peuvent rencontrer ; les doctorants peuvent aussi, en fonction de leurs thématiques de recherche, s’intégrer aux programmes sur contrat pilotés par le laboratoire (ANR, UE, MAE...) ;
  • participer le plus régulièrement possible aux manifestations scientifiques organisées par l’IREMAM. Même lorsque les thématiques des colloques, rencontres ou séminaires relèvent d’autres disciplines des sciences sociales ou de thématiques qui leur semblent éloignées de leurs objets de recherche, la participation active à ces manifestations permet aux doctorants de se familiariser avec le mode d’exposé de travaux scientifiques et aux débats auxquels ceux-ci donnent lieu, pratiques qui sont au cœur du métier de chercheur. Ces manifestations offrent en outre de précieuses occasions de rencontrer des chercheurs venus d’autres horizons, d’élargir une culture des sciences sociales et humaines et de mieux préparer une future insertion dans le monde de la recherche.
  • assister aux soutenances de thèses de leurs collègues plus avancés afin de se familiariser avec un l’exercice qui marquera le terme de leur recherche doctorale ;
  • proposer, lorsqu’ils s’estiment prêts, des textes ou articles pour publication à différents supports éditoriaux, qu’ils soient liés à l’IREMAM – comme les Carnets de l’Iremam, l’Année du Maghreb, la Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée ou l’Encyclopédie Berbère – ou extérieurs. Le doctorant concourt à la recherche, à la fois par la production de connaissances nouvelles et par une bonne connaissance des travaux récents, il est légitime qu’il valorise ses résultats auprès de la communauté scientifique.
    Note importante : Dans l’éventualité d’une publication académique (revue, ouvrage collectif), les doctorants sont tenus d’informer leur directeur de thèse et de lui communiquer leur projet de publication. Ils font apparaître leur affiliation à l’IREMAM sous la forme « X, doctorant(e) sous la direction de Y (Iremam) ». L’affiliation à l’IREMAM ne peut en aucun cas être utilisée par un doctorant pour toutes les productions destinées à des médias généralistes (journaux, magazines, interviews enregistrés, billets de blog, etc.) qui relèvent de la seule responsabilité personnelle de leur auteur.
  • organiser à échéance régulière une journée « jeunes chercheurs » consacrée à la présentation et à la discussion de leurs travaux en présence de membres du laboratoire.

Personnes à contacter

Administration
Secrétariat de l’Iremam
Christelle Vayssière (en charge des doctorants)

Représentants élus des doctorants de l’Iremam
Ludwig Ruault : ludwigruault@gmail.com
Michele Scala : m.scala89@gmail.com
Mounira Chariet : mchariet@mmsh.univ-aix.fr

Informatique (pour la salle de travail 249)
Maurice Seger

Communication/site web/Valorisation
Marie-Pierre Oulié

Rencontres-débats de l’Iremam et Iremam Accueille
Marie-Pierre Oulié
François Siino

Médiathèque (Domaine monde arabe et musulman)
Bérengère Clément

Les Carnets de la Médiathèque Médiathèque et Méditerranée
Annick Richard (MMSH)

Publications de l’IREMAM
Sabine Partouche

Année du Maghrebb et Encyclopédie Berbère
Sabine Partouche

Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranéee
François Siino
Véronique Litaudon

Les Carnets de l’Iremam
Sabine Partouche et François Siino