Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > L’Iremam et les médias > SYRIE 2011-2019

Ré-écoutez l’émission "Du Grain à moudre"

Le magazine d’actualité "Du Grain à moudre" (France Culture) est en direct de 18h20 à 19h et est présenté par Hervé Gardette.

Ré-écoutez l’émission du Mercredi 18 septembre 2013, à 18h20

Que sait-on d’Al-Qaïda en Syrie ? 38 minutes

Invité(s) :
François Burgat, directeur de recherche au CNRS (Iremam) et ancien directeur de l’Institut Français du Proche Orient (IFPO)
Georges Malbrunot, journaliste au Figaro

En ce temps-là, la guerre en Syrie présentait au moins un attrait : celui de la simplicité. Les gentils étaient du côté de l’insurrection, les méchants du côté du régime. Le Bien, le Mal : lecture commode d’un conflit qui devait se solder, tôt ou tard, par un nouveau succès sur l’échiquier de la démocratie dans le monde arabe.

En ce temps-là, nous étions en 2011, puis en 2012. Que s’est-il passé depuis ? Un observateur qui se serait absenté pendant seulement quelques mois serait sans doute surpris, en lisant la presse, en écoutant les commentaires des experts, de constater que les rebelles ne sont plus seulement des victimes, mais parfois des assassins ; que Bachar el Assad n’est plus seulement un bourreau mais qu’il est peut-être le meilleur rempart pour empêcher son pays de tomber aux mains des islamistes les plus radicaux, ceux d’Al Qaida.

La menace djihadiste fut d’abord un murmure. Elle a fini par s’imposer comme un élément majeur de compréhension de la crise syrienne. Pas seulement de compréhension d’ailleurs : la présence, semble-t-il de plus en plus massive, d’islamistes radicaux dans les rangs de la rébellion (ils seraient au moins 10 000), cette présence vient bouleverser le jeu diplomatique.

Mais qui est véritablement en mesure aujourd’hui d’avoir une idée précise de leur force et de leur projet ? Quelle part de vérité et quelle part d’intox ?

Ré-écoutez l’émission sur le site de France Culture