Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, conférences... (participation des membres de l’Iremam) > En 2013

Conférence au Mucem



de Leila Dakhli,
chercheuse à l’Iremam (CNRS/AMU)

Rifâ’a Râfi’ al-Tahtâwi, le Montesquieu arabe

Mucem, Marseille
J4 | Auditorium Germaine Tillion

Jeudi 12 septembre 2013 à 19h

En 1826, ce jeune lettré égyptien de l’Université d’al-Azhar, comme en retour de l’expédition de Bonaparte dans son pays, part pour la France pour connaître le Paris des Lumières. Il en rapportera le premier récit de voyage arabe en Europe, L’Or de Paris, relation de voyage (1826-1831) (réédité en 2012, traduit par Anouar Louca, Editions Sinbad/Actes Sud).

A son retour, il mettra à profit la comparaison entre les cultures pour devenir le premier réformateur de l’islam. La traduction, l’emprunt, l’équilibre, sont sa méthode. Une méthode qui inspirera le mouvement de la Nahda, la « Renaissance arabe ».

Cette rencontre est suivie du film : A la recherche de Rifaa, de Salah Hashem Moustafa (Egypte-Koweit, 2008, 1h22)

En 1826, Rifâ’a Râfi’ al-Tahtâwi est envoyé par le khédive d’Egypte à Paris pour accompagner 25 étudiants d’Al-Azhar. Au terme d’un séjour de cinq ans, il conclut que le Coran ne s’oppose pas à la modernisation du monde musulman. Il est depuis lors considéré comme l’un des instigateurs de la Renaissance. Le film tente de capter et d’évaluer l’héritage de Tahtâwi dans l’Egypte d’aujourd’hui.

En savoir plus sur le site du Mucem

En savoir plus sur Leyla Dakhli,