Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Séminaires de Master et de recherche > Séminaire de recherche FLS (Filmer les Suds) (2014-2017) > Archives 2008-Juin 2013 > Séances > En 2012-2013

"Mère méditerranéenne"

Mercredi 3 avril 2013, 14h-17H, MMSH d’Aix-en-Provence, salle Duby

Un film documentaire de 54 minutes de Jean-Luc Saumade

"Mère méditerranéenne" se construit autour d’une utopie, celle de Philippeville, une ville d’Algérie qui n’existe plus sans pour autant avoir été détruite. C’est pourtant là qu’étaient nés Ghislaine et tous les membres de sa famille. Lorsque Ghislaine a épousé mon père, elle choisissait ainsi la voie de l’émancipation d’une famille trop tutélaire et de la perspective qui avait été dessinée pour elle. Paradoxalement, c’est bien pour des études de pharmacie dont elle ne voulait pas qu’elle s’est trouvée à Montpellier où les moyens de son envol étaient à portée. Ce faisant en se mariant avec un métropolitain, un an avant les massacres de Philippeville, elle anticipait l’exode qui allait couper toute sa famille comme elle de leur terre natale.
En février 2010, mes frères, le frère de ma mère, qui est aussi mon oncle, et moi, sommes allés là-bas, à Skikda, qui fut Philippeville, pour y répandre dans la baie de Stora, selon ses vœux, quelques poignées des cendres de Ghislaine. C’est ce bref voyage qui donne la trame de "Mère Méditerranéenne".

Jean-luc Saumade

Cinéaste autodidacte artisan de l’audiovisuel formé dans l’utopie des télévisions communautaires des années 70. Jean-Luc Saumade s’est beaucoup investi dans le collectif en incitant des auteurs à réaliser leurs films au point de s’oublier lui-même. "Mère méditerranéenne" vient combler cette lacune.