Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Séminaires de Master et de recherche > Séminaire de recherche FLS (Filmer les Suds) (2014-2017) > Archives 2008-Juin 2013 > Séances > En 2012-2013

Azzedin Kinzi

Azzedin Kinzi, Anthropologue à l’Université de Tizi Houzou
fera la présentation critique de l’ouvrage collectif

Périples au Maghreb : Voyages pluriels de l’Empire à la postcolonie XIXe-XXIe siècle, sous la dir. de Fabienne Le Houérou,
Collection Mondes en mouvement, Editions L’Harmattan, 2012

Jeudi 22 novembre 2012, de 9h30 à 11h30, MMSH, Salle A 219

L’objet de cet ouvrage est de proposer une réflexion collective sur les circulations entre le Maghreb et l’Europe de l’époque coloniale à nos jours. Il questionne le déplacement de manière pluridisciplinaire et chronologique en interrogeant les mouvements de différentes catégories de populations. Étudiants, coopérants français, militaires marocains, intellectuels algériens, immigré kabyle, acteurs sportifs des jeux méditerranéens, consommateurs d’offres de relaxation, curistes en thalassothérapie, touristes européens au Maroc, anciens Pieds-Noirs en visite en Algérie, anciens colons voyageant en Tunisie, convertis à l’islam en Belgique, iman égyptien immigré en Italie, chercheurs français au Maghreb… participent tous d’une mobilité généralisée. En passant du XIXe siècle au XXIe, l’étude propose une remise en perspective historique qui fait ressortir les continuités et les hiérarchies de ces mouvements. Que le tropisme des migrations soit sud-sud ou nord-sud, il existe des courants qui sont difficiles de remonter en sens inverse. Des forces économiques, sociales, ethniques, régionales, nationales poussent les passagers à agir de façon déterminée. C’est la définition même du tropisme comme réaction d’orientation en direction d’un stimulus.

Fabienne Le Houérou a rassemblé les textes d’un colloque international organisé avec l’université de Provence, l’IREMAM (Institut d’Études et de Recherche sur le Monde Arabe et Musulman), l’université de Toulouse et celle de Tunis (Manouba) qui s’est tenu à Aix-en-Provence en octobre 2010. En hommage à André Martel, cet ouvrage est le premier de la collection « Mondes en Mouvement » dirigée par Fabienne Le Houérou qui s’intéresse aux mobilités plurielles : migrations, immigrations, migrations forcées.

A retrouver
sur le site de l’Iremam
sur le site de L’Harmattan

Animé par Kamel Chachoua, Fabienne Le Houérou, Sabine Partouche.