Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, conférences... (participation des membres de l’Iremam) > En 2011

EHESS : Conférence "Syrie : révolte et terreur"

Mardi 10 mai 2011, de 18h à 20h
EHESS - amphithéâtre François-Furet - 105, bd Raspail - 75006 Paris

Lors des premières manifestations du « printemps arabe », en Tunisie et en Égypte, la plupart des observateurs n’imaginaient pas un processus du même genre en Syrie, pour deux raisons. D’abord, à cause du savoir-faire répressif du régime, et du souvenir cuisant qu’avaient laissé dans la population les massacres d’opposants de 1979 et des années suivantes. Ensuite, à cause de la complexité ethnique et religieuse de la Syrie, qui faisait appréhender un scénario à l’irakienne, avec l’entrée dans une guerre civile en cas de montée des oppositions. Pourtant, comme dans les autres pays arabes, les ingrédients d’une « révolution » étaient réunis. La réception des télévisions satellitaires, l’usage du téléphone portable et d’internet, associés au virage libéral du régime en matière économique, et, plus récemment, à une crise grave provoquée par une sécheresse persistante, pouvaient constituer le terreau favorable pour un soulèvement contre un régime usé et accusé de corruption.
Les spécialistes invités à débattre apporteront des éclairages sur le système politique baathiste et sur le contexte international. Ils analyseront la situation sur le terrain, et donneront leur avis sur l’évolution possible aujourd’hui de la situation.

Intervenants :

- Elizabeth Picard, CNRS-IREMAM
- Caroline Donati, journaliste, spécialiste du Moyen-Orient,
- Hamit Bozarslan, CETOBAC-EHESS
- Khattar Abou Diab, université de Paris Sud

Séance présentée et animée par Bernard Heyberger, directeur de l’IISMM-EHESS, professeur d’histoire (université François-Rabelais de Tours, École pratique des hautes études).

A retrouver sur le site de l’EHESS